Stabilité, sens, épanouissement: il vaut la peine de travailler à la Suva

Lisa Schaller,

La chance d’avoir un travail qui crée du sens. La Suva offre à Markus Inderbitzin et à plus de 4200 collaborateurs

Mitarbeitende der Suva arbeiten am Laptop Blickwinkel von oben

La Suva œuvre dans l’intérêt de ses collaborateurs, et ce depuis près de cent ans. C’est ce qui a poussé Markus à postuler chez l’assureur-accidents voilà sept ans. Lucernois de 41 ans, Markus est père de deux enfants. A ses yeux, avoir un travail qui permette un bon équilibre entre travail et vie privée et donc très important: «Avec un poste à 80 %, j’ai le temps de m’occuper de mes deux enfants tous les jours, et non pas seulement les week-ends.» De nombreux hommes font comme Markus et travaillent à la Suva à mi-temps: un sur cinq pour être précis. Les collaborateurs profitent de très bonnes conditions de travail par ailleurs. Il suffit de citer les modèles d’horaire de travail modernes, comme le Home Office ou l’horaire de travail variable par exemple.

La Suva se concentre sur l’efficacité et non sur les résultats à court terme, et il en résulte donc une certaine stabilité. Ne cherchant pas à réaliser de profits, la Suva n’est pas non plus dans une logique constante de réorganisation. Les collaborateurs se sentent en sécurité et cela se reflète dans les évaluations concernant l’employeur «Suva» sur le site «Kununu». «Mais continuité ne veut pas dire statu quo, au contraire. Depuis sept ans que je travaille à la Suva, les choses ont beaucoup changé et bien bougé. Les décisions sont néanmoins toujours prises de manière réfléchie, en essayant de faire participer les personnes concernées», explique Markus Inderbitzin. Informaticien de gestion, il a lui-même évolué, passant chef de team du secteur IT operation services il y a six mois. Il a maintenant 45 collaborateurs sous ses ordres. Il résume ses fonctions en disant que «c’est travailler avec les gens, les motiver, donner le maximum, mais aussi prendre du temps pour réfléchir, continuer soi-même à avancer, participer à la réflexion de manière générale et trouver des pistes pour continuer à développer l’informatique à la Suva et la Suva».

Lisez les évaluations des collaborateurs sur Kununu  

Autre atout aux yeux de Markus Inderbitzin: son travail a du sens. «La mission de la Suva consiste à prévenir la souffrance, à aider les gens à réintégrer au plus vite le du monde professionnel. C’est une chose qui donne du sens à mon travail», dit-il. Mettre l’homme au cœur des préoccupations: le principe vaut autant pour les collaborateurs que pour les clients. A la Suva, l’atmosphère est motivante. La collégialité imprègne tout autant le travail quotidien que les événements de team. La seule fois où le team ne déjeune pas ensemble, c’est à l’occasion des anniversaires de collaborateurs, car ce jour-là, l’heureux concerné a le droit à une journée de congé.

Travailler à la Suva

A la Suva, l’atmosphère est motivante

Vous êtes à la recherche de perspectives de carrière intéressantes dans un environnement de travail valorisant? Consultez nos offres d’emploi  . La Suva propose aux jeunes de nombreuses possibilités de formation  , et aux professionnels expérimentés   des emplois diversifiés.

Label «Friendly Work Space» pour des conditions de travail favorables
La Suva offre d’excellentes conditions de travail: c’est aussi l’avis de Promotion Santé Suisse. La Suva est la 75e entreprise à recevoir le label «Friendly Work Space» pour ses bonnes conditions de travail. Ce label récompense les entreprises qui appliquent une gestion de la santé dans l’entreprise de manière systématique et proposent ainsi des conditions de travail optimisées. La Suva a obtenu de très bons résultats lors de l’analyse de la situation et montre ainsi qu’elle ne prend pas à la légère ses responsabilités envers ses collaborateurs.