Tout bâtiment construit avant 1990 est susceptible de contenir de l’amiante

Marcel Hauri,

Même si l’amiante est interdit depuis 1990, le danger qu’il représente est loin d’être écarté. C’est particulièrement au moment de rénover des bâtiments anciens qu’il faut être attentif.

«J’ai été bouleversé quand j’ai vu le reportage dans l’émission 10vor10», déclare Stefan Scherer, spécialiste de l’amiante à la Suva. Ce reportage   (uniquement en allemand) montre comment d’anciens ouvriers d’une entreprise de recyclage devaient broyer des plaques en fibrociment à base d’amiante, sans utiliser d’équipements de protection. «Il est toutefois probable qu’il ne s’agisse pas là d’un cas isolé», précise le chimiste qui ouvre différents documents sur son ordinateur portable. Les messages qui remplissent son écran sont sans équivoque: «Attention: Danger de mort!». Voilà qui est clair!

Stefan Scherer et ses collègues se battent depuis des années, à l’aide de messages et de règles de prévention, afin que l’amiante et les fibres insidieuses qu’il contient soient manipulés correctement. Une fois inhalées, celles-ci peuvent déclencher, des années plus tard, un cancer de la plèvre et entraîner un décès. «C’est comme avec la cigarette: les atteintes à la santé peuvent apparaître seulement beaucoup plus tard. Pour les personnes concernées, cela rend difficile une estimation correcte du risque», indique Stefan Scherer. Et c’est précisément ce qui est sournois avec l’amiante.

Du matériau miraculeux au matériau mortel

En effet, ce matériau était particulièrement apprécié au point d’être qualifié de matériau miraculeux. Extrêmement résistant à la chaleur, doté d’une fonction isolante remarquable, résistant à l’acide, l’amiante était utilisé sous de multiples formes. En Suisse, on le retrouve aujourd’hui principalement dans la construction. La plaque ondulée «Eternit» est un témoin qui nous rappelle chaque jour la présence de l’amiante. Mais on en trouve aussi dans les matériaux d’isolation, les colles de carrelage et le crépi. Souvent, les tableaux et autres installations électriques contiennent des matériaux amiantés. Et cette liste n’est pas exhaustive. «Tout bâtiment construit avant 1990 est susceptible de contenir de l’amiante», déclare Stefan Scherer. Tant qu’il reste fortement lié dans le matériau, il ne représente aucun danger. Mais dès lors que l’on exerce une influence mécanique sur ce matériau, le danger de libération et d’inhalation des fibres d’amiante est particulièrement élevé.

Galeries d’images: matériaux amiantés typiques

Maison de l’amiante virtuelle (nécessite Flash)

Bien identifier les sources d’amiante

Attention lors de rénovations de bâtiments

C’est surtout de nos jours, où de nombreuses constructions anciennes sont rénovées voire démolies, qu’il faut être plus attentif, souligne Stefan Scherer. Ces travaux provoquent en effet de la poussière. Si l’on ne s’en protège pas, on court un risque élevé, aux conséquences dramatiques. «Chaque année, nous dénombrons nettement plus de 100 décès dus à l’exposition à l’amiante.» La plupart concernent des ouvriers qui ont été exposés à des fibres d’amiante il y a 30 à 40 ans, et qui meurent aujourd’hui dans d’atroces souffrances.

Les supérieurs ignorent encore et toujours le risque élevé qu’encourent les ouvriers. Mais les bricoleurs aussi sont exposés au danger, que ce soit par ignorance, par manque de sensibilité vis-à-vis du danger ou pour des raisons financières. C’est ce que montre le nombre de 83 cas dans lesquels les experts en sécurité de la Suva ont dû faire interrompre immédiatement les travaux sur des chantiers l’an dernier. «Nous intervenons dès qu’il est manifeste que le danger lié à l’amiante n’est pas clairement défini et que les mesures de protection adéquates n’ont pas été prises», déclare Stefan Scherer. Ce qui se passera exactement dans l’entreprise de recyclage évoquée, Stefan Scherer ne peut le révéler pour des raisons de protection des données. Mais l’on peut s’attendre à ce que les spécialistes prévention de la Suva ne restent pas les bras croisés.

Tous les bâtiments construits avant 1990 présentent des dangers:

Amiante

L’amiante reste dangereux

  • L’inhalation de fibres d’amiante est particulièrement dangereuse pour la santé.
  • Tous les bâtiments construits avant 1990 sont susceptibles de renfermer de l’amiante.
  • Avant de réaliser des travaux de transformation ou de rénovation, vous devez évaluer le risque de présence d’amiante en faisant appel à un expert si besoin est.
  • Les règles vitales   doivent impérativement être respectées afin de se protéger contre l’amiante.

S’inscrire à la Newsletter

Restez au fait de l’actualité grâce à notre Newsletter! Inscrivez-vous ici: