Sonne am Himmel. Sonne, Hitze, Ozon

«Les travailleurs en extérieur présentent un risque accru de cancer cutané»

Marcel Hauri,

Le protège-nuque imposé aux ouvriers du bâtiment par la Suva suscite la polémique. Martin Gschwind, responsable de la division protection de la santé au poste de travail, s’exprime à ce sujet.

Monsieur Gschwind, pourquoi la Suva se voit-elle obligée de durcir ses règles visant à protéger du soleil les travailleurs exerçant leur activité en extérieur?

En comparaison internationale, la Suisse affiche l’un des taux les plus élevés de cancer de la peau. Trois nouveaux cas de cancer cutané non mélanome résultant d’une exposition subie dans le cadre professionnel sont diagnostiqués chaque jour. Ce sont des chiffres que nous entendons et pouvons faire baisser en concertation avec les branches concernées.

Comment pouvez-vous être si certain que la maladie est bien contractée dans le cadre de l’activité professionnelle?

De nombreuses études   – récentes ou non – démontrent que les personnes exerçant leur activité en extérieur sont plus touchées que les autres par le cancer de la peau non mélanome. Dans certains métiers, les tâches s’effectuent majoritairement en plein air, c’est donc au poste de travail que l’exposition aux rayons nocifs du soleil est la plus importante.

Certaines entreprises s’indignent de ce durcissement des dispositions et font prévaloir la responsabilité individuelle.

Nous avons aujourd’hui affaire à une double responsabilité. Il en va de la responsabilité individuelle du travailleur de se protéger contre les rayons du soleil, mais l’employeur a lui aussi une obligation légale à cet égard. La loi lui impose de fournir à ses collaborateurs les équipements de protection nécessaires afin de prévenir toute maladie professionnelle découlant de leur activité.

Un cancer de la peau? Non merci!

Protégez-vous des rayons UV

Mises à jour du 4 et 18 juillet

Notre annonce selon laquelle nous allions contrôler, à partir de 2019, l’usage du protège-nuque à visière frontale durant les deux mois présentant le rayonnement UV le plus élevé (juin/juillet) a conduit à des discussions dans les branches concernées. Nous nous sommes entretenus avec la Société Suisse des Entrepreneurs (SSE) et sommes parvenus à l’accord suivant: La SSE apporte un soutien actif à la campagne «Soleil» lancée par la Suva. Pour sa part, la Suva renoncera à introduire le port obligatoire d’un protège-nuque à visière frontale dès le 1er janvier 2019. Le but est de montrer toute la gamme de mesures de protection et de ne pas déclarer une seule mesure obligatoire comme le protège-nuque avec visière frontale.
Avec Enveloppe des édifices Suisse (EE), il a été convenu de développer conjointement des solutions concrètes et applicables dans la pratique pour une protection efficace contre les UV.

Information aux membres SSE  
Information aux membres EE  

Certains employeurs prennent leurs obligations très à cœur en distribuant gratuitement de la crème solaire.

Maints employeurs mettent d’ores et déjà de la crème solaire à la disposition de leurs équipes, ce qui est une très bonne chose. Mais on voit encore trop de travailleurs vaquer à leurs tâches torse nu. Et nous avons constaté, dans le cadre de nos enquêtes, que bon nombre d’entre eux ne prennent pas la question suffisamment au sérieux et ne se protègent pas correctement contre le soleil y compris en cas d’exposition prolongée, et ce en toute connaissance des risques!
L’important est que les mesures nécessaires soient prises. Le cancer de la peau touche principalement le visage, la tête, la nuque et les oreilles. Il faut donc protéger davantage ces parties du corps durant les mois de juin et de juillet: en ombrageant le lieu de travail, en travaillant en dehors des heures durant lesquelles le rayonnement UV est le plus élevé ou, si ce n’est pas possible, en portant un protège-nuque à visière frontale, par exemple sur le casque de chantier.

Le couvre-chef avec protège-nuque et visière frontale est critiqué par les responsables, qui lui reprochent d’être très éloigné des besoins de la pratique.

Vous touchez là un point important. Nous avons commencé par tester des produits étrangers, qui présentaient effectivement l’inconvénient de restreindre le champ de vision et la liberté de mouvement. Nous avons tenu compte de ces retours négatifs et travaillé à optimiser la protection solaire en partenariat avec un fabricant. Les nouveaux produits sont désormais dotés d’une visière frontale transparente, conçue de manière à offrir une bonne protection sans gêner la vision latérale.
Nous faisons connaître le nouveau protège-nuque à visière frontale et continuons de le tester dans la pratique. La Société Suisse des Entrepreneurs nous soutient dans ce cadre.

Kampagne UV Sonnenschutz Hut

Couvre-chef avec protège-nuque intégré 

Kampagne UV Sonnenschutz Nackenschutz Helm

Le protège-nuque Sunity peut être utilisé avec des casques de protection industriels ordinaires. Fabriqué dans un tissu très léger, il vient couvrir la nuque et les oreilles. Il est en outre muni d’une visière frontale transparente destinée à préserver du rayonnement UV. 

Où trouver une protection solaire efficace?

Il existe plusieurs fournisseurs de produits offrant une protection solaire adéquate. Le protège-nuque «Sunity», agrémenté d’une visière frontale transparente, qui a été développé en partenariat avec la Suva, peut être commandé sur le site sunity.ch   . D’autres articles sont disponibles par exemple sur le site uv-bau.ch  .

Quels sont les avantages du couvre-chef ou du casque avec visière frontale et couvre-nuque? Nous l’avons testé pour vous!

Ce type de produits présente la particularité de protéger les zones les plus touchées par le cancer cutané non mélanome, à savoir le visage, les oreilles et le cou.

Nous avons par ailleurs interrogé des travailleurs pour savoir s’ils étaient disposés à porter un couvre-chef avec visière frontale et protège-nuque afin de se préserver des rayons UV nocifs. Au début, ils doutaient de son utilité. Certains trouvaient cet équipement ridicule et pensaient qu’il leur tiendrait trop chaud à la tête.

Après une période d’essai, nous avons reposé la question aux mêmes personnes. Elles ont cette fois reconnu qu’il s’agissait d’une protection utile. Un couvre-chef avec protège-nuque et visière frontale préserve du soleil. La nuque, qui n’est pas directement exposée au rayonnement solaire, reste aussi plus fraîche.

S’inscrire à la Newsletter

Restez au fait de l’actualité grâce à notre Newsletter! Inscrivez-vous ici: