Une journée aux sports de neige exige d’être bien préparé

Stefanie Egli,

Découvrez dans notre article quel est le lien entre une mauvaise condition physique et le risque de blessure et comment éviter les fractures aux sports d’hiver.

Plus du quart des Suisses pratiquent des sports d’hiver. Pas étonnant donc que le nombre d’accidents soit lui aussi relativement élevé: chaque année, quelque 65 000 personnes ont un accident sur les pistes.

Skifahrer in grün-weissem Anzug fährt auf Piste, Schneesport, Skifahren, Ski, Helm, Prävention, Schnee, Berge, Piste, Freizeitsicherheit

Les principaux facteurs de risque sont un manque de conscience du danger et un niveau technique insuffisant, une vitesse excessive et une mauvaise condition physique. Boire de l’alcool avant de dévaler les pistes, skier en état de grande fatigue ou mal régler ses fixations est également périlleux.

 

À partir de 14h30, la prudence est particulièrement de mise sur les pistes. Christoph Sommer, médecin-chef à l’Hôpital cantonal des Grisons: «La plupart des accidents surviennent l’après-midi, quand la fatigue commence à se faire sentir et que la concentration se relâche.» Ces dernières années, la vitesse n’a cessé d’augmenter sur les pistes. En cause, le nouveau matériel et la bonne préparation des pistes. Mais la hausse de la vitesse entraîne aussi une augmentation du risque de polytraumatisme. L’enneigement artificiel aussi a des conséquences: «Aujourd’hui, les blessures ont tendance à être plus graves en raison de la dureté des pistes recouvertes de neige artificielle», explique Christoph Sommer.

Travailler son physique pour éviter les blessures

Pour pouvoir pratiquer le ski ou le snowboard, il n’est plus nécessaire de nos jours de gravir d’abord la montagne à pied. Le manque de condition physique ne se fait donc sentir qu’au moment de la descente. Walter O. Frey, directeur médical du Swiss Olympic Medical Center «Balgrist Move>Med» et médecin-chef de Swiss Ski: «On ne peut pas passer tout l’été sans se bouger et prétendre pouvoir se lancer sur les pistes comme si de rien n’était. Une condition physique insuffisante se traduit par un manque de maîtrise et un risque d’accident plus élevé.» Il est donc important que les skieurs et snowboardeurs se préparent avant le début de la saison ou adaptent leur comportement à leur niveau de condition physique  .

 

Mais les sportifs en bonne forme physique doivent eux aussi se mettre en condition, s’échauffer et se préparer à l’effort avant de s’élancer sur les pistes. À ce sujet, Walter Frey a sa propre stratégie: «Personnellement, je vais garer ma voiture loin de la station de télécabine. Et je fais le reste du trajet à pied. Pour moi, c’est déjà un début d’échauffement.» L’échauffement à proprement parler doit être effectué au plus tard avant la première descente.

Mise en condition, échauffement et préparation à l’effort

Conseils pour apprécier les sports d’hiver en toute sécurité

Une préparation adéquate est essentielle pour profiter au maximum de la saison de ski. Voici quelques conseils utiles:

  • Faites notre test pour les sports de neige  . Il vous indiquera si vous avez le goût du risque ou si vous êtes plutôt décontracté sur les pistes, et vous découvrirez comment limiter les risques de blessure.
  • Commencez à renforcer votre musculature dorsale et jambière plusieurs mois avant le début de l’hiver. Vous pouvez vous inspirer des exercices de fitness que nous avons rassemblés pour vous (niveau 1  , niveau 2  , niveau 3  ).
  • Pour les amateurs de hors-piste et les randonneurs à ski, nous recommandons l’outil en ligne whiterisk.ch  , qui permet d’évaluer précisément le risque d’avalanche et de planifier un itinéraire sûr.
  • Adoptez le bon comportement sur les pistes, respectez les règles de la FIS  .