Le burn-out – une maladie professionnelle ?

Stefanie Egli,

«C'est clairement le travail qui provoque un burn-out.» Est-ce exact? Claudia Pletscher, cheffe de la division médecine du travail de la Suva, exprime son avis.

Stress am Arbeitsplatz

Être exposé en permanence au stress au travail ou dans la vie privée favorise le burn-out.

Madame Pletscher, qu’est-ce qu’un «trouble de la santé associé au travail»?
Les troubles de la santé associés au travail sont des problèmes de santé touchant des personnes exerçant une activité professionnelle qui peuvent être dus en partie à des sollicitations liées au travail, mais ne remplissent pas les critères définissant une maladie professionnelle (ou un accident professionnel). Ils sont en général la conséquence de différents facteurs.

Je vous donne un exemple: je ressens des douleurs à la nuque. Sont-elles dues à ma mauvaise posture ou au fait que je suis souvent pressé par le temps et tendu pendant le travail?

Quand une maladie est-elle une maladie professionnelle?
Les maladies professionnelles sont définies dans la LAA et doivent répondre à certaines exigences. Sur le plan légal, la Suva est tenue d’allouer des prestations dès lors qu'une affection est reconnue comme étant une maladie professionnelle. C'est le cas lorsque l'activité professionnelle entre pour plus de 50 % dans les causes possibles.

La Suva doit par conséquent examiner si une maladie est une maladie professionnelle selon la définition qu'en donne la loi. Elle doit pouvoir évaluer quel facteur est à l'origine de cette maladie, ce qui est difficile lorsque les causes sont multiples.

Pourquoi un burn-out n'est-il pas reconnu comme étant un maladie professionnelle?
Pour les affections figurant sur la liste des maladies professionnelles  , la part des causes dues à l'activité professionnelle ne doit pas être inférieure à 50 %. Pour les autres maladies, la barre se situe à 75 %. Les cas de burn-out sont d'origine multifactorielle, et ils sont presque toujours dus en partie à une cause de nature privée. C'est pourquoi ils ne remplissent pas les conditions requises pour être reconnus.

La Suva fait-elle malgré tout quelque chose pour prévenir les troubles de la santé associés au travail?
Les troubles du sommeil, la fatigue et les contraintes psychosociales influent sur le risque d'accident. La Suva concentre ses efforts sur la prévention et la réduction du risque d'accident. La page «Facteurs psychiques et comportementaux  » permet par exemple de voir comment les travailleurs et les employeurs peuvent atténuer le stress. Car le risque d'accident diminue avec le niveau de stress. Par ailleurs, la Suva s’implique dans le groupe de travail de l'Office fédéral de la santé publique OFSP consacré à aux affections psychiques d'origine professionnelle dans la LAA, auquel participent de nombre acteurs du secteur de la santé.

ChefN¦ârztin-Claudia-Pletscher (2).tif

Claudia Pletscher, cheffe de la division médecine du travail de la Suva.