Des conseils de pro

Regula Müller,

Quand une entreprise déplore plus d’accidents non professionnels que la moyenne, les conseillers de la Suva arrivent à la rescousse pour l’aider à en réduire le nombre.

L’entreprise Spühl GmbH, sise à Wittenbach, enregistre un nombre particulièrement élevé d’accidents durant les loisirs: voilà le message transmis il y a environ huit ans par l’agence Suva St. Gallen à Marcel Thommen (44 ans). Le fabricant de machines est entré en contact avec le conseiller de la Suva car il souhaitait remédier à cette situation. «Le travail de prévention a vraiment débuté il y a cinq ans», se souvient Marcel Thommen. À l’époque, Thomas Boltshauser reprenait les rênes de Spühl. «Il tenait à ce que son personnel soit vigilant même durant ses loisirs.»
Le constat tiré de l’analyse des chiffres relatifs aux accidents était sans appel: le nombre d’accidents durant les loisirs dépassait largement la moyenne de la branche. Les premières années, la prévention s’est concentrée sur les chutes et faux pas, qu’elle a bel et bien permis de réduire. Mais le nombre d’accidents de sport recensés par cette entreprise d’environ 200 collaborateurs restait élevé. «Notre nouveau parcours sportif s’est avéré idéal pour Spühl, car il offre des pistes de prévention pour toutes les formes d’exercice physique.»
Mais Marcel Thommen ne fait pas toujours mouche avec ses propositions de mesures de prévention: «Certaines entreprises estiment que les accidents durant les loisirs subis par leurs collaborateurs ne les regardent pas, alors qu’il en résulte de nombreux jours d’absence». D’aucuns croient que l’on ne peut rien faire contre ce type d’accidents. Or, il suffit souvent de montrer à l’entreprise ce que lui coûtent les absences pour l’encourager à mener des activités de prévention.

Module de prévention «Parcours sportif»

Le module de prévention «Parcours sportif» peut être réalisé dans les locaux des entreprises inscrivant plus de 80 participants. Les structures de plus petite taille peuvent, à plusieurs, le faire installer dans un lieu central.
Pour commander   le module de prévention «Parcours sportif» en ligne.

"benefit" 2_19 Rubrik "Schwerpunkt", Sportparcours, Berater, Suva, Spühl GmbH, Freizeitunfälle, Präventionsmodul, Pingpongbälle, Unfallstatistik, Marcel Thommen, Thomas Boltshauser

Le directeur montre l’exemple

Spühl décide de réserver le parcours sportif de la Suva sur les conseils de Marcel Thommen. Ce dernier ou un autre spécialiste de la Suva anime le module, auquel participent tous les collaborateurs, répartis en petits groupes.
Le module débute par une présentation lors de laquelle Marcel Thommen énumère et explique les facteurs de risque dans le cadre du sport. Ensuite, les participants glanent librement des informations aux divers postes. «L’objectif du parcours sportif est que les collaborateurs connaissent les risques d’accident liés
aux activités physiques qu’ils pratiquent afin d’être plus prudents à l’avenir.»
Thomas Boltshauser, le directeur, montre l’exemple: le matin, il réalise le parcours avec le premier groupe et n’hésite pas à parler des trois accidents qu’il a subis l’an dernier. Il tient aussi à ce qu’au début du parcours, on fasse le point sur ceux vécus par le personnel. «Chacun doit savoir pourquoi il est là.» Pendant le parcours, Marcel Thommen encourage et soutient ses collaborateurs. «Ce qui me plaît le plus, c’est d’arriver à convaincre un participant au départ dubitatif de ce que lui apporte personnellement la prévention.»
Marcel Thommen intervient aussi à des horaires inhabituels pour que tout le personnel puisse participer au module. «Nous avons déjà réalisé des formations à 4 h du matin afin que les personnes travaillant de nuit puissent être présentes.»
Une fois le parcours accompli, Marcel Thommen demande à chacun de remplir un formulaire de feed-back et une fiche de mesures. Ces retours d’information servent de base aux entretiens ultérieurs: «Ils nous informent sur les enseignements qu’en ont tiré les participants et nous permettent d’envisager d’autres mesures». Car tout travail de prévention implique de la persévérance.

Un bonus lié au nombre d’accidents

La prévention doit faire partie intégrante du quotidien. À cet effet, Spühl a élaboré des instruments simples: chaque jour, au moment de la répartition des tâches, le chef d’équipe fait le point sur les derniers accidents professionnels et non professionnels, qu’il symbolise à l’aide de balles de ping-pong. Spühl traite les deux types d’accidents de la même manière. Quiconque se blesse pendant ses loisirs doit remplir un rapport en indiquant les raisons et précisant les mesures qui lui permettront dorénavant de se prémunir contre ce risque. En fin d’année, les collaborateurs perçoivent en outre un bonus si l’objectif en termes de nombre d’accidents a été atteint.