Bien faire passer le message de la sécurité

Regula Müller,

Le respect des règles vitales suffirait à prévenir environ 60 % des accidents professionnels mortels. Le centre de distribution Migros de Suhr a mis en place une méthode exemplaire pour enseigner ces règles.

Au centre de distribution Migros de Suhr, les machines tournent 24 heures sur 24 toute l’année. Les équipes d’opérateurs supervisent les machines entièrement automatisées chargées d’empiler les produits alimentaires sur des palettes que des camions et des trains acheminent jusqu’aux magasins Migros et Migrolino dans toute la Suisse. Des techniciens de maintenance veillent à l’entretien des machines. Dans l’enceinte du centre de distribution, quelque 460 collaborateurs interviennent dans quatre processus qui enregistrent régulièrement des accidents: production, maintenance, logistique et transport routier. La Suva a établi des règles vitales pour chacun de ces domaines. Hans Frei, 60 ans, est le préposé à la sécurité du site. Il y a deux ans, il a signé la Charte de sécurité de la Suva avec la direction de son entreprise. «Nous nous sommes engagés à accroître la sécurité.» La Charte de la sécurité s’articule autour des règles vitales: Hans Frei a décidé d’organiser des séances d’instruction systématiques. «J’ai pu montrer à la direction que, même si l’instruction se faisait sur le temps de travail, elle nous permettait d’éviter de longues absences dues à des accidents.»

Formation sur le terrain

Pour commencer, les chefs d’équipe se sont familiarisés avec les règles de manière autonome. Chaque semaine, Hans Frei leur en envoyait une par e-mail. «Au bout de dix semaines, je leur ai fait passer le test en ligne de la Suva dans mon bureau», explique Hans Frei. S’ils obtenaient des résultats suffisants, ils pouvaient à leur tour former leurs équipes. «J’assistais parfois aux formations pour que nos collaborateurs comprennent mieux l’importance que j’y attache.» Ensuite, les travailleurs ont fait eux aussi le test en ligne. «Cela les a apparemment stimulés: bon nombre d’entre eux se sont entraînés chez eux et ont décroché le score maximum.»

4 conseils pour une instruction efficace

  1. Formation sur le terrain
  2. Brèves séquences d’instruction (10 min)
  3. Formations dispensées par le préposé à la sécurité ou le supérieur
  4. Instructions à intervalles réguliers et sans motif particulier

Hans Frei ajoute qu’il est essentiel d’organiser les séances d’instruction sur le terrain. «Il n’y a pas un grand intérêt à se réunir dans une salle avec un vidéoprojecteur pour expliquer comment utiliser un cadenas de sécurité. Mieux vaut que le chef d’équipe montre comment apposer le cadenas directement sur le panneau de commande d’une machine.» Cela permet aussi de lever d’éventuels obstacles à la compréhension: une démonstration pratique rend les règles limpides pour tous. Pour Hans Frei, il est primordial que l’instruction soit dispensée par le supérieur direct. «Il connaît ses collaborateurs et sait qui a le plus besoin d’être formé.» Il conseille aussi des séquences courtes: «Même après une journée de travail fatigante, on peut encore écouter et rester attentif pendant 10 minutes».

Jamais aussi peu d’accidents

Une fois les règles communiquées commence la deuxième phase: contrôler et imposer. «Le supérieur doit exiger que les règles soient respectées chaque jour.» Au centre de distribution, le principe est le suivant: la première infraction donne lieu à un avertissement, la seconde au licenciement. Ancrer durablement les règles dans les mémoires est un autre défi, comme le souligne Hans Frei: «Cela nécessite une culture d’entreprise bien installée qui permette à chacun de rappeler l’importance des règles de sécurité aux autres, y compris au directeur». 
Cela fait maintenant deux ans que la direction du centre de distribution a signé la Charte de la sécurité. En 2018, le nombre d’accidents professionnels a nettement baissé par rapport aux deux années précédentes. Hans Frei n’entend pas pour autant se reposer sur ses lauriers: «Il faudra attendre quelques années pour savoir si c’est un hasard ou si nos efforts portent déjà leurs fruits».

La formation? Vitale!

Les règles vitales qui vous permettront d'organiser des formations dans votre entreprise se trouvent ici  .