Clés d’une réinsertion réussie après un accident

Simone Isermann,

Patrizia Gargiulo, responsable de la comptabilité salariale chez Vebego SA, nous parle de son expérience du programme de réinsertion de la Suva.

L’essentiel en bref

  • La Suva a pour mission de prévenir les accidents et les maladies professionnelles et d’en réduire le nombre. Dans cette démarche, l’être humain est toujours au centre des préoccupations.
  • En tant qu’entreprise familiale, Vebego SA accorde une grande importance à la réinsertion professionnelle.
  • La direction et les cadres promeuvent une culture d’entreprise valorisante.
  • Une réintégration réussie requiert une bonne coordination entre toutes les parties prenantes.
  • Les collaborateurs qui participent au programme de réinsertion de la Suva réintègrent généralement leur poste de travail.
Wiedereingliederung, Vebego AG, Patricia Gargiulo, Gebäude, Empfangsbereich
Patrizia Gargiulo, responsable de la comptabilité salariale chez Vebego SA

Entreprise familiale autofinancée à 100 %, Vebego SA propose des prestations complètes dans le domaine du Facility Service. Elle emploie environ 6000 collaborateurs dans toute la Suisse et dans la principauté de Liechtenstein. Patrizia Gargiulo est convaincue que la réinsertion professionnelle est un bénéfice pour Vebego.

Madame Gargiulo, félicitations pour votre engagement pour la réinsertion professionnelle. Qu’est-ce qui vous motive, vous-même et Vebego SA?
Notre maison mère aux Pays-Bas s’engage depuis plusieurs générations dans différents programmes sociaux à l’international, notamment dans le cadre de la réinsertion des collaborateurs accidentés ou malades et des bénéficiaires d’une rente AI. Nos collaborateurs ont toujours été notre capital, ce qui explique que les valeurs de «sécurité» et de «santé» soient traditionnellement très ancrées dans l’entreprise. C’est par ailleurs l’un des éléments qui nous ont permis d’obtenir le label «Great Place to Work».

Combien d’absences de longue durée pour cause de maladie ou d’accident sont saisies en ce moment dans votre système de gestion des absences? 
Cela concerne actuellement un peu plus de cent personnes. Notre priorité est toujours le retour des collaborateurs à leur ancien poste de travail. En complément, nous investissons aussi dans des postes de travail aménagés.

Comment Vebego SA fait-elle en sorte que les collaborateurs accidentés ou malades puissent être réintégrés rapidement et durablement dans le processus de travail?  

Nous entretenons un partenariat de longue date avec la Suva, qui nous accompagne de manière professionnelle avec son programme de réinsertion en cas d’accident. Dans les cas particulièrement compliqués, nous échangeons afin de mettre en place des postes de travail aménagés. Les personnes concernées bénéficient ainsi d’un concept de réinsertion personnalisé et peuvent réintégrer pas à pas le processus de travail. La réintégration progressive est très importante car elle permet au collaborateur de récupérer peu à peu sa capacité de travail et de performance sans risquer le surmenage.

Quelles sont d’après vous les conditions indispensables à une réinsertion réussie?
Il faut évidemment une bonne coordination entre toutes les parties prenantes: l’employeur, l’assurance-accidents et surtout la personne concernée. Celle-ci doit être motivée et avoir la volonté de participer au processus de réinsertion. En tant qu’employeur, nous mettons en place les conditions-cadres nécessaires en adaptant le poste de travail afin que la personne puisse rapidement reprendre une partie de son activité. Mais il est également important que nous garantissions au collaborateur le maintien de son poste de travail initial à chaque fois que cela est possible. Cela a un effet très positif sur le processus de guérison. La culture d’entreprise valorisante de notre entreprise familiale, promue par la direction et tous nos cadres, est aussi un facteur qui favorise la réintégration.

Quelles conclusions en tirez-vous?
Une réinsertion réussie profite à toutes les parties prenantes – et pas seulement financièrement. Nous sommes fiers de pouvoir offrir à nos collaborateurs la perspective de réintégrer leur poste à chaque fois que cela est possible. Le fait d’avoir été distingués par le certificat «Incitation à la réinsertion professionnelle» de la Suva et d’avoir obtenu une prime de succès de 20 000 francs nous récompense à plus d’un titre pour nos prestations. Nous sommes heureux de poursuivre cette collaboration fructueuse avec la Suva.

Incitations pour réinsertions en entreprise

Pour que les victimes d’accident retrouvent une perspective professionnelle, la Suva soutient financièrement les entreprises en coordination avec l’assurance-invalidité en vue de préserver le poste de travail du collaborateur ou de créer un nouveau poste.
Découvrez ici comment la Suva peut soutenir votre entreprise  . 

Après sa chute, nous ne l’avons pas laissé tomber: l’histoire du gardien d’immeuble victime d’un accident

Un dimanche matin, un collaborateur qui travaillait depuis longtemps comme gardien d’immeuble chez Vebego a fait chez lui une mauvaise chute qui lui a valu une fracture complexe à l’épaule droite.

Un long parcours pour retourner au travail
En raison d’une guérison compliquée et de fortes douleurs, une reprise rapide du travail n’était pas envisageable. Le collaborateur a fait un séjour de réadaptation stationnaire de plusieurs semaines dans la clinique de réadaptation CRR Sion de la Suva. Un bilan détaillé de la situation a été établi et la procédure médicale à suivre définie. Conclusion de la Suva: une reprise de l’activité initiale est très probable, mais après un long processus de guérison.

Retour progressif à la normale
Grâce à la réaction rapide de Vebego SA, le collaborateur a pu profiter d’un poste de travail aménagé assorti d’un profil d’activité adapté, ce qui lui a permis de réintégrer petit à petit le processus de travail. Après une période de temps partiel, il travaille aujourd’hui à plein temps comme concierge.

Dans le cadre de cette activité, il a moins de charges à porter et assume plus de tâches organisationnelles et administratives. Il pourra rester à ce poste de travail aménagé jusqu’à ce qu’il soit en mesure de reprendre son activité de gardien d’immeuble. La préservation de son poste de travail, les échanges avec les collègues et la variété des activités quotidiennes ont un effet très positif sur le processus de guérison et l’état de santé du collaborateur. 

Réinsertion et réintégration professionnelle

Rendez-vous sur notre page thématique pour en savoir plus sur la réinsertion et la réintégration professionnelle  . 

La Suva est mieux qu’une assurance

La Suva est unique, car elle combine efficacement les services en matière de prévention, d'assurance et de réadaptation. Nous créons ainsi un avantage durable pour le client et renforçons la place économique suisse. Nous souhaitons que notre modèle d’entreprise perdure et reste également un gage de succès à l’avenir.

www.suva.ch/autoportrait  .