Comment déployer une culture santé et sécurité au sein d’une entreprise

Nadia Gendre,

La santé et sécurité au travail relèvent de la loi. Mais comment faire passer des directives d’un classeur à une application concrète? Raphaël Gingins, expert en Sécurité intégrée à la Suva propose quelques pistes pour réussir au mieux ce défi.

raphael_gingins_Suva Equipe Raphael Gingins2499.tif
Raphaël Gingins, expert en Sécurité intégrée à la Suva donne des conseils pour déployer une culture santé et sécurité au sein d’une entreprise.

La santé et la sécurité au travail : une obligation légale pour les entreprises

Un accident grave peut mener devant le tribunal et avoir des conséquences financières importantes. Mais bien avant l’accident, une mauvaise culture a d’autres effets néfastes: absences, conflits, retards, etc. D’où l’importance de comprendre tous les enjeux et les bénéfices d’une bonne culture santé et sécurité, respectivement les coûts engendrés par son inexistence. «Les dirigeants doivent vouloir le changement», explique Raphaël Gingins. «Cette intention doit être ferme et impérativement suivie par une analyse afin de réaliser un état des lieux, déterminer le cap souhaité et poser des jalons».

Une vision claire et communiquée

«Tous les collaborateurs doivent recevoir les mêmes informations et connaître la destination visée», précise l’expert. Cette vision doit être communiquée par la direction, comprise par tous les échelons intermédiaires de conduite, et transmises à tous les collaborateurs. Facile à dire. Mais concrètement comment procéder ?

Responsabiliser en formant l’encadrement

La santé et sécurité au travail est une tâche de conduite; celle-ci n’est pas uniquement du ressort du préposé à la sécurité. «Tous les managers devraient être formés et connaître les outils du cycle de pilotage de la sécurité pour assurer leur mission correctement, notamment la détermination des dangers, les audits de sécurité, le traitement des événements, etc.». Pour résumer, chacun devrait être capable de faire sa propre analyse pour l’unité qui le concerne. «Les projets de «sécurité intégrée» ont justement pour but d’opérer un changement de culture grâce à une approche systémique», complète l’expert. Bien entendu, le préposé à la sécurité reste le spécialiste, respectivement la personne clé, pour la coordination et le soutien dans ce thème.

La Sécurité intégrée en cinq points

  1. Diminution des cas d’accident avec une approche systémique de la sécurité au travail
  2. Développement d'une culture de la sécurité durable dans l’entreprise
  3. Implication de l’ensemble des supérieurs et des collaborateurs
  4. Une hausse de la productivité et une amélioration de la qualité grâce à une diminution des événements imprévus
  5. Le respect des obligations légales en matière de sécurité au travail et de protection de la santé

Communiquer souvent

L’analyse permet de déterminer la priorité des thèmes à traiter. Ceux-ci seront transmis par différents canaux (news, affichages, séances d’équipe, séances de projet, etc.) et de manière hebdomadaire, voire journalière si possible. «Les responsables d’équipe doivent s’assurer que les informations, les mesures soient correctement perçues. Ils demanderont à leurs collaborateurs ce qu’ils ont compris et non s’ils ont compris. Il y a toujours des collaborateurs acquis à la cause et ayant saisi les avantages… et d’autres pour lesquels il faudra un peu plus de temps. La tentation d’accélérer la cadence, de multiplier les thèmes est fréquente. Néanmoins, l’entreprise qui veut réussir sa démarche doit intégrer tous ses collaborateurs, au même rythme et regarder régulièrement dans le rétroviseur avec eux pour analyser ce qui a été bien fait, mais aussi savoir apprendre de ses erreurs. 

Placer l’être humain au centre 

Mettre l’être humain au centre de la prévention, c’est d’abord se rappeler que les collaborateurs sont la ressource la plus précieuse d’une entreprise. Et la première étape pour une direction est de leur communiquer régulièrement que leur santé et sécurité sont primordiales. Ils se sentiront ainsi valorisés et motivés. 

Qu’ils soient anciens ou nouveaux collaborateurs, ils peuvent être de précieux alliés et d’excellents ambassadeurs en matière de sécurité auprès de leurs autres collègues.
Aujourd’hui, plus que jamais, les entreprises ont intérêt d’envisager une prévention globale qui englobe la santé et la sécurité tant dans la sphère professionnelle que privée. Certes, faire de la prévention en entreprise est exigeant, voire coûteux au départ. Mais les bénéfices sont énormes et se chiffrent souvent en millions. Ne faire aucun compromis sur la santé et sécurité des collaborateurs ne signifie aucunement perdre du temps et de l’argent. Bien au contraire. 

Offres de prévention

Page thématique: www.suva.ch/securite-integree 

Modules, cours et autres
La prévention des accidents et la gestion de la santé sont déterminantes pour le succès d’une entreprise. En effet, plus de la moitié des collaborateurs sont absents au moins une fois par an à la suite d’un accident ou d’une maladie. En prenant des mesures de prévention ciblées et à long terme, vous pouvez réduire significativement le risque que vos collaborateurs soient victimes d’accidents au travail ou durant les loisirs, et ainsi éviter de coûteux jours d’absence. Plus d’informations:
www.suva.ch/fr-ch/prevention/offres-de-prevention 

Règles vitales
Les accidents du travail se soldant par un décès ou une invalidité permanente sont particulièrement tragiques. Les règles vitales permettent de préserver des vies et d'éviter un grand nombre d'accidents graves. Plus d’informations: 
www.suva.ch/regles-vitales