Masques de protection: meilleure acceptation grâce aux fit-tests

Jean-Luc Alt,

Sur le site de Vernier, Givaudan innove en matière de protection respiratoire. Cette entreprise chimique a intégré le fit-test quantitatif pour tous ses collaborateurs détenteurs de masque de protection.

"benefit" 4_19 Rubrik "Meine Sicht", Julie Tescher, Givaudan, Schutzmaske, PSA

Le fit-test, c’est quoi?
Le fit-test ou test d’adéquation permet d’évaluer de manière fiable si une protection respiratoire est vraiment efficace et adaptée à son porteur. Nous nous sommes inspirés d’une démarche existant outre-Atlantique.

Quel est l’objectif visé?
Chez Givaudan, le port des masques respiratoires est requis lors de certaines manipulations afin de protéger les opérateurs d’un éventuel risque résiduel non couvert par les moyens techniques. On ne badine pas avec la sécurité des gens. Nous nous devions de nous assurer que les détenteurs d’un masque disposaient d’un matériel offrant une protection répondant au meilleur état de la technique. Nous voulions aussi inscrire cette démarche sécuritaire novatrice dans un processus durable permettant de pérenniser nos efforts de prévention et d’assurer la sécurité de nos employés sur le long terme. 

Les EPI

Les équipements de protection individuelle (EPI)  , dont font partie les masques de protection, sont obligatoires lorsque cela s’avère nécessaire – pour la manipulation de certains produits notamment. Ils sont à la charge de l’employeur et contribuent à prévenir les atteintes à la santé des travailleurs.

Quels enseignements avez-vous pu tirer de ces tests?
Les 2/3 des tests effectués auprès des 365 détenteurs de masque se sont avérés concluants et conformes aux prescriptions. Bien que les protections respiratoires fassent l’objet d’une maintenance et d’un contrôle d’étanchéité annuel, les différentes étapes du test ont révélé qu’une centaine de personnes disposaient de masques qui n’étaient pas toujours en totale adéquation avec leur visage. La pilosité faciale faisant obstacle à l’étanchéité du masque, le vieillissement des joints, les formes et tailles des masques mal adaptés aux visage constituaient les principales faiblesses identifiées.

Quelles mesures avez-vous prises?
Pour assurer la cohérence de la démarche dans le temps, nous avons confié à notre service de pompiers la réalisation des fittests périodiques (tous les 2 ans) en plus de l’entretien des masques qu’ils effectuaient déjà. Nous avons ensuite élargi la gamme de masques disponibles et nos collaborateurs ont eu l’occasion d’essayer différents modèles. Enfin, et c’est là la mesure-clé, la plus délicate aussi car très personnelle, nous avons réglementé certains aspects privés comme le port de barbe.

Une dernière mesure certainement impopulaire?
Notre direction s’est fortement impliquée dans la communication des résultats et des mesures à prendre. Elle a entretenu un dialogue constructif avec tous les partenaires, groupes de travail, cadres et syndicats. Intégrer les collaborateurs dans la démarche était une évidence. Les faire adhérer à l’idée pour qu’ils en deviennent les dépositaires et les ambassadeurs constituait le principal challenge. Aujourd’hui, les collaborateurs de Givaudan ont résolument franchi le pas: ils ont clairement opté en faveur d’une protection efficace. 

Module de prévention «Prévention personnelle des accidents»

Qu'il s'agisse du contexte professionnel ou des loisirs, un accident peut arriver plus vite qu'on ne le pense. Cet atelier interactif est conçu pour permettre à vos collaborateurs d’apprendre à réduire leur risque d’accident.

En savoir plus