Transfert de personnes dans le secteur des soins Aide au transfert: ménagez vos collaborateurs!

  • La mobilisation et les activités d’aide au transfert de personnes constituent un risque de contraintes corporelles excessives pour le personnel soignant en milieux hospitaliers ou médicosociaux.
  • Les lombalgies et les douleurs aux épaules sont fréquentes dans ce secteur professionnel. Elles causent de nombreuses absences et les personnes concernées sont souvent obligées d’abandonner leur métier.
  • Le matériel d’aide au transfert permet de réduire le risque de contraintes corporelles excessives du personnel soignant et d’améliorer la qualité des services aux patients.
Nouveautés
Afficher plus

Risques pour le personnel soignant

Le personnel soignant est particulièrement exposé au risque de contraintes corporelles excessives. Les activités d’aide au transfert – pour soutenir une personne entièrement ou partiellement incapable de se déplacer par elle-même – en sont le meilleur exemple. Des conditions ergonomiques défavorables comme l’exiguïté des locaux viennent parfois encore compliquer la tâche et représentent un risque supplémentaire pour la santé des collaborateurs.

Selon diverses études  , plus de 70 % du personnel soignant exerçant en Suisse souffre de lombalgies. Le secteur de la santé affiche un absentéisme supérieur à la moyenne et un taux de fluctuation important, soit deux facteurs de coûts élevés. Les professionnels forcés d’abandonner prématurément leur métier entraînent une perte de savoir-faire et une aggravation de la pénurie de personnel.

L’utilisation de matériel d’aide au transfert réduit considérablement les contraintes corporelles et prévient les problèmes de santé évoqués plus haut. Les solutions techniques les plus courantes ne coûtent pas cher. Il existe une quantité de petits moyens auxiliaires abordables qui facilitent énormément la tâche, mais qui restent souvent méconnus.

Double avantage

Associée à des méthodes de travail optimisées (kinésthésie, Bobath, PDSB, G.A.P.A., etc.), l’utilisation de moyens auxiliaires permet de ménager le personnel soignant chargé de la mobilisation ou du transfert, mais aussi de mieux venir en aide au bénéficiaire et de promouvoir le maintien et le développement de ses ressources kinésiques.

Une question d’organisation

L’une des clés du succès réside dans l’organisation du travail et plus particulièrement dans la planification des soins: le matériel doit être disponible en nombre suffisant au bon endroit et au bon moment dans le domaine des soins ambulatoires comme dans celui des soins stationnaires. Le processus doit être globalement «cohérent» et fonctionner de bout en bout sans permettre aucune improvisation dangereuse.

Principe de limitation des contraintes corporelles

Nous parlons de transfert intelligent lorsque l’ensemble des facteurs de succès sont pris en compte. Le transfert intelligent est donc le principe qui permet de limiter les contraintes corporelles grâce à une bonne organisation des tâches, à l’utilisation systématique des moyens auxiliaires appropriés et à l’optimisation des modes de travail. La Suva le préconise avec le soutien des institutions, des branches et des associations suivantes: Curaviva Schweiz, H+ Les Hôpitaux de Suisse, Spitex Suisse, Association Spitex privée Suisse ASPS, Association suisse des infirmières et infirmiers ASI, Sécurité au travail en Suisse, Curacasa, Croix-Rouge suisse, OdASsanté et Kinaesthetics Suisse.


Intervention

En savoir plus sur l’aide au transfert

Sélectionner

Outils