Soleil dans le ciel

Soleil, chaleur, rayons UV et ozone

  • Le rayonnement ultraviolet du soleil est chaque année à l’origine d’un millier de cas de cancer de la peau chez des personnes travaillant en plein air.
  • es rayons UV sont dangereux pour la peau même par temps frais et couvert.
  • Les personnes travaillant à l’extérieur y sont jusqu’à deux fois plus exposées que durant leur temps libre et leurs vacances à la fois.
  • Protégez-vous du soleil et de ses rayons nocifs en portant des vêtements appropriés, ainsi qu’un couvre-chef avec visière frontale et protège-nuque en juin et juillet.
  • Ne lésinez pas sur la crème solaire.
Nouveautés
Afficher plus

Nous sommes tous friands des beaux jours, mais le rayonnement solaire peut être dangereux pour la santé. Les rayons UV émis par le soleil, en particulier, sont extrêmement nocifs pour la peau et les yeux. Chaque année, environ 1000 personnes développent un cancer cutané non mélanome lié à un travail en plein air. Si vous exercez vous aussi votre activité à l’extérieur, vous devez vous protéger des rayons UV. Votre employeur doit mettre à votre disposition les moyens de protection contre les UV nécessaires. De votre côté, vous êtes tenu de les utiliser.

C’est au début de l’été (dès le 21 juin) que le rayonnement solaire atteint son intensité maximale. Mais il faut protéger sa peau dès le printemps, car les rayons UV sont déjà extrêmement puissants à cette période de l’année, même par temps frais et couvert.

Faits et chiffres

  • Deux tiers des rayons UV nocifs atteignent la surface terrestre entre 11 h et
    15 h.
  • Le rayonnement UV est plus fort en montagne qu’en plaine.
  • Sur des surfaces réfléchissantes (verre, eau, neige, sable) ou claires (toitures), le rayonnement peut être jusqu’à deux fois plus important. 

Sur notre site Questions et réponses sur le soleil et le cancer de la peau  vous trouverez de plus amples informations à ce sujet.

En période de grande chaleur estivale, le corps humain est mis à forte contribution, et ce, d’autant plus si le taux d’humidité est élevé. Des conditions particulièrement difficiles pour les personnes qui effectuent des travaux pénibles. Il est du devoir de l’employeur de prévoir les mesures de protection nécessaires suivantes pour les collaborateurs en tenant compte des avis de canicule émis par MétéoSuisse.

En période de canicule (à partir d’un degré de danger 3 selon MétéoSuisse), les règles sont les suivantes:
  • Exécuter les travaux si possible tôt le matin ou dans la matinée.
  • Boire beaucoup et souvent: un demi-litre par heure au minimum (eau minérale riche en sodium, jus de fruit, thé, soupe). Ne pas s’hydrater (suffisamment), c’est risquer sa vie!
  • Ne pas travailler seul, afin que vos collègues puissent réagir immédiatement au cas où vous seriez victime d’un malaise ou d’un coup de chaleur.
  • Se mettre à l’ombre le plus souvent possible.
Premiers secours

Si un travailleur se sent incommodé par la chaleur:

  • Le faire boire, lui permettre de s’allonger quelques instants à l’ombre et, si nécessaire, le faire raccompagner chez lui
  • Lui conseiller de consulter un médecin

En cas d’épuisement ou d’évanouissement:

  • Mettre la personne à l’ombre, en position allongée (en présence de vertiges) ou sur le côté (en cas de nausées)
  • Lui donner de l’eau (toutes les 15 minutes, en petites quantités) si elle est consciente et lucide
  • Appeler immédiatement les premiers secours (tél.: 112 ou 144) si elle a perdu connaissance; contrôler la température corporelle
  • En attendant l’ambulance, rafraîchir la personne avec des compresses d’eau froide sur le front, la nuque et les extrémités après l’avoir installée à l’ombre en position de sécurité; lui apporter de l’air (à l’aide d’un éventail)

Vous trouverez sur le site du SECO tous les outils nécessaires pour évaluer le travail à l’extérieur par forte chaleur et les malaises qu’il peut occasionner, ainsi que les mesures préconisées dans ce type de situation:

L’ozone se forme sous l’action d’un fort rayonnement solaire, principalement au printemps et en été. Les valeurs maximales sont atteintes en fin d’après-midi (entre 16 h et 18 h). De fortes concentrations d’ozone peuvent causer des picotements oculaires, des irritations de la gorge et du pharynx, des difficultés respiratoires et des céphalées. En cas de pic d’ozone, il vaut donc mieux exécuter de préférence dans la matinée les travaux pénibles en plein air.


Intervention

Les professionnels se protègent!

Aménagez vos horaires de travail de façon à éviter une exposition importante aux rayons UV et ombragez votre poste de travail. Si ce n’est pas possible, utilisez des équipements de protection appropriés et de la crème solaire.

L'infographie  est disponible en français, en allemand et en italien.

Module de prévention «Soleil: protection contre les UV»

Nous avons élaboré un outil très utile concernant le soleil et les UV. Le module de prévention gratuite «Soleil: protection contre les UV» explique de façon concrète aux travailleurs comment ils peuvent se protéger efficacement des rayons UV nocifs. Cliquez ici pour obtenir de plus amples informations à ce sujet et commander le module:

Informations et commander le module

Protégez-vous du soleil d'avril à septembre

Les personnes qui exercent des activités professionnelles ou de loisirs au soleil doivent se protéger systématiquement des rayons UV nocifs à partir de début avril. Les entreprises sont tenues de prémunir leurs collaborateurs contre ceux-ci, et ce, par le biais de mesures adaptées à la situation concrète sur le lieu de travail.

Mesures de protection complémentaires en été

C’est en plein été (juin et juillet) que la dangerosité du rayonnement UV atteint son niveau maximum. Une protection complémentaire est indispensable si le soleil brille, mais également lorsque le temps est légèrement couvert. La tête, les oreilles et la nuque sont particulièrement exposées. Portez par conséquent une casquette ou un casque avec visière frontale et protège-nuque lorsque vous travaillez en plein soleil, ou restez à l’ombre.

Casque de chantier avec protège-nuque et visière frontale

Casquette avec protège-nuque

À quoi servent une visière frontale et un protège-nuque? Nous avons demandé à des travailleurs de faire le test!

Nous avons demandé à des personnes travaillant à l’extérieur si elles porteraient un couvre-chef avec visière frontale et protège-nuque pour se préserver des rayons UV dangereux. Au début, elles doutaient de son utilité. Certaines trouvaient cet équipement ridicule et croyaient qu’il leur tiendrait trop chaud à la tête. Après le leur avoir fait tester, nous leur avons demandé ce qu’elles en pensaient. Résultat: elles ont reconnu qu’il s’agissait d’une protection utile. La visière frontale et le protège-nuque préservent du soleil. Le visage est à l’ombre. La tête reste fraîche.

Les accessoires pour casque avec visière frontale et protège-nuque présentés dans la vidéo suivante ont été optimisés continuellement. Les modèles actuels disposent par exemple d’une visière transparente qui protège des rayons UV sans restreindre le champ de vision.

Infos complémentaires sur la création d’un protège-nuque avec visière frontale:

Lisez l'article

Produits de protection contre le rayonnement UV:

www.sapros.ch  www.sunity.ch   www.uvprotect.ch   
www.geruestdoktor.ch  

Opinions de collaborateurs qui travaillent à l’extérieur

Kampagne UV Sonnenschutz Landschaftsgärtnerin Schutzkleidung Hut
Jardinière-paysagiste

«Ce couvre-chef avec protège-nuque est très confortable. Il n'est pas étroit, il se porte facilement. Il donne de l'ombre.»

Kampagne UV Sonnenschutz Landschaftsgärtner Schutzkleidung Hut
Jardinier-paysagiste

«Ce couvre-chef cache une partie du ciel. Je le trouve utile. Il évite d'avoir le soleil en pleine figure.»

Ce que doivent savoir les employeurs et les travailleurs

Les employeurs doivent prendre les mesures de protection nécessaires contre les rayons UV nocifs (art. 82  LAA). Les travailleurs, pour leur part, sont tenus de mettre en œuvre ces mesures. Cela inclut également la distribution et l’utilisation de crème solaire et de vêtements adaptés. C’est en plein été (juin et juillet) que la dangerosité du rayonnement UV atteint son niveau maximum. Le cancer de la peau touche principalement le visage, la tête, la nuque et les oreilles. Il faut donc protéger davantage ces parties du corps, p. ex.:

  • En ombrageant le poste de travail,
  • En travaillant en dehors des heures durant lesquelles le rayonnement UV est le plus élevé (entre 11 et 15 h), ou
  • En portant une visière frontale et un protège-nuque (p. ex. à monter sur le casque).

Que faire en cas d’affection cutanée?

Si vous avez subi une exposition aux rayons solaires pendant de longues années dans le cadre de votre travail, il se peut que vous souffriez d’un cancer de la peau et que celui-ci soit une maladie professionnelle, en particulier s’il s’agit d’un cancer cutané non mélanome. Parlez-en impérativement à votre médecin, même si vous n’exercez plus d’activité professionnelle. Il discutera avec vous des symptômes et décidera de la marche à suivre.

Outils

Afin de garantir une mise en page optimale, veuillez utiliser la fonction d’export au format PDF.