Deux ouvriers sécurisés par un système de cordes exécutent des travaux de nettoyage sur le mur d’un barrage.

Formation aux travaux sur cordes

  • Les travaux sur cordes (techniques d’accès et de positionnement au moyen de cordes ou TAPC) comportent des dangers particuliers. Ils ne doivent être exécutés que par des personnes formées à cet effet.
  • Le niveau de formation requis varie en fonction de l'activité exercée.

Formation requise

Le concept de formation à trois niveaux pour les techniques d’accès et de positionnement au moyen de cordes est conforme aux normes internationales. Chaque niveau comprend un cours de cinq jours sanctionné par un examen. Un niveau de formation différent est requis pour les cordistes, les cordistes chefs d’équipe et les cordistes superviseurs.

Niveau 1: cordiste

La formation initiale destinée aux personnes sans expérience préalable permet d'acquérir des connaissances de base (techniques d'accès, législation, matériel, normes et sauvetage vers le bas).
Habilitation: travaux nécessitant des techniques d’accès et de positionnement au moyen de cordes, mouvements et sauvetage simple de camarades exécutant des travaux sur cordes en contrebas.

Niveau 2: cordiste chef d'équipe

Condition: avoir réussi l’examen de niveau 1. Approfondissement des techniques de travail et d’accès (p. ex. établir des systèmes d'encordage horizontaux, passer d’un système à un autre), installation des systèmes, principes des flux des forces et des techniques d’ancrage, sauvetage dans toutes les directions, etc.

Habilitation: comme pour le niveau 1, plus direction et surveillance d'une équipe, installation des systèmes d'encordage et des dispositifs d’ancrage. Une personne ayant achevé la formation de niveau 2 doit être présente en permanence à chaque poste de travail et dans chaque équipe.

Niveau 3: cordiste superviseur

Condition: avoir réussi l’examen de niveau 2. Connaissances approfondies concernant la conception des systèmes, la direction des projets, les flux des forces ainsi que la détermination et la gestion des risques.

Habilitation: comme pour les niveaux 1 et 2, plus analyse, conception, évaluation, gestion et établissement d’un concept de sécurité spécifique à un chantier. Il n’est pas nécessaire qu’une personne ayant achevé la formation de niveau 3 soit présente en permanence sur le chantier.

Certificat de formation

Quelle que soit l’association qui dispense les cours, les trois niveaux de formation sont sanctionnés par un examen validé par un organisme indépendant.

La durée de validité des certificats de formation varie selon les associations professionnelles qui dispensent les cours. La législation ne prévoit aucune durée précise. Les cours de perfectionnement s'effectuent en fonction des besoins individuels (p. ex. une fois par an ou tous les deux ans). Les formateurs de niveau 3 doivent régulièrement accomplir des cours de perfectionnement, conformément aux prescriptions de l’association professionnelle qui dispense les cours.

Reconnaissance des certificats de formation étrangers

Les formations de l’IRATA (Grande-Bretagne), du FISAT (Allemagne) et de l’ARAA (Autriche) sont reconnues en Suisse.

Centres de formation

Les centres de formation disposent d'une certaine liberté pour aborder des thèmes particuliers (dangers naturels ou chimiques, travaux de soudage, approfondissement des connaissances dans le domaine de la statique, etc.).

Renseignements

Bases légales (lois, ordonnances) et prescriptions techniques

  • Ordonnance sur les travaux de construction, Art. 82 
  • Ordonnance sur la prévention des accidents, Art. 6 , Information et instruction des travailleurs
  • Ordonnance sur la prévention des accidents, Art. 8 , Travaux comportant des dangers particuliers