Logo Suva à l'entrée principale de Fluhmatt
1 janvier 1 | Communiqué de presse

Deux nouveaux chefs de division nommés au département protection de la santé de la Suva

Philippe Gassmann et Jean-Claude Messerli dirigeront respectivement la division «Offres de prévention» et la division «Conseil prévention» de la Suva nouvellement créées.

Table des matières

Lors de sa séance du 18 octobre 2019, la Commission du Conseil de la Suva a attribué les deux postes de direction vacants au sein du département protection de la santé. Philippe Gassmann, 31 ans, prend la tête de la division «Offres de prévention». Il est entré à la Suva en 2012 en qualité de stagiaire. Au terme de ses études couronnées d’un master en sciences du mouvement et du sport, il est nommé en 2015 chef du secteur «campagnes et grand public» au sein du département protection de la santé. En 2017, il obtient le diplôme en General Management HSG. Philippe Gassmann vit à Horw.

Jean-Claude Messerli, 53 ans, prend la tête de la division «Conseil prévention». Il a rejoint la Suva en 2014 et occupe depuis quatre ans les fonctions de chef du secteur «conseil et formation» et de suppléant du chef de la division «offres de prévention». Jean-Claude Messerli est titulaire du brevet fédéral de planificateur marketing et du titre de chargé de sécurité CFST. Il enchaîne en 2008 avec un Master of advanced Studies in Business Administration (MBA) de la Haute école de Lucerne. En 2019, il complète sa formation par un MAS en philosophie et management de l’Université de Lucerne. Jean-Claude Messerli est père de deux enfants et vit avec sa famille à Buttisholz.

Contact avec les médias

PhilippeGassmann_0754 2048px.tif

Philippe Gassmann

 
JeanClaudeMesserli_0778 2048px.tif

Jean-Claude Messerli

 

La Suva exerce son activité depuis 1918 et emploie près de 4200 personnes au siège de Lucerne, dans ses 18 agences réparties dans toute la Suisse et dans ses deux cliniques de réadaptation de Bellikon et de Sion. Entreprise indépendante de droit public générant un volume de primes d'environ 4,3 milliards de francs, elle assure près de 129 000 entreprises, soit 2 millions d'actifs, contre les conséquences des accidents et des maladies professionnelles. Les bénéficiaires de l'assurance chômage sont assurés automatiquement à la Suva. Depuis 2005, la Suva assume aussi la gestion de l'assurance militaire sur mandat de la Confédération. Ses prestations comprennent la prévention, l'assurance et la réadaptation. L'entreprise est financièrement autonome et ne perçoit pas de subventions. Ses excédents de recettes sont redistribués aux assurés sous forme de réductions de primes. Les partenaires sociaux, employeurs et salariés, de même que la Confédération sont représentés au sein du Conseil de la Suva.

Portrait de la Suva

La Suva exerce son activité depuis 1918 et emploie près de 4400 personnes au siège de Lucerne, sur les 18 sites des agences réparties dans toute la Suisse et dans ses deux cliniques de réadaptation de Bellikon et de Sion. Entreprise indépendante de droit public, elle assure près de 130 000 entreprises, soit 2 millions d’actifs, contre les conséquences des accidents et des maladies professionnelles. Les bénéficiaires de l’assurance-chômage sont assurés automatiquement à la Suva. La Suva assume aussi la gestion de l’assurance militaire sur mandat de la Confédération, ainsi que l'assurance-accidents des personnes bénéficiant de mesures de l’AI. Les prestations de la Suva comprennent la prévention, l’assurance et la réadaptation. La Suva est financièrement autonome et ne perçoit pas de subventions. Ses excédents de recettes sont redistribués aux assurés sous forme de réductions de primes. Les partenaires sociaux – employeurs et salariés – de même que la Confédération sont représentés au sein du Conseil de la Suva.

Autres communiqués de presse