Logo Suva à l'entrée principale de Fluhmatt
9 novembre 2021 | Communiqué de presse

La Suva signe la Charte pour l’égalité salariale dans le secteur public

Au début du mois d’octobre 2021, le CEO de la Suva, Felix Weber, et la cheffe de la division Human Resources, Nathalie Leschot, ont signé la Charte pour l’égalité salariale dans le secteur public. Ainsi, la Suva, en tant qu’employeur, s’engage officiellement et formellement à respecter les principes de l’égalité salariale conformément à la Constitution fédérale.

Table des matières

«Un salaire égal pour un travail de valeur égale»: ce principe figure dans la Constitution fédérale depuis 1981. Les entreprises proches de l’État telles que la Suva doivent promouvoir l’égalité des sexes et montrer l’exemple en matière d’égalité salariale entre les femmes et les hommes.

La Suva attache une grande importance au respect des principes de l’égalité salariale et paie déjà ses collaboratrices et collaborateurs de manière équitable. «Nous sommes conscients de notre rôle d’exemple. En signant la Charte pour l’égalité salariale dans le secteur public, nous nous engageons à promouvoir l’égalité salariale entre les femmes et les hommes. Nous reconnaissons ainsi les principes de l’égalité salariale et renforçons notre image d’employeuse attractive», déclare Felix Weber, président de Direction de la Suva.

Label «We pay fair»

Réalisée en août 2021, la toute dernière analyse de données salariales de la Confédération et des cantons ainsi que du «Competence Centre for Diversity & Inclusion» de l’Université de Saint-Gall a révélé qu’à la Suva, les salaires présentent un coefficient de discrimination de 4,4 %. Le seuil à ne pas dépasser pour obtenir le label «We pay fair» de la Confédération est de 5 %. La Suva a donc un coefficient inférieur de 0.6 point et déjà obtenu le label en 2020. Le thème de l’égalité salariale a déjà été traité auparavant: dès 2014, la Suva a initié les premières études et participé volontairement au projet «Dialogue sur l’égalité des salaires» de la Confédération.

Équité ne signifie pas encore égalité

La Suva veut payer un salaire égal pour un travail égal ou comparable, que ce travail soit effectué par une femme ou par un homme. C’est pourquoi, elle s’est fixée comme objectif de réduire à zéro le coefficient de discrimination. «L’objectif stratégique de l’égalité salariale est ancré dans notre stratégie RH. Nous lisserons cette différence en mettant en œuvre des mesures ciblées et en contrôlant régulièrement les résultats obtenus», dit Nathalie Leschot, cheffe de la division Human Resources de la Suva.

En s’engageant publiquement en faveur de l’égalité salariale, la Suva favorise l’attractivité de son image en tant qu’employeuse. En effet, le modèle d’affaires de la Suva s’étend au-delà du domaine de l’assurance, puisqu’il englobe également la prévention et la réadaptation. La Suva est financièrement autonome et ne perçoit aucune subvention de l’État. Elle restitue ses excédents aux personnes assurées sous la forme de primes plus basses.

Infos complémentaires

Portrait de la Suva

La Suva exerce son activité depuis 1918 et emploie près de 4500 personnes au siège de Lucerne, sur les 18 sites des agences réparties dans toute la Suisse et dans ses deux cliniques de réadaptation de Bellikon et de Sion. Entreprise indépendante de droit public, elle assure près de 130 000 entreprises, soit 2 millions d’actifs, contre les conséquences des accidents et des maladies professionnelles. Les bénéficiaires de l’assurance-chômage sont assurés automatiquement à la Suva. La Suva assume aussi la gestion de l’assurance militaire sur mandat de la Confédération, ainsi que l'assurance-accidents des personnes bénéficiant de mesures de l’AI. Les prestations de la Suva comprennent la prévention, l’assurance et la réadaptation. La Suva est financièrement autonome et ne perçoit pas de subventions. Ses excédents de recettes sont redistribués aux assurés sous forme de réductions de primes. Les partenaires sociaux – employeurs et salariés – de même que la Confédération sont représentés au sein du Conseil de la Suva.

Autres communiqués de presse