Éruptions cutanées et eczémas d’origine professionnelle

Regula Müller,

Les dermatoses professionnelles peuvent survenir dans quasiment toutes les branches. Bien protéger sa peau aide à la préserver tout au long de sa vie professionnelle.

Près d’une maladie professionnelle sur cinq affecte la peau. Chaque année, les assureurs-accidents suisses enregistrent plus de 400 cas de dermatose professionnelle reconnus. Ces maladies touchent principalement les mains, mais aussi les avant-bras, le cou et le visage. Souvent, de légers troubles cutanés pouvant être traités par la personne concernée évoluent en maladie professionnelle impliquant d’importantes gênes. Selon certaines études, le nombre d’affections cutanées d’origine professionnelle atteindrait en réalité plusieurs milliers par an. Les dermatoses sont souvent longues et coûteuses. En moyenne, chaque cas coûte plus de 10 000 francs à l’assurance-accidents, et souvent bien plus aux entreprises en raison des coûts des absences, des pertes de productivité et des frais de remplacement.

Causes des dermatoses professionnelles

Les dermatoses professionnelles sont causées par des substances chimiques et, dans une moindre mesure, par des facteurs physiques. Mais nombre de substances végétales, de produits d’origine animale et de matériaux infectés par des agents pathogènes peuvent aussi en être à l’origine. La fréquence et le type de contact ont également leur importance. Les branches les plus à risque sont les secteurs principal et secondaire de la construction ainsi que les industries métallurgique et chimique. Les professionnels souvent exposés à des conditions humides, par exemple dans les secteurs du nettoyage, de la coiffure ou de la santé, sont aussi très touchés.

Protection de la peau dans l’entreprise

Une protection de la peau efficace en entreprise nécessite souvent un changement de comportement et une modification des processus de travail. Vous trouverez plus d’informations ici  .

 

Eczémas

Les dermites irritatives et les allergies cutanées comptent parmi les dermatoses professionnelles les plus fréquentes. Les substances physiquement ou chimiquement irritantes provoquent l’inflammation de la peau et peuvent causer, à terme, une dermite irritative (aussi appelée dermite de contact toxique ou dermatose d’usure). Résultats: rougeurs, tuméfaction de la peau et desquamation accompagnées de sensations de brûlure et/ou de démangeaison.
Un seul contact de la peau avec des substances irritantes ou très corrosives (acides et bases dilués) peut suffire à entraîner de sévères lésions cutanées. Les contacts prolongés et fréquents avec d’autres substances (fluides de coupe, solvants et savons) et les travaux réalisés dans des milieux très humides provoquent des lésions cutanées locales. Et même les contacts répétés avec des produits considérés comme peu dangereux peuvent causer une dermite irritative.

Allergies cutanées

L’eczéma de contact allergique se caractérise par l’apparition de petites papules et vésicules sur une peau tuméfiée présentant des rougeurs. Les démangeaisons peuvent être très fortes. Certains produits chimiques modifient les réactions de la peau et la rendent hypersensible, voire allergique. Les allergies n’apparaissent pas immédiatement, mais après un contact court (quelques jours/semaines) ou long (plusieurs mois/années) avec une substance. Une fois l’allergie déclarée, le moindre contact avec la substance concernée suffit en général à déclencher la réaction cutanée. L’hypersensibilité subsiste même après la guérison de l’affection cutanée. Des rechutes sont donc à craindre à chaque contact avec le produit en cause.

Une prévention peu coûteuse

Pour une entreprise, l’investissement pour bien protéger la peau des travailleurs est minime par rapport aux coûts des absences qui sont, eux, nettement plus élevés. Souvent, les personnes atteintes de dermatoses se retrouvent de manière répétée dans l’incapacité de travailler pendant un certain temps. Un seul cas de dermatose peut coûter bien plus cher que l’introduction de mesures systématiques de protection de la peau. Les personnes touchées sont souvent contraintes de se reconvertir. Les employeurs perdent alors une main-d’oeuvre fiable.

Prévenir les dermatoses professionnelles

Les crèmes de protection cutanée sont une solution simple et efficace pour protéger la peau, à condition d’être appliquées correctement et plusieurs fois par jour. En cas d’exposition répétée à des lubrifiants et des dégraissants, détergents, acides et bases ou de manipulation de substances corrosives, le port de gants de protection est indispensable. 
S’ils sont adaptés, les gants ne gênent pas le travail. Mais ils sont interdits en cas d’utilisation de machines comportant des éléments rotatifs. Aux postes où diverses activités sont effectuées avec différents types de substances dangereuses pour la peau, il faut associer crèmes, gants, nettoyants et soins de la peau.