Swisscom aide un champion de snowboard «Je veux devenir joueur professionnel de basket fauteuil»

Il n’avait que dix-sept ans lorsqu’un saut en snowboard a bouleversé sa vie. Depuis, Samuel Kasper est paraplégique. Il a dû renoncer à son apprentissage de charpentier. Son ambition et sa motivation sont néanmoins restées intactes: il effectue actuellement sa première année d’apprentissage en tant qu’employé de commerce chez Swisscom et joue au sein de l’équipe nationale suisse de basketball en fauteuil roulant.

C’est en août 2008, à l’âge de 16 ans, que Samuel Kasper a débuté son apprentissage de charpentier dans l’entreprise de construction en bois Bigler & Co AG à Berne. Membre des cadres du snowboard de l’association Snowboardregion Nordwest (BABE), il passait la plupart de son temps libre sur les pistes ou dans les half-pipes. Il allait même probablement passer au niveau cadre C la saison suivante.

Samuel Kasper durant son apprentissage.

«Ce qui me motive? Ma famille et mes amis.»

En mars 2010, alors qu’il participait à une compétition de la coupe d’Europe de snowboard à Engelberg, Samuel Kasper a malheureusement fait une chute en exécutant un saut. Un saut aux conséquences tragiques: immédiatement après sa chute, Samuel Kasper a réalisé qu’il ne sentait plus ses jambes. Il a été transporté par hélicoptère à l’hôpital cantonal de Lucerne où il a été opéré, avant d’être admis au Centre suisse des paraplégiques à Nottwil. Dans cet établissement, Samuel Kasper a suivi une thérapie de réadaptation durant quatre mois et demi qui ne lui a pas enlevé sa joie de vivre pour autant. «Il est vrai que c’est parfois difficile mais heureusement, la famille et les amis sont là pour vous redonner du courage et vous motiver» déclare Samuel Kasper.

A la recherche d’une alternative

Pour Samuel Kasper, une chose était claire: poursuivre son apprentissage de charpentier n’était plus possible. Il devait donc résilier son contrat d’apprenti et trouver un nouveau domaine d’activité adapté à son atteinte. Il a effectué pendant six mois un stage chez Swisscom qui lui a permis de savoir si le travail commercial lui plaisait et si un tel poste de travail convenait aux personnes en fauteuil roulant. Conquis par cette expérience, il a posé sa candidature à un poste d’apprenti. En guise de préparation à l’apprentissage et pour améliorer son anglais, Samuel Kasper est parti en février 2011 pour un séjour linguistique de quatre mois en Amérique.

«Je suis très satisfait, la vie me fait plaisir»

En août 2011, Samuel Kasper a commencé un apprentissage commercial en classe de sport chez Swisscom à Berne. L’apprentissage commercial en classe de sport est une formation professionnelle de quatre ans au lieu de trois destinée aux sportifs de haut niveau. La majeure partie de l’enseignement professionnel est dispensée dans le cadre d’une formation présentielle. Cette forme d’enseignement traditionnelle est complétée à la maison par l’apprentissage individuel et par des moyens d’apprentissage électroniques. Une solution qui permet à Samuel Kasper de jouer au sein de l’équipe nationale suisse de basketball en fauteuil roulant. «Progresser et avoir du succès, dans la vie professionnelle comme dans le sport, sont mes principales sources de motivation» précise Samuel Kasper. Son courage et son ambition ne font aucun doute: en septembre 2011, tout juste un an et demi après son accident, il participait déjà aux championnats d’Europe A en Israël avec l’équipe nationale de Suisse. Samuel Kasper bénéficie également du soutien de son employeur Swisscom. «Nous sommes très satisfaits de cette solution. Samuel fait preuve d’un engagement exemplaire et est très motivé. Son sens aigu de l’organisation lui permet de concilier travail, école et sport de manière optimale», affirme Adrian Burkhalter, son accompagnateur.