Logo Suva à l'entrée principale de Fluhmatt
27 mars 2023 | Communiqué de presse

Une année boursière difficile impacte le résultat des placements de la Suva

L’année 2022 a été mouvementée pour les marchés boursiers et a eu des répercussions négatives sur la performance nette des placements de la Suva, qui s’est établie à -8,1 %. Les catégories d’actifs constituées par les actions et les obligations, en particulier, ont subi des pertes de valeur. Les engagements légaux restent intégralement couverts.

Table des matières

Évolution durant l’exercice 2022

La Suva a réalisé une performance d’ensemble de -8,1 % (+7,5 % l’année précédente). Ce résultat est nettement inférieur à la moyenne de +5,2 % relevée sur les dix dernières années. Durant l’exercice 2022, l’évolution des placements a été principalement façonnée par les violentes turbulences sur les marchés financiers mondiaux, générées par des tensions géopolitiques et par l’inflation galopante. La combinaison rare d’une baisse du cours des actions et d’une hausse des taux d’intérêt a conduit à des corrections d’évaluation des actions et des obligations. Dans ce contexte, l’immobilier et les placements alternatifs ont déployé un effet stabilisateur.

«Des années difficiles pour les placements, comme 2022, il y en a régulièrement. C’est pourquoi nous constituons, à titre préventif, des réserves de fluctuation de valeur pendant les bonnes années boursières, ce qui nous permet d’amortir les corrections d’évaluation, comme ce fut le cas l’an dernier. Tous les engagements financiers sont ainsi durablement couverts. La hausse des taux d’intérêt devrait se traduire, à moyen terme, par une augmentation des produits du capital et donc par un renforcement de la situation financière.»

Hubert Niggli
Membre de la Direction et chef du département finances et informatique

Efficacité de la stratégie de placement à long terme de la Suva

La stratégie de placement de la Suva, axée sur le long terme, vise à atteindre les objectifs de finance-ment fixés par la loi. Les recettes de primes garanties permettent d’investir une part importante de la fortune en actions, dans l’immobilier et dans des placements alternatifs. La stratégie de placement se rapproche le plus de celle des caisses de pension. S’agissant de l’année de placement 2022, le résultat enregistré était supérieur à celui de l’indice Credit Suisse des caisses de pension ainsi qu’à celui de l’indice Pictet LPP 25; sur le long terme, la performance dépasse celle de ces deux indices:

  Suva Indice
Pictet LPP 25 
Indice Credit Suisse
des caisses de pension 
Performance 2022 -8,1% -13,2% -10,1%
Performance cumulée
depuis le 1er janvier 2000 
116,0% 85,9% 88,6%

En 2022, les valeurs immobilisées de la Suva ont diminué de 5,1 milliards de francs, passant de 59,5 milliards à 54,4 milliards de francs. Ces fonds sont entièrement affectés à un but précis et couvrent les provisions légales destinées aux rentes, aux futurs frais de traitement et aux indemnités journalières ainsi qu’à d’autres prestations d’assurance légales découlant d’accidents et de maladies professionnelles. En outre, la Suva doit détenir des fonds propres appropriés pour les risques actuariels et de placement. Lorsque ces fonds propres dépassent le plafond prévu, l’excédent est reversé aux assurés sous la forme de primes plus basses.

La Suva est financièrement autonome et ne poursuit pas de but lucratif. Dans son activité de placement, la Suva prend également en considération, outre les aspects financiers, des critères écologiques, éthiques et sociaux.

Décision sur les primes en juin 2023

Le Conseil de la Suva statuera sur les tarifs de primes pour 2024 le vendredi 16 juin 2023 à Lucerne. Ceux-ci seront présentés aux médias, avec des informations détaillées sur l’exercice 2022, lors d’une conférence numérique qui se tiendra le même jour.

Contact pour les médias

Portrait de la Suva

La Suva exerce son activité depuis 1918 et emploie près de 4500 personnes au siège de Lucerne, sur les 18 sites des agences réparties dans toute la Suisse et dans ses deux cliniques de réadaptation de Bellikon et de Sion. Entreprise indépendante de droit public, elle assure près de 130 000 entreprises, soit 2 millions d’actifs, contre les conséquences des accidents et des maladies professionnelles. Les bénéficiaires de l’assurance-chômage sont assurés automatiquement à la Suva. La Suva assume aussi la gestion de l’assurance militaire sur mandat de la Confédération, ainsi que l'assurance-accidents des personnes bénéficiant de mesures de l’AI. Les prestations de la Suva comprennent la prévention, l’assurance et la réadaptation. La Suva est financièrement autonome et ne perçoit pas de subventions. Ses excédents de recettes sont redistribués aux assurés sous forme de réductions de primes. Les partenaires sociaux – employeurs et salariés – de même que la Confédération sont représentés au sein du Conseil de la Suva.

Autres communiqués de presse