Associated version Key Visual Schneesport
31 janvier 2024 | Communiqué de presse

Les skieurs plus rapides que les snowboardeurs sur les pistes

La Suva a analysé quelque 380 000 descentes à ski ou snowboard enregistrées entre 2019 et 2023 avec son application Slope Track. Les données anonymes récoltées dévoilent notamment que les skieurs atteignent de plus grandes vitesses que les snowboardeurs, avec les risques supplémentaires que cela comporte.

Table des matières

Skier et surfer sur les pistes de ski en enregistrant sa vitesse maximale ou minimale lors d’une descente, est l’une des nombreuses fonctions proposées par l’application Slope Track. La Suva a analysé plus de 380 000 descentes enregistrées entre 2019 et 2023 sur l’application de la Suva. Les principaux utilisateurs de cette application sont des hommes (81%), des personnes de plus de 45 ans (57 %), en provenance de Suisse alémanique (72%), préférant le ski au snowboard (91%) qui se considèrent comme avancés ou excellents dans la pratique de leur loisir préféré (86%).

Snowboardeurs plus prudents 

Ce qui est frappant : les snowboardeurs sont plus prudents que les skieurs. Quatre descentes de snowboard sur dix ont été enregistrées à une vitesse inférieure à 50 km/h et une descente sur dix à plus de 70 km/h. En moyenne, les skieurs sont plus rapides sur les pistes puisque seul un quart des descentes ont été enregistrées à moins de 50 km/h et plus de deux descentes sur dix à plus de 70 km/h.

  Moins de 50 km/h  Plus de 70 km/h 
Skieurs  24%  18% 
Snowboardeurs  40% 10% 

Tableau : Part des vitesses maximales en fonction des usagées sur les 380 000 descentes analysées. 

Les descentes rapides sont plus risquées

Pour Samuli Aegerter, responsable de la campagne de prévention des sports de neige à la Suva: «Il est important que les gens se fassent plaisir sur les pistes de ski. Ils doivent par contre rester conscients que la vitesse implique une distance de freinage plus grande, une prise de risque plus importante et donc un risque de blessures plus élevé.» 

Les données sont récoltées de manière anonyme par le biais de cette application. Elles sont importantes, car elles permettent à la Suva d’actualiser ses connaissances sur le comportement des usagers sur les pistes. «La Suva peut ainsi adapter son offre de prévention dans le domaine des sports de neige afin de rendre les usagers plus conscients des dangers et de leur permettre de continuer à skier et surfer sur la neige avec plaisir et sans accident», précise Samuli Aegerter.

Appli Slope Track

Slope Track est une application multifonctionnelle qui permet de parfaire sa condition physique, d’effectuer des échauffements efficaces et qui fournit de nombreux conseils en matière de prévention des accidents de sports de neige. Elle permet notamment de comparer ses propres performances à celles de sportifs de haut niveau comme Loïc Meillard ou Wendy Holdener. Les utilisateurs peuvent aussi découvrir les forces et les contraintes subies par leur corps lors d’un virage en fonction de leur vitesse et de leur poids.  

www.suva.ch/slopetrack-f

Portrait de la Suva

La Suva exerce son activité depuis 1918 et emploie près de 4500 personnes au siège de Lucerne, sur les 18 sites des agences réparties dans toute la Suisse et dans ses deux cliniques de réadaptation de Bellikon et de Sion. Entreprise indépendante de droit public, elle assure près de 130 000 entreprises, soit 2 millions d’actifs, contre les conséquences des accidents et des maladies professionnelles. Les bénéficiaires de l’assurance-chômage sont assurés automatiquement à la Suva. La Suva assume aussi la gestion de l’assurance militaire sur mandat de la Confédération, ainsi que l'assurance-accidents des personnes bénéficiant de mesures de l’AI. Les prestations de la Suva comprennent la prévention, l’assurance et la réadaptation. La Suva est financièrement autonome et ne perçoit pas de subventions. Ses excédents de recettes sont redistribués aux assurés sous forme de réductions de primes. Les partenaires sociaux – employeurs et salariés – de même que la Confédération sont représentés au sein du Conseil de la Suva.

Autres communiqués de presse