Beim-Instandhalten-unter-einer-Hebebuehne-erdrueckt_13002_04_teaser.jpg

Exemple d’accident: opérateur écrasé par une plate-forme élévatrice

La réalité est souvent le meilleur maître d’apprentissage. Avec cet accident professionnel tragique, vous sensibiliserez vos collaborateurs aux dangers liés aux travaux de maintenance. À l’aide de notre présentation de formation, montrez à votre équipe les erreurs qui ont été commises et comment les empêcher.

Table des matières

En bref

Nous savons, tout du moins en théorie, que les opérations d’entretien impliquent de gros risques. Dans la pratique, la situation semble toutefois différente. Mêmes des professionnels expérimentés sont encore victimes d’accidents pendant la réparation ou la maintenance de machines. Trop souvent, il sont gravement blessés, deviennent invalides, voire perdent la vie. C’est le cas de Marc G., écrasé par une plateforme élévatrice.

Nous avons reconstitué l’accident professionnel dans l’optique de la formation. L’analyse de l’accident a révélé que les facteurs suivants ont été déterminants dans ce drame:

  • Les dangers liés à l’entretien ont été sous-estimés.
  • Les dispositifs de sécurité n’ont pas été utilisés.
  • Les règles vitales n’ont pas été respectées.

Reconstitution de l’accident

Cet exemple se fonde sur un cas réel.

Marc G. travaille dans une petite entreprise, où il réalise entre autres des opérations d’entretien. Il est ici chargé d’effectuer l’entretien d’une plateforme élévatrice. À l’aide d’un système hydraulique, il lève la plateforme et rampe en dessous. Sa tâche consiste à nettoyer et graisser des pièces du dispositif et de remettre le groupe hydraulique en état.

Pendant son intervention, il provoque involontairement une fuite. L’huile hydraulique s’échappe de l’ouverture à une pression considérable de soixante bars. La plateforme de 1200 kg s’affaisse brutalement. Marc G. n’a aucune chance d’en réchapper. Il est écrasé sous la plateforme de plus d’une tonne.

La mort de leur collègue touche au plus près tous les collaborateurs de l’entreprise. Dans l’équipe familiale de l’entreprise, les conséquences de l’accident assombrissent l’ambiance de travail pendant des mois.

Les proches de la victime sont encore plus affectés. Marc G., cet homme sympathique dévoué à sa famille et grand-père depuis peu, leur manque.

Règles vitales pour la maintenance: les bonnes choses vont par huit
Règles vitales pour la maintenance: les bonnes choses vont par huit
Quand vos collaborateurs participent à des opérations de maintenance, ils doivent obligatoirement respecter les règles vitales. Elles sont faciles à appliquer, préviennent les accidents et évitent à votre entreprise d’être confrontée aux absences de longue durée de collaborateurs importants.
Règles vitales

Analyse de la chaîne d’erreurs

Il est essentiel de reconstituer les accidents ultérieurement. Ces reconstitutions révèlent en effet les erreurs commises et la manière de les prévenir.

Dispositifs de sécurité ignorés

Marc G. a agi correctement en désactivant l’interrupteur de sécurité de la plateforme élévatrice. Il a cependant oublié de mettre en place la goupille de sécurité qui assure le blocage mécanique de la plateforme élévatrice et empêche tout affaissement éventuel.

Le mécanicien se trouve sous la plateforme élévatrice. Une flèche indique que la goupille de sécurité bloquant le mécanisme n’a pas été mise en place.

Première erreur de Marc G.: il ne met pas en place la goupille de sécurité bloquant le mécanisme.

Risques non calculables

Bien que Marc G. soit un mécanicien expérimenté, il provoque une fuite sur le groupe hydraulique pendant les travaux de maintenance. L’huile hydraulique s’échappe immédiatement au niveau de la fuite. Cela provoque une chute de pression du système hydraulique. La plateforme élévatrice s’affaisse rapidement. Trop vite pour Marc G.

L’absence de prise de conscience de la sécurité et la non-prise en compte de risques non calculables (ici, une fuite inattendue) provoquent souvent des accidents lourds de conséquences pendant les opérations d’entretien.

En travaillant sur un groupe hydraulique, le mécanicien expérimenté provoque une fuite qui entraîne une chute de pression du système hydraulique et l’affaissement de la plateforme élévatrice.

La fuite du groupe hydraulique entraîne une chute de pression et l’affaissement rapide de la plateforme élévatrice.

Dans la zone dangereuse

Marc G. se trouve sous la plateforme élévatrice lorsque celle-ci s’affaisse. Il n’a aucune chance d’en réchapper.

Comme le mécanicien n’a pas utilisé de dispositifs de sécurité, il s’est trouvé au beau milieu de la zone dangereuse et a été écrasé par la plaque de 1200 kg. Les secours arrivent trop tard.

Le mécanicien se trouve dans la zone dangereuse, sous la plateforme élévatrice de plus d’une tonne. Il n’a aucune chance d’en réchapper.

Le mécanicien se trouve dans la zone dangereuse. Il n’a donc aucune chance d’en réchapper.

Téléchargements et commandes

Bases légales

Pour protéger leurs collaborateurs, les employeurs doivent, dans le domaine de la maintenance, respecter plus particulièrement deux articles de l’ordonnance sur la prévention des accidents (OPA

).

  • Art. 37 al. 2
    : Lors de travaux d’entretien, toutes les mesures de protection néces­saires doivent être prises. Les installations nécessaires doivent être tenues à disposition.
  • Art. 43
    : Des travaux d’entretien exécutés en conditions de service particulières ne doivent être effectués que sur des équipements de travail dont les dangers ont préalablement été écartés.

Cette page vous a-t-elle été utile?

Cela pourrait aussi vous intéresser