Un cadre explique à un collaborateur comment utiliser le chariot élévateur de l’entreprise.

Prévenir les accidents avec les chariots élévateurs

  • L’étude des accidents dans les entreprises montre que la conduite de chariots élévateurs comporte des dangers particuliers.
  • Par conséquent, seules les personnes formées à cet effet et ayant réussi l’examen correspondant sont autorisées à effectuer des travaux à l’aide de chariots élévateurs.
  • La formation doit être complétée par une instruction au sein de l’entreprise.
  • La formation et l’instruction complémentaire doivent être dispensées avant la première utilisation d’un chariot élévateur par le collaborateur.
  • Seuls des chariots élévateurs sûrs et entretenus conformément aux instructions du fabricant doivent être utilisés.
Nouveautés
Afficher plus

Principales causes d'accidents avec des chariots élévateurs

  • Sous-estimation des dangers: lorsque l’on travaille quotidiennement avec des chariots élévateurs, la routine s’installe et les règles apprises passent à l’arrière-plan.
  • Méconnaissance des règles de sécurité par les supérieurs, absence de contrôle du respect de celles-ci ou non-intervention en cas de manquement
  • Statistique des accidents avec des chariots élévateurs 

Quelques conseils pour éviter des accidents

Formation des caristes

Les caristes doivent disposer de connaissances et d’aptitudes spécifiques. Ils doivent faire l’objet d’une sélection minutieuse et d’une formation ciblée. Leur sélection et leur formation incombent à l’employeur.

La formation et l’instruction complémentaire doivent être dispensées avant la première utilisation d’un chariot élévateur par le collaborateur.

Seules les personnes formées à cet effet et ayant réussi l’examen correspondant sont autorisées à effectuer des travaux à l’aide de chariots élévateurs. Le niveau de formation nécessaire est fixé dans la directive de l’ASL (Association Suisse de Logistique).

  • Age minimal: 18 ans
    Des dérogations peuvent être accordées aux jeunes dans le cadre de la formation professionnelle initiale. Pour tout renseignement à ce sujet, nous vous prions de bien vouloir vous adresser directement à l’Inspection fédérale du travail SECO: abea@seco.admin.ch 
  • Bonne acuité visuelle et auditive
  • Connaissance suffisante de la langue en usage dans l’entreprise

Plus d’informations 

Formation reconnue dans toute la Suisse

La formation de cariste dispensée dans les centres de formation reconnus par la Suva doit être complétée pour chaque cariste par une instruction spécifique au chariot utilisé (sur la base de la notice d’instructions) et aux risques propres à l’entreprise. Formation auprès d’un centre reconnu par la Suva

Formation interne

Formation dispensée dans l’entreprise par un collaborateur interne disposant d’une formation d’instructeur

Plus d’informations 

Les employeurs doivent s’assurer que les caristes utilisent uniquement des catégories de chariots élévateurs pour lesquelles ils disposent d’un permis.
Formation aux chariots élévateurs à mât rétractable

Formation aux chariots-élévateurs à mât rétractable

Ausbildungskategorie Gegengewichtstapler
Formation aux chariots à contrepoids
Formation aux chariots élévateurs latéraux

Formation aux chariots-élévateurs latéraux

Formation aux chariots élévateurs télescopiques
Formation aux chariots élévateurs télescopiques
La formation de cariste dispensée dans les centres de formation reconnus par la Suva doit être complétée pour chaque cariste par une instruction spécifique au chariot utilisé (sur la base de la notice d’instructions) et aux risques propres à l’entreprise.
Chariot électrique à timon
Chariots électriques à timon

L’utilisation de chariots électriques à timon et de chariots de préparation de commandes munis d’un poste de conduite n’est pas considérée comme un «travail comportant des dangers particuliers». Ces engins peuvent par conséquent être conduits par des jeunes gens et des apprentis formés à cet effet.

La formation doit être réalisée conformément aux instructions du fabricant, couvrir l’ensemble du contenu de la notice d’instructions et être complétée par les règles de sécurité spécifiques à l’entreprise (p. ex. porter des équipements de protection individuelle tels que des chaussures de sécurité, un casque de protection, etc.). Elle doit comprendre une partie théorique et une partie pratique, et son contenu doit être consigné par écrit.

Les personnes chargées de donner des cours sur les engins susmentionnés au sein de l’entreprise doivent avoir suivi une formation préalable auprès d'un centre reconnu par la Suva concernant l’utilisation des chariots électriques à timon, ou du moins une instruction approfondie lors de la livraison de l’engin. Elles doivent en outre parfaitement connaître les risques et les mesures de protection nécessaires, et être en mesure de communiquer correctement ces instructions.

Teleskopstapler mit Seilwinde
Chariots élévateurs télescopiques équipés d’un treuil
Les travailleurs utilisant des chariots élévateurs télescopiques équipés d’un treuil doivent disposer d’un permis de grutier de catégorie A selon l’ordonnance sur les grues [Atomlink Kran-Themenseite].

Utiliser des grues en toute sécurité dans les secteurs du bâtiment et de l’industrie:

Grues
Teleskopstapler mit Arbeitsbühne
Chariots élévateurs télescopiques avec nacelle (plateforme élévatrice de travail)
De nombreux chariots élévateurs télescopiques sont dotés d’une nacelle pouvant faire office de plateforme élévatrice mobile de personnel. Une formation spécifique  à ce type de plateformes est nécessaire pour utiliser ces engins.

Les caristes étrangers ne peuvent effectuer des travaux à l’aide de chariots élévateurs que s’ils peuvent justifier d’un niveau de formation suffisant. Pour ce faire, ils disposent de deux possibilités:

  • formation complémentaire et examen auprès d’un instructeur interne (attention: autorisation valable uniquement au sein de l’entreprise concernée)
  • formation complémentaire et examen dans un centre de formation (autorisation valable sur tout le territoire suisse)

Plus d’informations 

Maintenance des chariots élévateurs

La maintenance a une influence déterminante sur la sécurité des chariots élévateurs. Châssis, freins, direction, mécanisme de levage, dispositifs de sécurité et autres équipements doivent être en parfait état de marche. Tout dysfonctionnement peut entraîner de graves accidents.

Les chariots élévateurs doivent être entretenus régulièrement et selon les consignes du fabricant (notices d’instructions et de maintenance). Ces travaux doivent impérativement être réalisés par un technicien (p. ex. un collaborateur du fournisseur de l’engin).

La Suva conseille de faire réaliser régulièrement le contrôle de sécurité recommandé par les fournisseurs de chariots élévateurs et comprenant la vérification des fonctions de sécurité des engins. La vignette (voir illustration) apposée au terme du contrôle de sécurité atteste de l’état de marche du chariot élévateur.

Plus d’informations: 

Systèmes de retenue

En cas de basculement d'un chariot latéral ou à contrepoids non équipé de système de retenue, le cariste risque d’être projeté hors du véhicule et coincé sous le toit de protection.
Il est par conséquent impératif de toujours utiliser un système de retenue – même pour les trajets de courte distance!

Les systèmes de retenue (p. ex. ceinture de sécurité, cabine avec portes ou étriers latéraux) revêtent une importance capitale et sont par conséquent obligatoires sur les chariots latéraux et à contrepoids présentant une capacité de levage jusqu'à 10 t. Les modèles plus anciens non munis de tels systèmes doivent également en être équipés.

Plus d’informations 

Cabine
Cabine
Etriers latéraux
Etriers latéraux
Ceinture de sécurité
Ceinture de sécurité

Intervention

Règles vitales

Outils

Afin de garantir une mise en page optimale, veuillez utiliser la fonction d’export au format PDF.