Un travailleur utilise une pelle mécanique.

Formation à la conduite d’engins de chantier

  • La conduite d’engins de chantier présente des dangers particuliers. Les personnes exécutant ce type de travaux doivent avoir été formées à cet effet.
  • Font exception les machines de chantier à conducteur à pied et celles ne disposant que d’une plateforme pour l’accompagnement.
  • Les partenaires sociaux des branches respectives définissent avec la Suva les compétences à transmettre dans le cadre de la formation.
  • Les jeunes âgés de moins de 18 ans ne sont pas autorisés à conduire des engins de chantier.
  • Exception: les apprentis qui doivent conduire des engins de chantier selon leur plan de formation.

Selon l’article 8   de l’ordonnance sur la prévention des accidents (OPA), la conduite de tous les engins de chantier avec conducteur assis doit être confiée uniquement à des travailleurs ayant été spécialement formés à cet effet, et ce indépendamment du poids de la machine. En revanche, aucune formation n’est nécessaire pour la conduite de machines de chantier à conducteur à pied et celles ne disposant que d’une plateforme pour l’accompagnement. Une instruction selon l’article 6   OPA est suffisante dans ce cas.

Les modèles de formation destinés aux conducteurs d’engins de chantier diffèrent selon les branches. Les participants ayant achevé la formation avec succès se voient remettre une attestation de formation.

Il n’existe pas de permis fédéral pour la conduite d’engins de chantier. Dans les cantons du Valais, de Vaud, de Genève et de Neuchâtel, il existe des dispositions cantonales particulières.

Modèles et centres de formation

Pour tout renseignement complémentaire sur la formation, veuillez vous adresser aux associations professionnelles respectives ou aux autorités cantonales compétentes. Vous trouverez ici les points essentiels et les liens vers les centres de formation concernant le secteur principal de la construction et la branche verte ainsi que des informations sur les réglementations cantonales particulières.

Pour obtenir l’autorisation de conduire des engins de chantier dans le secteur principal de la construction, il est possible de suivre une formation de conducteur d'engins de chantier conforme au règlement d’examen de l’association K-BMF. Cette formation est en principe reconnue dans l'ensemble de la Suisse. Il existe toutefois des dispositions particulières dans les cantons du Valais, de Vaud, de Genève et de Neuchâtel (voir cidessous).

L’association K-BMF réunit des partenaires sociaux du secteur de la construction (Société Suisse des Entrepreneurs et syndicats Unia et Syna).
Les formations de conducteurs de machines de chantier conformes à la réglementation K-BMF sont proposées par différents centres de formation. Les participants ayant achevé la formation avec succès se voient remettre une attestation de formation sous la forme d'un «permis de conducteur de machines de chantier» dans la catégorie correspondante.

Centres de formation pour les cours K-BMF  

Pour obtenir l’autorisation de conduire des engins de chantier dans la branche verte, il est possible de suivre un cours de conducteur d'engins de chantier conforme au règlement d'examen de JardinSuisse. Cette formation est en principe reconnue dans l'ensemble de la Suisse. Il existe toutefois des dispositions particulières dans les cantons du Valais, de Vaud, de Genève et de Neuchâtel (voir ci-dessous).

Le cours de conducteur d'engins de chantier de JardinSuisse est proposé dans tous les centres de formation de la branche verte (centres CI). Les participants ayant achevé la formation avec succès se voient remettre une attestation de formation.

Offre de cours JardinSuisse  

Dans les cantons du Valais, de Vaud, de Genève et de Neuchâtel, il existe deux possibilités d'obtention de l'attestation de formation:

  • avec une formation intégrale achevée conformément au règlement d'examen de conducteur d'engins de chantier de l'association K-BMF.
    Attention: les dispositions transitoires valables dans le reste de la Suisse ne sont pas reconnues dans ces cantons. Selon ces dispositions, les machinistes de chantier au bénéfice d'une expérience d’au moins cinq ans sur une machine reçoivent le permis relatif au module de base (catégorie M1) s'ils réussissent l'examen portant sur un module spécial complémentaire.

Infos complémentaires

  • Suva, génie civil et bâtiment
  • avenue de la Gare 23
    1003 Lausanne

Bases légales (lois, ordonnances) et prescriptions techniques

  • Art. 6  de l’ordonnance sur la prévention des accidents, «Information et instruction des travailleurs»
  • Art. 8  de l’ordonnance sur la prévention des accidents, «Travaux comportant des dangers particuliers»