GettyImages_155444638_Original_55031_sRGB_DL.tif

Rendement des placements

La Suva a pour mission de générer une rendement suffisant sur ses placements pour satisfaire à toutesses obligations légales.

Table des matières

En bref

La Suva possède un long historique qui atteste qu’elle atteint, voire dépasse, le rendement nécessaire fixé par la loi. Ces performances offrent d’importants avantages financiers pour ses assurés:

  • Depuis de nombreuses années, la Suva n’a plus dû prélever de primes de répartition pour financer les allocations de renchérissement. Ses assurés économisent ainsi quelque 200 millions de francs par an.
  • À plusieurs reprises, les excédents ont par ailleurs pu être reversés aux assurés sous la forme de primes plus basses.

Rendement annuel des placements depuis 2000

Les produits des capitaux ont largement dépassé le rendement nécessaire tout au long des 20 dernières années, car au titre de son mandat public, la Suva peut investir ses fonds à long terme et, par conséquent, adopter une politique de placement anticyclique.

2-2-1_Performance_f.ai

Le contexte boursier favorable en 2021 permet à la Suva d’atteindre une performance de 7,5% sur ses placements.

Durant l’exercice 2021, l’évolution des placements été principalement façonnée par une année boursière exceptionnelle. La Suva a enregistré une performance globale de 7,5%, à mettre en regard des 5,2% obtenus en moyenne ces dix dernières années. Les actifs immobilisés de la Suva ont augmenté de 3,9 milliards de francs en 2021, passant de 55,7 milliards à 59,5 milliards de francs.

Stimulés par un environnement boursier favorable, les placements en actions et en private equity, leur pendant alternatif, ont fourni le principal apport à la performance. Les investissements immobiliers, tant directs qu’en fonds, ont également apporté une contribution significative au bon résultat. Quant aux obligations et aux titres de crédit, ils n’y ont contribué que dans une faible mesure. Dans ce domaine, le tableau est contrasté, car si la légère remontée du niveau des taux d’intérêt s’est soldée, pour les emprunts liquides, par des rendements négatifs, les opérations de prêt privées ont en revanche fourni un apport positif. Les placements sur le marché monétaire ont continué d'être affectés par les taux d'intérêts négatifs.

S’agissant de l’année de placement 2021, le résultat enregistré a été légèrement inférieur à celui de l’indice Credit Suisse des caisses de pension suisses et supérieur à celui de l’indice Pictet LPP 25.

Regard à long terme sur la performance des placements de la Suva

En moyenne, la Suva a toujours atteint, voire dépassé, le rendement prescrit par la loi ces dernières années. Elle n’a donc pas dû prélever de primes de répartition. En effet, ces primes ne sont perçues que si les produits des placements ne suffisent pas à couvrir les allocations de renchérissement sur les rentes. Autrement dit, il faudrait également prévoir des primes plus élevées pendant les années concernées. Depuis 2016, les produits des capitaux sont toutefois suffisants pour financer les allocations de renchérissement au moyen des rendements des placements.

La Suva est financièrement autonome, et sa stratégie de placement vise à remplir ses objectifs légaux de financement. Les recettes de primes garanties lui permettent de poursuivre une stratégie de placement axée sur le long terme et d’investir une part importante de sa fortune en actions, dans l’immobilier et dans des placements alternatifs. Outre les aspects financiers, la Suva prend également en considération des critères écologiques et sociaux, ainsi que la gestion d’entreprise responsable. Sa stratégie de placement se rapproche fortement de celle des caisses de pension. À long terme, son rendement a été supérieur à celui des indices Credit Suisse des caisses de pension suisses et Pictet LPP 25.

Les placements sont affectés à un but précis et couvrent les provisions légales destinées aux rentes, aux futurs frais de traitement et indemnités journalières ainsi qu’à d’autres prestations d’assurance légales découlant d’accidents et de maladies professionnelles. En complément, la Suva doit constituer des réserves de fonds propres appropriées pour les risques actuariels et de placement. Si les rendements ont permis d’atteindre les objectifs financiers, et que les réserves dépassent par conséquent le plafond prévu, l’excédent est reversé aux assurés sous la forme de primes plus basses.

Cette page vous a-t-elle été utile?