Logo Suva à l'entrée principale de Fluhmatt
10 juin 2022 | Communiqué de presse

Primes à nouveau exceptionnellement basses en 2023

La Suva affiche un résultat positif de 331 millions de francs pour l’exercice 2021. La performance des placements s’établit à 7,5 %. Sous l’effet d’une évolution favorable des risques et grâce au reversement de produits excédentaires du capital, les primes seront à nouveau exceptionnellement basses en 2023.

Table des matières

Pour l’exercice 2021, la Suva affiche un résultat d’exploitation positif de 331 millions de francs. L’équilibre financier est atteint dans toutes les branches d’assurance.

Bon résultat des placements

En 2021, la Suva a réalisé un bon résultat sur ses placements. La performance des placements s’établit à 7,5 %. Voir à ce sujet le communiqué de presse du 1er mars 2022 «La bonne année boursière 2021 se solde par une performance de 7,5 % pour les placements».

Reversements de produits excédentaires des placements à hauteur de 20 % des primes nettes

Des produits excédentaires des placements ont été prélevés en raison du plafond du quotient de solvabilité fixé à 180 % par le Conseil de la Suva. Le Conseil de la Suva a ensuite décidé d’en affecter une part de 824 millions de francs aux personnes assurées, ce qui équivaut, dans l’assurance contre les accidents professionnels (AAP) comme dans l’assurance contre les accidents non professionnels (AANP), à un reversement de 20 % des primes nettes pour l’ensemble des personnes assurées. Le Conseil de la Suva décidera de l’utilisation du solde des excédents défalqués au cours des prochaines années en fonction de la situation financière.

Le patrimoine de la Suva est intégralement affecté à un but précis. Il couvre les engagements de la Suva pour quelque 80 000 rentes en cours, pour les futurs frais de traitement et indemnités journalières et pour d’autres prestations d’assurance issues d’accidents et maladies professionnelles déjà survenus.

Hausse des accidents enregistrés et diminution des nouvelles rentes d’invalidité

En 2021, la Suva a enregistré au total environ 450 000 accidents et maladies professionnelles (430 000 en 2020). Le nombre de cas est supérieur à celui enregistré en 2020 pendant la première année de Covid-19, mais toujours nettement inférieur par rapport à 2019 avant la pandémie. Voir à ce sujet le communiqué de presse du 1er février 2022 «Les accidents déclarés à la Suva repartent à la hausse».

La diminution des nouvelles rentes d’invalidité, qui s’inscrivent à 1092 cas au total (1141 en 2020), se confirme. Des provisions ont pu être dissoutes en 2021 en raison du plus faible nombre de nouvelles rentes d’invalidité. Ce facteur contribue grandement au résultat positif de l’exercice 2021.

Évolution des primes en 2023

Du fait d’une évolution favorable des risques et du reversement d’excédents des années antérieures, les taux de primes nets moyens diminuent considérablement dans l’assurance contre les accidents professionnels. Dans l’assurance contre les accidents non professionnels, l’évolution favorable des risques entraîne une légère baisse des taux de primes nets moyens. Il pourra néanmoins y avoir des différences substantielles en fonction de l’évolution des sinistres dans chaque classe de risque.

Avec le reversement supplémentaire de produits excédentaires des placements à hauteur de 20 % des primes nettes dans l’assurance contre les accidents professionnels et non professionnels pour toutes les entreprises assurées auprès de la Suva, la charge moyenne des primes sera à nouveau exceptionnellement basse en 2023 dans l’AAP comme dans l’AANP.

Stratégie avance en bonne voie

La stratégie avance est en bonne voie. La Suva a franchi un jalon en développant la numérisation dans la gestion des cas avec le programme smartCare. L’exercice 2021 était placé sous le signe de la préparation au changement. À partir de 2022, le pilotage des cas est entièrement géré par des moteurs de règles. Nos spécialistes se concentrent sur des tâches complexes ou le suivi individuel des entreprises et des personnes accidentées.

Le projet Structuro a permis à la Suva d’adapter ses structures et ses processus en prévision des changements intervenus dans les domaines de la gestion des cas et du suivi de la clientèle et des partenaires au début de l’année 2022. En plus des 18 agences existantes, nouvellement réparties sur sept régions, la Suva a créé quatre centres de compétences régionaux pour le traitement des cas, afin d’intensifier le suivi et de répondre avec plus d’efficacité et d’efficience aux besoins de ses clients et de ses clientes.

Programme de prévention 2020+

Dans le cadre du programme de prévention 2020+, la Suva oriente durablement son travail de prévention sur l’horizon 2020–2030. Elle continue à se concentrer sur les risques et l’efficacité, mais apporte également son soutien aux entreprises pour développer une culture de la prévention dans laquelle les règles vitales font partie intégrante du travail quotidien. La Suva travaille main dans la main avec les entreprises assurées, afin d’éviter encore plus d’accidents et de maladies professionnelles.

 

Infos complémentaires

  • Des photos de la conférence de presse à Lucerne pourront être téléchargées dès 12 h à l’adresse https://clienthosting.keystone-sda.ch/de/web/diverse-projekte
     (reproduction autorisée).
  • Dans la présentation de la conférence de presse bilan, vous trouverez un condensé d’autres thèmes abordés pendant la conférence de presse.
  • Les détails concernant l’exercice 2021 figurent dans le rapport
  • de gestion.

Portrait de la Suva

La Suva exerce son activité depuis 1918 et emploie près de 4400 personnes au siège de Lucerne, sur les 18 sites des agences réparties dans toute la Suisse et dans ses deux cliniques de réadaptation de Bellikon et de Sion. Entreprise indépendante de droit public, elle assure près de 130 000 entreprises, soit 2 millions d’actifs, contre les conséquences des accidents et des maladies professionnelles. Les bénéficiaires de l’assurance-chômage sont assurés automatiquement à la Suva. La Suva assume aussi la gestion de l’assurance militaire sur mandat de la Confédération, ainsi que l'assurance-accidents des personnes bénéficiant de mesures de l’AI. Les prestations de la Suva comprennent la prévention, l’assurance et la réadaptation. La Suva est financièrement autonome et ne perçoit pas de subventions. Ses excédents de recettes sont redistribués aux assurés sous forme de réductions de primes. Les partenaires sociaux – employeurs et salariés – de même que la Confédération sont représentés au sein du Conseil de la Suva.

Autres communiqués de presse