VL_SHT_SUVA_3802005.jpg

Le risque de tomber en marchant est sous-estimé

Rares sont ceux qui prêtent attention au risque de chute en marchant ou en montant des escaliers. C’est pourquoi une glissade ou une chute est si vite arrivée. Ce risque est ainsi la principale cause d’accident dans cette situation. Nos offres de prévention faciles à mettre en œuvre vous aident à sensibiliser vos collaborateurs.

Table des matières

En bref

Pour la plupart d’entre nous, le fait de marcher est un mouvement si automatique qu’il semble dénué de tout danger. Ce n’est toutefois qu’une impression. Les chutes et faux pas sont la cause d'accident numéro un en Suisse.

Chaque année, quelque 64000 presonnes sont victimes d’une chute au travail, ce qui représente un quart de l’ensemble des accidents professionnels. En y ajoutant les accidents de la vie quotidienne (loisirs, hors accidents de sport), ce chiffre grimpe même à environ 135000 personnes.

Il est prouvé que les activités de prévention des chutes et faux pas ont un effet positif sur le comportement, mais les travailleurs et travailleuses ne peuvent modifier leur comportement du jour au lendemain. Ne vous attendez donc pas à une révolution! La sensibilisation doit plutôt être répétée régulièrement pour être durable.

Les chutes au travail et lors des loisirs coûtent 1,4 milliard par an.

Un accident sur trois est dû à une chute ou une glissade. 54000 accidents se produisent chaque année dans des escaliers, 17000 sur la neige et le verglas, et 12000 en portant des charges, 12000 sur les routes et chemins ainsi que 12000 sur des installations. Cette infographie présente des exemples d’accidents correspondants avec des personnes qui trébuchent dans de telles situations. Source: SSAA, accidents professionnels et durant les loisirs des personnes travaillant en Suisse (2015–2019)
Chutes et faux pas: 200000 personnes se blessent chaque année. Cette infographie présente les blessures et leurs fréquences: 42% des accidents sont des luxations, des entorses, des foulures, etc. 29% sont des contusions et des écorchures, 14% des fractures, 5% des plaies ouvertes, 2% des lésions cérébrales, nerveuses et médullaires ainsi que 8% d’autres blessures. Source: SSAA, accidents professionnels et durant les loisirs des personnes travaillant en Suisse (2015–2019)
Des escaliers en toute sécurité: à quoi faire attention. Cette infographie montre une femme qui monte des escaliers. Différentes astuces sont inscrites tout autour d’elle: Rester en forme, utiliser les mains-courantes, être attentif: ne pas regarder son téléphone, prendre son temps, ne pas poser d’objets (pots de fleurs) sur les escaliers, faire en sorte que les escaliers restent propres et ne soient pas glissants, ni couverts de neige ou de verglas, et signaler ou éclairer les zones critiques (premières et dernières marches). Source: Suva

Une chute peut avoir de graves conséquences

Après une chute, il peut être impossible d’accomplir de simples tâches quotidiennes, comme faire ses courses. Soyez prudents!

liv_20100503_spot stolpern auto_de.tif

Redoublez de prudence en hiver!

En hiver, le risque de chute atteint son apogée. Bien entendu, les piétons doivent s’adapter à la situation et être prudents. En principe, il incombe néanmoins aux propriétaires d’immeubles et aux services des travaux publics des communes d’assurer que les voies d’accès soient dégagées et praticables en toute sécurité en cas de neige et de verglas. Si un accident survient malgré tout, il arrive couramment qu’un tribunal doive déterminer si les services d’entretien en supportent la responsabilité.

L’article «Service d’hiver et chutes: qui est responsable?» énonce les bases légales et procure de précieux conseils pour bien organiser le service de conciergerie afin d’éviter les accidents dus à des chutes et des glissades en hiver.

Lire l’article

Téléchargements et commandes

Recherche

Cette page vous a-t-elle été utile?

Thématiques complémentaires

No results available