GettyImages-945841690.jpg

Travailler dans des conditions d’exploitation spéciales

La gestion des stocks dans des conditions d’exploitations spéciales comporte des risques supplémentaires pour le personnel. Il faut donc faire preuve de la plus grande précaution lors du travail en atmosphère appauvrie en oxygène, à de basses températures ou avec des substances dangereuses. Vous trouverez ici des informations importantes sur les mesures de sécurité nécessaires.

Table des matières

En bref

Les magasins avec des conditions d’exploitation spéciales se divisent en trois catégories:

  • Magasins avec atmosphère appauvrie en oxygène
  • Entrepôts frigorifiques
  • Entrepôts pour substances dangereuses

Ces types de stockage doivent tenir compte de la protection contre les incendies et explosions, la manipulation de marchandises périssables et de substances dangereuses telles qu’acides, bases, gaz, liquides inflammables, etc.

Des mesures de sécurité particulières adaptées spécialement aux dangers pour le personnel et l’environnement s’appliquent à ces types de systèmes de stockage. De manière générale, veillez à avoir des équipements de sécurité technique fonctionnant correctement, à informer et former le personnel et à lui fournir les vêtements de protection adaptés.

Les principales mesures de sécurité pour les magasins avec des conditions d’exploitation spéciales ainsi que le matériel d’information complet figurent ci-après.

Principales mesures de sécurité

La sécurité du personnel a la priorité absolue. Veillez, de plus, à ce que vos installations de stockage soient suffisamment protégées contre les risques d’incendie et d’explosion. Les principales mesures figurent dans cet aperçu. Utilisez également le matériel d’information mentionné ci-dessous.

Magasins  Mesures 

Entrepôts frigorifiques 

Sont considérés comme entrepôts frigorifiques, les locaux supérieurs à 10 m3 où règnent des températures inférieures à zéro degré.

Les dangers principaux sont des atteintes à la santé en raison du froid ainsi qu’une mort par le froid si des collaboratrices et collaborateurs restent enfermés dans un entrepôt frigorifique.

  • Le personnel doit pouvoir quitter rapidement et facilement l’entrepôt frigorifique.
  • Veiller à un éclairage de secours permanent.
  • Interrupteur d’alarme dans la chambre froide.
  • Fournir des vêtements de protection contre le froid.
  • Fournir un local chauffé pour s’y réchauffer.
  • À des températures jusqu’à -5 °C, la durée de séjour maximale est de 150 minutes et la durée minimale dans le local de réchauffement est de 10 minutes.
  • À des températures comprises entre -5 et 
    -18 °C, la durée de séjour maximale est de 90 minutes et la durée minimale dans le local de réchauffement est de 15 minutes.
  • À des températures comprises entre -18 et -30 °C, la durée de séjour maximale est de 90 minutes et la durée minimale dans le local de réchauffement est de 30 minutes.
  • À des températures comprises entre -30 et -40 °C, la durée de séjour maximale est de 60 minutes et la durée minimale dans le local de réchauffement est de 60 minutes.
  • À des températures jusqu’à -40 °C, la durée de séjour maximale est de 20 minutes et la durée minimale dans le local de réchauffement est de 60 minutes.
  • De plus amples informations sur le travail dans des locaux non chauffés ou en plein air figurent dans l’article 21 de l’ordonnance 3 relative à la loi sur le travail.
  • Consultez en complément la brochure spécialisée «Travailleurs isolés».

Magasins avec atmosphère appauvrie en oxygène

Dans les magasins et salles de serveurs, la teneur en oxygène de l’air est réduite pour éviter les incendies.

Lors d’un séjour en atmosphère appauvrie en oxygène peuvent apparaître des symptômes similaires au mal des montagnes.

Ils s’accompagnent d’une baisse des performances et de la concentration qui augmentent le risque d’accident.

Les mesures de protection à prendre varient en fonction du degré de réduction de la teneur en oxygène.

  • La teneur résiduelle d’oxygène dans l’air doit être aussi basse que nécessaire mais aussi élevée que possible.
  • Mesurer et documenter régulièrement la teneur en oxygène.
  • Éviter les efforts physiques et le manque de temps.
  • Ne pas installer des postes de travail fixes dans des locaux à atmosphère appauvrie en oxygène.
  • La durée de séjour maximale est de six heures par jour ou quatre heures sans interruption.
  • Il est interdit aux femmes enceintes de travailler dans des magasins à atmosphère appauvrie en oxygène.
  • L’accès aux locaux avec teneur en oxygène résiduelle inférieure à 13 pour cent n’est possible qu’avec un appareil respiratoire.
  • L’accès n’est autorisé qu’avec un certificat médical. Selon la teneur en oxygène, un examen doit être réalisé par la médecine du travail tous les ans ou tous les deux ans.
  • Consultez la brochure spécialisée «Travaux dans une atmosphère appauvrie en oxygène».

Combinaison d’entrepôt frigorifique et de magasin avec atmosphère appauvrie en oxygène

Le refroidissement de l’air appauvri en oxygène augmente le danger pour le personnel.

En plus des risques liés au manque d’oxygène, le personnel court le risque d’une hypothermie.

  • Il est interdit aux femmes enceintes de travailler dans des entrepôts frigorifiques à atmosphère appauvrie en oxygène.
  • La durée de séjour maximale dans un magasin à atmosphère appauvrie en oxygène est réduite en raison du froid.
  • Selon la température d’exploitation, elle peut être limitée à 20 min, après quoi une pause est nécessaire pour se réchauffer.
  • Consultez la brochure spécialisée «Travaux dans une atmosphère appauvrie en oxygène».

Entrepôts de substances dangereuses

En raison du risque élevé pour le personnel et l’environnement, des consignes de sécurité particulières s’appliquent pour les entrepôts de substances dangereuses.

Font partie des substances dangereuses:

  • Liquides inflammables (point d’éclair inférieur à 60° C)
  • Liquides facilement inflammables (point d’éclair inférieur à 30° C)
  • Bouteilles de gaz/récipients sous pression
  • Acides et bases
  • Solides inflammables (poussières de bois, denrées alimentaires, métaux, plastiques, etc.)
  • Créer un concept de sécurité.
  • Former le personnel.
  • Avertir du risque d’incendie et d’explosion.
  • Installer des dispositifs d’extinction et de refroidissement.
  • Protéger l’installation contre tout accès non autorisé.
  • Prévoir des voies d’évacuation.
  • Aérer suffisamment les locaux.
  • Bloquer les conteneurs pour empêcher qu’ils ne chutent ou roulent.
  • Prendre des mesures de rétention pour les fuites de substances dangereuses.
  • Mettre en place des installations de premiers secours.
  • Consultez, de plus, nos brochures d’information «Maladies professionnelles et prévention» et «Substances facilement inflammables: voici comment éviter le risque d’explosion».

 

Téléchargements et commandes

Cette page vous a-t-elle été utile?

Cela pourrait aussi vous intéresser