AGV-FTS_attention_zones-header.JPG - Ausschnitt

Comment travailler en toute sécurité avec les AGV

Les AGV doivent être correctement planifiés, organisés et exploités pour ne mettre personne en danger. Une utilisation réfléchie des systèmes avec des voies de circulation et des règles claires évite la plupart des risques. Protégez vos collaborateurs grâce à une exploitation consciente de la sécurité.

Table des matières

En bref

Les chariots de manutention autoguidés (AGV) et les véhicules de transport ne fonctionnent que rarement dans des zones sécurisées où aucun autre véhicule ou aucune autre personne ne circule. Cela augmente le risque de collisions lors de la circulation.

Protégez vos collaborateurs contre les accidents en aménageant les voies de circulation et les postes de travail en toute sécurité grâce à des mesures techniques:

  • Adaptez la vitesse des véhicules de transport autoguidés.
  • Équipez les véhicules de systèmes de détection de personnes.
  • Aucun poste de travail fixe ne doit se trouver le long des voies de circulation des véhicules de transport autoguidés.

Avec une organisation et une sensibilisation correctes de vos collaborateurs, vous veillez à une coexistence sûre entre les hommes et les machines.

Coexistence sûre

Comment faire en sorte que les véhicules et les personnes ne se rapprochent pas trop les uns des autres?

En planifiant intelligemment vos processus et vos voies de circulation, vous pouvez protéger vos collaborateurs contre les collisions avec des véhicules de transport autoguidés.

Prudence lors de croisements

L’idéal serait que les véhicules de transport autoguidés se déplacent uniquement dans des zones «sécurisées», où il n’y a personne. Malheureusement, ceci est rarement le cas. La plupart du temps, les voies des véhicules autoguidés croisent celles d’autres véhicules et de collaborateurs. De telles rencontres peuvent entraîner de graves accidents.

Un zonage intelligent

Chaque entreprise est unique. Les véhicules de transport autoguidés (AGV) sont donc utilisés de manière très différente. Pratiquement partout, il existe des zones dans lesquelles des AGV doivent se déplacer en même temps que des personnes. Comment prévenir les risques ?

Nous vous recommandons d’organiser les procédures et les voies de circulation de manière à ce qu’elles soient à la fois pratiques et sûres:

  • Y a-t-il chez vous des zones fréquentées exclusivement par des personnes? Leurs voies doivent alors être séparés des voies de circulation des AGV. Souvent, il suffit de sensibiliser les collaborateurs et d’apposer des marquages au sol.
  • Dans les lieux où des personnes se déplacent fréquemment, une barrière de protection peut assurer la sécurité nécessaire.
  • Cela vaut également pour les intersections, au bord de la voie ou à l’extrémité de l’atelier.
Une barrière de protection marquée en rouge et blanc se trouve devant la porte d’un atelier et bloque l’accès à la voie.

En installant une barrière de protection solide et bien visible, vous empêchez quiconque de se retrouver sur la trajectoire de véhicules et d’être blessé par ces derniers.

Imposer des limites

Créez autant de distance que possible entre les collaborateurs et les véhicules de transport. Ces règles de base ont fait leurs preuves:

  • Séparez les voies des AGV des voies de circulation d’autres véhicules motorisés.
  • Si cela n’est pas possible, adaptez la vitesse des AGV et équipez-les de systèmes de détection de personnes.
  • Fixez des règles de comportement pour les conducteurs d’autres véhicules. La vitesse maximale est particulièrement importante. Elle dépend de la vitesse à laquelle les AGV circulent, de leur visibilité, de la largeur de leur voie et de l’intensité du trafic dans la zone.
  • Les marquages au sol rendent les voies de transport visibles et protègent vos collaborateurs. Les restrictions d’accès à certaines zones, les dispositifs d’arrêt d’urgence pour les AGV ou leur limitation de vitesse sont également efficaces.
  • Si les AGV doivent emprunter les mêmes voies que les collaborateurs, adaptez la vitesse des véhicules et installez un système de détection de personnes.
  • Prévoyez une distance suffisante pour qu’une personne puisse s’écarter entre l’AGV et les murs ou les obstacles (au moins 50 cm en largeur et 210 cm en hauteur).
  • Les voies réservées aux personnes doivent avoir une largeur minimale de 80 cm.
Deux hommes se tiennent dans une allée, séparés par deux véhicules. Les dimensions indiquent les distances pour un croisement sûr.

Cet exemple montre comment des personnes, un chariot élévateur et un véhicule de transport autoguidé peuvent se croiser en toute sécurité grâce à des voies de circulation correctement dimensionnées.

Passages difficiles

Dans votre entreprise, des collaborateurs doivent-ils croiser les voies des véhicules de transport autoguidés? Veillez également à la sécurité nécessaire dans de telles situations, qui comportent un risque d’accident accru, par exemple en prenant ces précautions:

  • Placez les intersections de manière à ce que vos travailleurs puissent voir les AGV en approche. Des miroirs, des ouvertures dans les murs, des lampes ou un signal d’avertissement du véhicule conviennent bien.
  • Les sorties de locaux qui débouchent directement sur la voie de circulation d’un AGV doivent être protégées par une barrière.
  • Marquez au sol la voie de circulation et le sens de déplacement des AGV.
  • Réduisez la vitesse des AGV au niveau des passages réservés aux personnes.
  • Dans les endroits où les passages sont fréquents ou où la visibilité est réduite, vous pouvez installer des barrières de part et d’autre du passage réservé aux personnes.
  • Aucun poste de travail fixe ne doit être installé sur les voies des AGV. Il faut également éviter de le faire à proximité immédiate.
Un véhicule traverse un hall. Un puissant projecteur dessine un faisceau de lumière bleue sur le sol.

Les véhicules de transport autoguidés signalent leur arrivée à l’aide d’un cône de lumière bleue ou «Blue Spot», et veillent à être bien visibles.

Rester sur la bonne voie

S’il est indispensable de travailler à proximité d’une voie de circulation, une distance minimale de 50 cm doit être respectée entre l’AGV et l’infrastructure.

Vous ne pouvez pas le garantir? Une analyse des risques permettra alors d’identifier les mesures appropriées pour améliorer la sécurité, par exemple:

  • Marquages au sol
  • Restrictions d’accès à ces zones
  • Mise en place d’un dispositif d’arrêt d’urgence pour les AGV à proximité
  • Réduction de la vitesse des AGV
  • Équipement des AGV de capteurs de proximité latéraux

Les AGV livrent-ils des postes de travail chez vous ou y récupèrent-ils des marchandises?
Voici comment éviter que des personnes soient blessées par des AGV: Vous définissez les stations de remise et de réception. L’idéal est que l’AGV entrepose ou récupère la marchandise d’un côté et que le collaborateur la manipule du côté opposé.

Grâce à une planification minutieuse et à une formation et une sensibilisation régulières de vos travailleurs, vous veillez à ce que les personnes et les appareils travaillent ensemble sans problème.

Téléchargements et commandes

Cette page vous a-t-elle été utile?