67153_12.tif

Protection contre la noyade: choisir le bon gilet de sauvetage

Travailler au bord de l’eau peut être dangereux, même si cela ne semble pas être le cas à première vue. L’expérience révèle que, bien souvent, les gilets de sauvetage ne sont pas portés. Nous vous montrons ici la différence entre les gilets de sauvetage et les aides à la flottabilité et vous aidons à faire le meilleur choix. ​

Table des matières

En bref

Les gilets de sauvetage sauvent des vies, même si une personne perd connaissance dans l’eau. L’Ordonnance sur les travaux de construction impose donc leur utilisation, y compris pour les travaux exécutés à terre, mais à proximité de l’eau.

Voici les principales informations à prendre en compte:

  • Lorsqu’il existe un risque de chute dans le cadre de travaux exécutés dans, à proximité ou au-dessus de l’eau, le port d’un gilet de sauvetage est obligatoire.
  • Les équipements de protection individuelle (EPI) contre la noyade doivent être choisis en fonction de l’usage prévu, de la conformité aux normes et du confort d’utilisation des équipements.
  • Les gilets de sauvetage permettent de flotter sur le dos et de respirer. Les aides à la flottabilité, quant à elles, n’assurent que la flottabilité indiquée sur celles-ci. Elles ne protègent pas de la noyade en cas de perte de connaissance.

Travailler sans gilet de sauvetage, c’est mettre sa vie en danger

Le port d’un EPI contre la noyade est indispensable lors de travaux sur ou à proximité de l’eau. L’infographie montre un travailleur en train de travailler sur un sas, bien protégé par son gilet de sauvetage.  Source: Suva

Téléchargements et commandes

Recherche

Cette page vous a-t-elle été utile?

Thématiques complémentaires

No results available