88811_7_unc.tif

Quels critères sont importants lors du choix d’une protection de la tête?

Dans de nombreux cas, un casque protège efficacement la tête contre les blessures. C’est incontestable. Mais aucune protection n’est universelle. Il est donc essentiel de bien la choisir. Sur cette page, nous vous montrons les critères à prendre en compte pour être sûr que votre casque vous protège correctement en cas d’urgence.

Table des matières

En bref

C’est comme dans le sport: une patineuse ne porte pas le même casque qu’un gardien de hockey sur glace. Les métiers artisanaux et l’industrie ont donc également besoin de casques différents. Le type d’activité et le profil de risque déterminent ainsi le choix.

Lorsque vous achetez des casques pour vos collaborateurs, veillez à respecter les critères suivants:

  • Tenez compte des dangers potentiels sur le lieu de travail.
  • Veillez à ce que la protection de la tête soit facile à utiliser et qu’elle ne gêne ni ne pèse sur celui ou celle qui la porte pendant son travail.
  • Remplacez immédiatement le casque si la couleur change de manière significative ou si le casque est endommagé.

Notre recommandation: lisez aussi attentivement la brochure d’information du fabricant concerné.

Les protecteurs de tête

Le casque est un symbole fort de protection. Et dans bien des cas, il a permis d’éviter le pire. Comme il est impossible d’évaluer de manière fiable le risque de blessure à la tête lors de nombreux travaux, il est préférable que vos collaborateurs portent toujours un casque en cas de doute. Conformément à l’art. 6 de l’Ordonnance sur les travaux de construction (OTConst), les travailleurs doivent porter un casque de protection lors de tous les travaux où ils peuvent être mis en danger par la chute d’objets ou de matériaux. Mais un casque peut faire bien plus encore.

Les casques de protection offrent une multitude d’avantages

Ils protègent par exemple contre:

  • le risque que des objets mal fixés tombent, se renversent ou s’envolent ou le fait de heurter des coins et arêtes saillants (risques mécaniques)
  • la chaleur, le froid, les éléments incandescents, la projection de métal en fusion et les flammes (risques thermiques)
  • la tension de contact, la formation d’étincelles et les décharges électriques (risques électriques)
  • les acides, les bases et les solvants (risques chimiques)
  • les collisions avec des personnes, p. ex. en cas de travaux effectués sur la voie publique sans vêtements de signalisation
  • le happement des cheveux par des éléments mécaniques en mouvement

Quel casque choisir?

Quelle que soit la tâche devant être réalisée, il existe des équipements adaptés. Si un casque de protection industriel est requis, par exemple, porter une casquette anti-heurt ne suffit pas car elle ne fait que protéger la tête contre les chocs légers.

Si les travaux nécessitent une protection par encordement ou sont réalisés sur une PEMP à élévation multidirectionnelle, les casques de protection doivent être équipés d’une jugulaire. Il en va de même pour les travaux effectués au-dessus du niveau de la tête.

Ces critères font toute la différence

Si vous souhaitez limiter les caractéristiques d’un casque, vous devez d’abord vous poser la question suivante:

  • quels sont les dangers auxquels les collaborateurs seront exposés sur le lieu de travail?

À noter que la meilleure protection de la tête ne sert pas à grand-chose si elle est inconfortable. Elle ne sera dans ce cas portée que sporadiquement. C’est pourquoi les critères de choix suivants jouent également un rôle important:

  • Le modèle est-il léger et facile à utiliser?
  • Le casque peut-il être adapté à la taille de la tête de manière à être plus confortable à porter et bien ajusté?
  • Est-il conçu de manière à ne pas gêner vos collaborateurs dans leur travail?

En fonction de l’utilisation auquel le casque est destiné, vérifiez également parmi les caractéristiques citées ci-dessous quelles sont celles qui sont particulièrement importantes pour votre protection de la tête.

  • Possède-t-il une assez grande résistance à la pénétration?
  • Possède-t-il un dispositif d’absorption des chocs?
  • Est-il possible d’adapter une éventuelle jugulaire si nécessaire?
  • Le casque est-il étanche?

Une autre caractéristique à prendre en compte est le matériau. En grande majorité, les casques de protection sont fabriqués soit en matière thermoplastique, soit en matière thermodurcissable. Le thermoplastique se distingue par une grande résistance à la rupture, tandis que le thermodurcissable résiste à une chaleur de 500+ degrés.

Durée de vie des casques de protection

Même un casque de qualité ne dure pas éternellement. Dès que vous remarquez un changement de couleur ou que vous constatez qu’il est endommagé, remplacez-le immédiatement. Vous trouverez également des informations sur la durée de vie du casque dans la brochure du fabricant.

Téléchargements et commandes

Cette page vous a-t-elle été utile?