13053_0_Cover_01.ai

Exemple d’accident: chute du toit – absence de garde-corps

Alors qu’il est sur un toit, un menuisier perd l’équilibre et fait une chute de plusieurs mètres dans le vide à cause de l’absence de garde-corps périphérique. L’analyse du déroulement de l’accident montre comment plusieurs manquements aux règles vitales ont conduit à l’accident. Utilisez l’exemple de cas pour la formation de vos collaboratrices et collaborateurs.

Table des matières

En bref

Comme il arrive en avance ce matin-là, Severin L. commence à préparer les travaux sur le chantier. Alors qu’il veut déposer une palette chargée de tuiles avec la grue, la palette se met à vaciller. Severin L. essaie de stabiliser la palette avec la main. Il perd alors l’équilibre.

Comme la paroi de protection de couvreur avait été enlevée à cet endroit précisément, il tombe par-dessus le bord du toit et fait une chute dans le vide de cinq mètres. Grièvement blessé, il doit être héliporté à l’hôpital.

L’analyse de l’exemple de cas montre les erreurs ayant entraîné la chute:

  • Il manquait le garde-corps au bord du toit.
  • Severin L. n’aurait pas dû manœuvrer la grue.

Si tout le monde avait respecté les règles vitales, l’accident ne se serait pas produit de cette manière.

Reconstitution de l’accident

Cet exemple s’appuie sur des faits réels, mais les détails et les noms ont été modifiés.

Severin L., menuisier de métier, exécute des travaux de couverture sur le toit pentu d’un ouvrage en construction. Comme il arrive en avance sur le chantier ce matin-là, Severin L. commence à préparer les travaux de la journée. Avec la grue à base tournante, il souhaite déposer une palette de tuiles sur le toit.

Pour cela, il se place sur le toit, à proximité de l’endroit où déposer la marchandise, et il manœuvre la grue à base tournante avec une télécommande. Subitement, la palette se met à se balancer, et Severin L. essaie encore de la stabiliser avec sa main libre. Il perd alors l’équilibre et tombe.

La chute aurait pu être sans conséquences. Mais il se trouve qu’à cet endroit précisément, la paroi de protection de couvreur avec le pont de ferblantier avait été enlevée parce que la grue à base tournante avait été installée trop près de l’échafaudage. En conséquence, rien ne retient Severin, qui tombe par-dessus le bord du toit et fait une chute dans le vide de cinq mètres.

Il souffre d’une fracture du crâne avec traumatisme cranio-cérébral et diverses blessures de gravité moyenne au niveau du dos et de la poitrine. La Garde aérienne de sauvetage transporte Severin à l’hôpital cantonal le plus proche, où il est au service des soins intensifs. Il subira de longs traitements avant de pouvoir se rétablir.

Règles vitales: toitures et façades
Règles vitales: toitures et façades
Lors des travaux en toitures et façades, les accidents graves surviennent régulièrement. La sécurité au travail et la protection du travail sont donc des thèmes importants. Sensibilisez votre personnel aux règles vitales. Vous pourrez ainsi éviter des accidents.
Règles vitales

Analyse de la chaîne d’erreurs

L’analyse du déroulement de l’accident montre que plusieurs manquements aux règles vitales ont conduit à l’accident de Severin L.

L’absence de garde-corps (protection latérale)

Juste à l’endroit où Severin L. perd l’équilibre, il manque le garde-corps du pont de ferblantier. L’enquête révèle que la paroi de protection de couvreur et le pont de ferblantier avaient été enlevés parce que la grue à base tournante avait été installée trop près de l’échafaudage.

Dans cette situation, toutes les parties prenantes auraient dû dire STOP. En raison de l’absence de garde-corps, Severin L. n’aurait même pas dû monter sur le toit.

Illustration du déroulement de l’accident: Severin L. fait une chute dans le vide parce qu’il y a un trou dans la protection latérale du chantier. Une palette de tuiles se trouve sur sa gauche, et sur sa droite, il y a le socle de la grue.

Comme la grue est trop proche du bâtiment, la paroi de protection de couvreur a été enlevée à cet endroit. Cette absence de garde-corps est fatale pour Severin L. au moment où il perd l’équilibre et tombe du toit.

La palette en train de vaciller

Severin L. se trouve sur le toit pentu (inclinaison de 40 degrés) Il tient la télécommande de la grue dans une main. Avec l’autre, il essaie de stabiliser la palette qui s’est mise à se balancer lors du transport des tuiles. Ce faisant, il perd l’équilibre.

Illustration du déroulement de l’accident. Un homme est debout sur la partie du toit où les tuiles n’ont pas encore été posées. Sa main gauche est posée sur la pile de tuiles et avec la main droite, il tient la télécommande de la grue.

Au moment de déposer les tuiles avec la grue, la palette se met à vaciller. Severin L. tente de stabiliser la charge avec une main, et dans l’autre main, il tient la télécommande de la grue.

L’absence de permis

Les événements prennent une mauvaise tournure quand une palette de tuiles se met à vaciller. Severin L. veut déposer la palette sur le toit avec une grue. Comme il n’a pas de permis de grutier, il ne devrait même pas effectuer cette manœuvre. Les grues des catégories A et B ne peuvent être conduites que par des personnes titulaires d’un permis de grutier délivré par la Suva. La grue à base tournante utilisée ici fait partie de la catégorie B.

Illustration du déroulement de l’accident: Un homme se trouve sur la partie du toit non couverte et avec une télécommande, il déplace une palette de tuiles.

Severin L. veut déposer sur le toit une palette chargée de tuiles avec la grue. Mais comme il n’a pas de permis de grutier, il n’aurait pas dû effectuer ce travail.

Téléchargements et commandes

Bases légales

Plusieurs ordonnances réglementent les points déterminants de ce cas, notamment les exigences relatives aux dispositifs de protection contre les chutes.

Ordonnance sur les travaux de construction OTConst

  • Planification de travaux de construction art. 3
  • Protections contre les chutes au-delà du bord du toit art. 41
  • Pont d’échafaudage au bord du toit (pont de ferblantier) art. 58
  • Paroi de protection de couvreur art. 59

Ordonnance sur les grues OGrues

  • Exigences applicables au personnel conduisant les grues art. 5

Ordonnance sur la prévention des accidents OPA

Cette page vous a-t-elle été utile?

Cela pourrait aussi vous intéresser