Une personne accidentée est transportée dans une ambulance.

Chute grave depuis un échafaudage de façade

  • Un collaborateur d’une entreprise de construction en bois fait une chute de 4,5 m dans le vide depuis un échafaudage de façade. Il se blesse grièvement.
  • L’accident est dû à l’absence de garde-corps intérieur.

Blessures graves

Un ouvrier monte au niveau le plus élevé d’un échafaudage pour positionner correctement des éléments de couverture mis en place à l’aide d’une grue et destinés à la construction d’un édifice en bois. Alors qu’il se tient d’une main à une barre de la protection latérale extérieure, il perd subitement l’équilibre et fait une chute de 4,5 m dans le vide à l’intérieur de l’ouvrage. Il se blesse grièvement en percutant le sol en béton du rez-de-chaussée.

Echafaudage de façade sans garde-corps intérieur (hauteur de chute illustrée par la flèche: 4,5 m)
Echafaudage de façade sans garde-corps intérieur (hauteur de chute: 4,5 m)
Pas de protection latérale intérieure

Les échafaudages de façade doivent être munis d’un garde-corps intérieur dès lors que la hauteur de chute mesurée entre le platelage et le sol à l’intérieur de l’ouvrage excède 2 m de hauteur. Dans le cas présent, aucun garde-corps intérieur n’a été installé alors que cette hauteur était dépassée.

Le supérieur hiérarchique doit veiller à ce que chaque collaborateur puisse travailler sur un échafaudage de façade sûr et correctement monté. Il doit aussi contrôler l'échafaudage avant son utilisation. Le monteur-échafaudeur est quant à lui tenu de veiller à ce que l’échafaudage de façade soit installé conformément aux prescriptions légales en vigueur.

Non-respect des règles vitales

Le respect des règles vitales spécialement destinées à la branche du construction en bois aurait permis d’éviter l’accident.

  • Règle 3: Nous installons un échafaudage de façade dès 3 m de hauteur.

En cas de non-respect d’une règle vitale, il faut dire STOP, interrompre le travail en cours et procéder à la mise en œuvre ou au rétablissement des conditions de sécurité requises. Ce n’est qu’ensuite que le travail peut être repris.

Quelques conseils pour éviter ce type d’accident

Cadres et employeurs
  • Expliquez à vos collaborateurs que toutes les zones dangereuses doivent être sécurisées dès 2 m de hauteur de chute, y compris sur les échafaudages de façade.
  • Assurez-vous avant le début des travaux que les équipements de protection nécessaires sont disponibles.
  • Contrôlez l’échafaudage de façade avant son utilisation. Signalez immédiatement les lacunes et (ou) faites rétablir la sécurité.
  • Assurez-vous du respect des consignes de travail.
Collaborateurs
  • Informez-vous sur les dangers spécifiques à votre poste de travail.
  • Respectez les consignes de travail et de sécurité de votre employeur.
  • S’il n’y a pas de protection latérale (p. ex. un garde-corps intérieur sur un échafaudage de façade, comme dans le cas décrit ci-dessus) et que la hauteur de chute excède 2 m, vous devez immédiatement procéder à la mise en œuvre ou au rétablissement des conditions de sécurité requises et (ou) informer votre employeur.
  • En l’absence de dispositif de protection, dites STOP et interrompez les travaux. Informez votre supérieur et les autres personnes présentes.
Monteurs-échafaudeurs
  • Les échafaudages de façade doivent être installés conformément aux prescriptions légales en vigueur.
  • Un garde-corps intérieur doit être mis en place lorsque la hauteur de chute mesurée depuis le platelage de l’échafaudage dépasse 2 m et qu’il y a un risque de chute à l’intérieur de l’ouvrage.
  • Informez-vous sur les travaux auxquels servira l’échafaudage de façade.

Bases légales

  • Ordonnance sur les travaux de construction (OTConst), art. 15  Utilisation d’une protection latérale
  • Ordonnance sur les travaux de construction (OTConst), art. 3  Planification de travaux de construction