Kontrolle Fassadengerüst

Accident: chute fatale d’un échafaudage de façade

Un travailleur tombe d’un échafaudage parce qu’il manque un dispositif de protection important. Notre analyse détermine qui doit assumer la responsabilité de la chute et comment il est possible de prévenir de tels accidents. Servez-vous de l’exemple de cas pour former votre main-d’œuvre spécialisée.

Table des matières

En bref

Le collaborateur d’une entreprise de construction en bois tombe dans le vide d’un échafaudage de façade, d’une hauteur de 4,5 mètres, et se blesse grièvement. L’accident est causé par l’absence de double garde-corps intérieur. Qui est responsable de cet accident professionnel?

  • Le monteur-échafaudeur aurait dû mettre en place l’échafaudage de façade selon les prescriptions légales. S’il y a un risque pour qu’un collaborateur tombe d’un échafaudage à l’intérieur d’un ouvrage d’une hauteur de plus de deux mètres, les prescriptions requièrent le montage d’un double garde-corps intérieur.
  • Il est de la responsabilité des cadres de veiller à ce que les collaboratrices et collaborateurs puissent travailler en toute sécurité sur les échafaudages de façade. Dans ce cas, le supérieur aurait dû contrôler l’échafaudage avant son utilisation et remédier aux défauts de sécurité.

Que s’est-il passé?

Un ouvrier se trouve tout en haut d’un échafaudage pour positionner correctement des éléments de couverture mis en place à l’aide d’une grue et destinés à la construction d’un édifice en bois. Ce faisant, il se tient d’une main à une barre du garde-corps extérieur.

Il perd subitement l’équilibre et fait une chute de 4,5 mètres dans le vide à l’intérieur de l’ouvrage. En percutant le sol en béton, il se blesse grièvement.

Règles vitales pour la branche de la construction en bois
Règles vitales pour la branche de la construction en bois
Chaque année, des accidents fatals surviennent dans la branche de la construction en bois. Vous pouvez éviter ces accidents. Informez vos collaborateurs et collaboratrices des règles vitales de la Suva. Elles sauvent réellement des vies si tout le monde les respecte.
Consulter les règles concernant la branche de la construction en bois

Analyse de la chaîne d’erreurs

Si vous regardez cet exemple de cas avec votre personnel, vous découvrirez rapidement la cause à l’origine de la chute de l’ouvrier.

Protection contre les chutes insuffisante

Les échafaudages de façade doivent être munis d’un double garde-corps intérieur dès lors que la hauteur de chute mesurée entre le platelage et le sol à l’intérieur de l’ouvrage est supérieure à deux mètres. Dans le cas de cet accident, alors même que cette hauteur était dépassée, aucun double garde-corps intérieur n’avait été installé. C’est la seule raison pour laquelle la chute à l’intérieur a été possible.

Il relève de la responsabilité du supérieur de veiller à ce que chaque collaborateur puisse travailler sur un échafaudage de façade sûr et monté correctement. Avant qu’un échafaudage soit utilisé, le supérieur doit donc le contrôler sous l’angle de la sécurité au travail et de la prévention des accidents. Le monteur-échafaudeur quant à lui est tenu d’installer l’échafaudage de façade en conformité aux prescriptions légales.

Échafaudage de façade avec garde-corps extérieur, photographié de l’intérieur d’un ouvrage en construction

Echafaudage de façade sans double garde-corps intérieur (hauteur de chute: 4,5 mètres)

Comment pouvez-vous prévenir des accidents similaires?

Employeurs et cadres

  • Expliquez à vos collaboratrices et collaborateurs que toutes les zones dangereuses doivent être sécurisées à partir d’une hauteur de chute de deux mètres, y compris sur les échafaudages de façade.
  • Assurez-vous que tous les équipements de protection nécessaires sont disponibles avant le début des travaux.
  • Vérifiez l’échafaudage de façade avant son utilisation. Si vous constatez des défauts de sécurité, signalez-les immédiatement et/ou faites rétablir les conditions de sécurité requises.
  • Assurez-vous que les collaboratrices et collaborateurs suivent les consignes de travail.

Collaboratrices et collaborateurs

  • Informez-vous sur les dangers spécifiques à votre poste de travail.
  • Respectez les consignes de travail et de sécurité de votre employeur.
  • Si un échafaudage n’est pas pourvu de garde-corps périphérique et que la hauteur de chute est supérieure à deux mètres, remédiez immédiatement à ce manquement et/ou signalez-le à votre employeur.
  • Quand il manque un dispositif de protection, dites STOP et interrompez les travaux. Prévenez vos collègues ainsi que vos supérieures et supérieurs.

Monteurs-échafaudeurs

  • Lors de la mise en place d’un échafaudage de façade, respectez impérativement les dispositions légales relatives à la sécurité au travail.
  • Un garde-corps intérieur doit être installé quand la hauteur de chute mesurée depuis le platelage de l’échafaudage dépasse deux mètres et qu’il y a un risque de chute à l’intérieur de l’ouvrage.
  • Informez-vous sur les travaux auxquels servira l’échafaudage de façade.

Bases légales

Plusieurs ordonnances réglementent les points déterminants de ce cas, notamment les exigences relatives aux dispositifs de protection contre les chutes.

  • Utilisation d’un garde-corps périphérique à partir d’une hauteur de chute de 2 mètres: ordonnance sur les travaux de construction art. 23
  • Planification de travaux de construction: ordonnance sur les travaux de construction art. 3
     

Téléchargements et commandes

Cette page vous a-t-elle été utile?

Cela pourrait aussi vous intéresser