Des antennes de téléphonie mobile sur un toit

Antennes de téléphonie mobile: mesures de sécurité

  • Les travaux effectués à proximité d’installations d’antennes comportent certains risques.
  • Des mesures efficaces dans les domaines de la sécurité au travail et de la protection de la santé sont donc indispensables.
  • La directive relative à la sécurité au travail sur les sites d’antennes fournit une liste complète des prescriptions en vigueur pour les opérateurs de télécommunication et leurs fournisseurs.

Directive relative à la sécurité au travail sur les sites d’antennes

Elaborée par différents opérateurs de télécommunication, cette directive englobe tous les aspects importants concernant la sécurité au travail et la protection de la santé dans le cadre de la planification, de la construction et de la maintenance des installations de téléphonie mobile situées sur des toits ainsi que des pylônes émetteurs isolés. Elle fournit une liste complète des prescriptions en vigueur pour les opérateurs de télécommunication et leurs fournisseurs.

Cette directive explique la manière dont le droit en vigueur doit être appliqué dans le cadre des travaux réalisés à proximité des installations de téléphonie mobile et donne des exemples concrets pour la mise en œuvre.

En complément, les opérateurs de réseau ont également élaboré des listes de contrôle pratiques ainsi qu'un formulaire et des documents de formation destinés aux sous-traitants de la branche. Etant donné que ces documents sont adaptés et mis à jour au fur et à mesure, nous vous conseillons de veiller à toujours prendre la dernière version publiée sur Internet.

Distance de sécurité par rapport aux installations d’antennes

Les antennes de téléphonie mobile et les installations à faisceaux hertziens émettent des rayons non ionisants pouvant porter atteinte à la santé des personnes stationnant pendant un laps de temps prolongé à proximité de la source de rayonnement.

La plupart des antennes courantes émettent dans un secteur bien déterminé (généralement 120°). Hors de cette zone, il n’y a donc aucun danger.

Seuls des spécialistes dûment formés et mandatés par un opérateur de réseau doivent pouvoir accéder aux zones dangereuses délimitées par des chaînes ou des barrières dans un rayon de quelques mètres autour des antennes. Les couvreurs, ferblantiers, etc. devant effectuer des travaux dans ces zones doivent également disposer d'une autorisation spéciale de l'opérateur. Des panneaux indiquant les numéros de téléphone correspondants doivent être apposés sur les accès aux toits ou aux parties de l'installation concernée.

Précision

La Suva approuve le contenu des documents élaborés par les opérateurs de télécommunication.