Lumière d’un projecteur scénique

Rayonnement visible

  • Différentes sources de lumière visible peuvent occasionner des lésions oculaires ou cutanées.
  • Le groupe de risque d’une lampe permet d’évaluer le risque présenté par celle-ci.
  • L’éblouissement provoqué par la lumière visible accroît le risque d’accident.
  • Des mesures de protection adaptées permettent de prévenir les risques liés à la lumière visible au poste de travail.

Qu’est-ce que le rayonnement visible?

Le rayonnement visible, également appelé lumière visible, correspond aux rayons perceptibles par l’œil humain. Il ne représente qu’une petite partie du spectre électromagnétique et sa longueur d’onde est comprise entre 380 nm (bleu) et 780 nm (rouge).

Vous trouverez des informations relatives aux rayons laser sur une autre page de notre site.

Quels sont les effets du rayonnement visible?

Nécessaire à notre quotidien, le rayonnement visible nous permet de percevoir notre environnement grâce à nos yeux. La lumière bleue a par ailleurs une influence sur notre rythme de sommeil puisqu’elle régule notamment la mélatonine, l’hormone du sommeil.

Une exposition trop importante à la lumière visible peut entraîner des lésions oculaires ou cutanées.

Deux types de mécanismes peuvent endommager les tissus humains: l’effet photochimique et l’effet thermique. L’éblouissement provoque en outre des effets indirects.

Lésions photochimiques

Les lésions liées à l’effet photochimique dépendent principalement de la dose de rayons reçue. En d’autres termes, elles varient en fonction de la durée d’exposition et de l’intensité du rayonnement. Concernant la lumière visible, ces lésions sont avant tout provoquées par la lumière bleue, qui a un effet sur la rétine de l’oeil.

Les lésions de la rétine sont irréversibles et entraînent une détérioration de l’acuité visuelle.

Lésions thermiques

L’augmentation de la température des tissus occasionne des lésions thermiques. Des brûlures peuvent apparaître après une exposition de la peau à une source puissante de rayonnement visible. Toutefois, elles sont peu probables car la douleur ressentie avant leur apparition nous laisse le temps de nous éloigner de la source de rayonnement.

Eblouissement

L’éblouissement peut provoquer une sensation de gêne et une détérioration de la vision, ainsi qu’un phénomène de persistance rétinienne. En cas d’éblouissement absolu, l’œil ne parvient plus à percevoir son environnement. L’éblouissement peut également être provoqué par une luminance trop élevée ou une différence de luminances trop importante ou encore par une mauvaise distribution de la luminance. Ces divers effets accroissent le risque d’accident.

Quelles lampes sont dangereuses?

Parfois indiqué par le fabricant, le groupe de risque des lampes se révèle utile pour évaluer les risques présentés par celles-ci. Afin de le définir, on tient non seulement compte de la lumière visible émise, mais également des rayons invisibles.

D’une manière générale, le risque dépend beaucoup de la distance entre la source lumineuse et l’œil ainsi que de la durée d’exposition. La plus petite distance utilisée pour la définition des groupes de risque est de 20 cm.

Le tableau ci-dessous présente les différents groupes de risque et explique leur signification.

Groupe sans risque (GR 0) Aucun La lampe ne présente aucun risque même lors d’une exposition prolongée (journée de travail de huit heures) à la distance de référence.
GR 1 Risque très faible La lampe ne présente aucun risque en conditions normales d’utilisation.
GR 2 Risque faible La lampe ne présente aucun risque en conditions normales d’utilisation.
GR 2 Risque faible En conditions normales d’utilisation, la lampe ne présente aucun risque en raison du réflexe que nous avons à détourner notre regard des sources lumineuses intenses et à nous s’éloigner du champ de rayonnement (inconfort thermique).
GR 3 Risque élevé La lampe présente un risque même en cas d’exposition très courte à la distance de référence.

Source: AUVA, M 085 - 06/2011 (disponible uniquement en allemand)

Quelles autres sources de lumière visible peuvent provoquer des lésions?

Dans des conditions normales d’utilisation, les éclairages du quotidien (p. ex. ceux utilisés dans les bureaux) ne présentent aucun risque.

Il convient de vérifier si l’éblouissement peut entraîner un risque d’accident.

Le tableau ci-dessous indique les activités émettant un rayonnement visible dangereux:

Source/poste de travail Commentaire Mesures de protection
Soudage La valeur limite définie est rapidement dépassée (la valeur limite définie pour les rayons UV a déjà été dépassée). Installer des écrans de protection au niveau des postes de soudage et utiliser des équipements de protection individuelle (EPI)
Vidéo-projecteurs, projecteurs de diapositives Il se peut que la valeur limite définie pour la rétine soit rapidement dépassée si la personne fixe intentionnellement la source de rayonnement. Cette situation est toutefois très peu probable en raison du réflexe que nous avons à détourner notre regard en cas d’éblouissement. Ne pas fixer la source de rayonnement de manière prolongée
Lumière intense pulsée (IPL) Aucun risque dans le cadre de conditions d’utilisation adaptées. En cas d’exposition directe (p. ex. fenêtre d’émission non fermée intégralement), le rayonnement présente un risque pour la cornée et la peau. Porter des lunettes de protection (niveau de protection 5 minimum)
Flashs d’appareils photo Risque éventuel pour la cornée si la puissance du flash est élevée et si l’œil se trouve près de la source de rayonnement Eviter de se trouver près du flash
Projecteurs scéniques Risque pour la cornée si la personne fixe la source de rayonnement de manière prolongée (généralement, la valeur limite définie pour les rayons UV a déjà été dépassée) Utiliser un verre anti-UV pour le projecteur et porter des lunettes de protection (niveau de protection 5 minimum) en cas de nécessité de fixer la source de rayonnement
Eclairages opératoires Après un certain temps, la valeur limite définie pour la cornée est dépassée si la personne fixe intentionnellement la source de rayonnement. Cette situation est toutefois très peu probable en raison du réflexe que nous avons à détourner notre regard en cas d’éblouissement. Ne pas fixer l’éclairage intentionnellement
Soleil Si la personne fixe intentionnellement le soleil, la valeur limite définie pour la cornée est très rapidement dépassée. Cette situation est toutefois très peu probable en raison du réflexe que nous avons à détourner notre regard en cas d’éblouissement. Ne pas fixer le soleil intentionnellement N’observer des éclipses de soleil qu’avec des lunettes de protection adaptées
Source: AUVA, M 085 - 06/2011(disponible uniquement en allemand)