88814_04_02.tif

Achat d’EPI: bien choisir les équipements de protection individuelle

Votre entreprise doit protéger ses travailleurs et travailleuses contre les dangers liés à leur poste de travail. Les équipements de protection individuelle (EPI) y contribuent. Mais comment procédez-vous au juste pour acheter ces EPI? Comment adaptez-vous les EPI au niveau de danger? Qui vous garantit leur qualité? Nous vous expliquons à quoi vous devez prêter attention.

Table des matières

En bref

Avant de vous lancer dans l’acquisition d’EPI pour votre entreprise, vous devez analyser les postes de travail où ils seront utilisés. Votre fournisseur pourra ainsi mieux vous conseiller et répondre à vos besoins.

Prenez en outre le temps de tester les EPI – en collaboration avec un spécialiste interne ou externe de la sécurité au travail et avec les travailleurs et travailleuses qui devront les utiliser. Vous mettrez ainsi à profit l’expérience disponible au sein de votre entreprise et les EPI seront mieux acceptés parmi votre personnel.

Par ailleurs, il est intéressant que vos collaborateurs et collaboratrices puissent tester plusieurs modèles d’un EPI donné pour déterminer s’il est pratique. En fin de compte, ce sont eux qui porteront l’EPI au travail et vous devriez donc les laisser choisir le produit qui leur convient le mieux.

Dangers induits par les EPI

Si l’équipement de protection individuelle gêne la personne qui le porte à un point tel que la dangerosité du travail est accrue, l’utilisation de l’EPI est fondamentalement remise en question. Dans ce type de situation, vous devez étudiez la possibilité de protéger votre personnel d’une autre manière, en éliminant totalement les dangers ou en prenant des mesures techniques ou organisationnelles.

EPI: trois niveaux de protection

Les équipements de protection individuelle sont classés dans trois catégories, qui correspondent à un degré de protection croissant:

EPI de catégorie I

La première catégorie comprend les EPI simples, qui protègent contre des dangers mineurs. Parmi ces risques figurent les risques mécaniques superficiels, les intempéries sans gravité, les détergents peu agressifs, le rayonnement solaire, les éléments chauds d’une température inférieure à 50 °C, les chocs légers et les vibrations. Dans ces situations, il est facile d’évaluer soi-même l’étendue des dangers et le type d’EPI à utiliser. À titre d’exemple, les lunettes de soleil destinées à un usage privé et les gants de jardinage font partie de cette catégorie.

EPI de catégorie II

Tous les EPI qui ne peuvent pas être classés dans les catégories I ou III appartiennent à la catégorie II. Cela inclut, par exemple, les lunettes de protection, les protections des pieds, les protections anti-coupures et les casques de protection.

EPI de catégorie III

La troisième catégorie réunit les EPI qui protègent contre des dangers mortels ou des atteintes à la santé graves et irréversibles. Dans ces cas, il est impossible aux utilisateurs et utilisatrices de percevoir à temps l’effet immédiat du danger. Ce sont par exemple les EPI de protection contre les risques chimiques et biologiques, contre les chutes de hauteur, contre le froid (–50 °C ou température inférieure) ou contre les chocs électriques. On peut également citer les appareils de protection des voies respiratoires, les équipements de protection auditive, les équipements de plongée et les EPI de protection contre le feu.

Bon à savoir: Les EPI des catégories II et III doivent être soumis à un examen UE de type réalisé par un organisme agréé.

Acheter les bons EPI: à quoi être attentif

Lors de l’acquisition d’équipements de protection individuelle, vous devez accorder votre attention en priorité aux travailleurs et travailleuses, et non aux produits. En effet, peu importe qu’un équipement soit approprié, de haute qualité et coûteux, s’il n’est pas adapté aux personnes concernées, ces personnes ne le porteront pas, parce qu’il les gêne dans leur travail. Voici quelques points à prendre en considération.

L’EPI, une contrainte?

Il faut que l’utilisation des EPI puisse être raisonnablement exigée des personnes censées les porter. Vous devez donc tenir compte des troubles de la santé et des handicaps physiques éventuels de vos collaborateurs et collaboratrices. Une personne atteinte de troubles cardiaques ou pulmonaires n’est par exemple pas apte à effectuer certaines tâches nécessitant une protection des voies respiratoires. Une personne dont la vue est déficiente a besoin de lunettes de protection et de masques respiratoires complets avec correction optique. En cas de déformation des pieds, des chaussures de protection orthopédiques sont indispensables.

L’EPI, une gêne?

Les EPI tels que les gants ou les combinaisons de protection contre la chaleur peuvent gêner les personnes qui les portent ou altérer fortement leur perception. Le port d’un masque de protection respiratoire, par exemple, modifie le centre de gravité du corps. Les conditions défavorables, comme la chaleur sur le lieu de travail, sont éprouvantes pour les travailleurs et travailleuses.

Soyez attentif à ces paramètres au moment de la conception des postes de travail. Parfois, les conditions peuvent être améliorées, mais il peut aussi arriver que vous deviez réduire le temps de travail aux postes les plus éprouvants. N’oubliez pas non plus les possibilités de fuite ou d’évacuation dont disposent les personnes portant un EPI.

L’EPI doit être adapté

Les EPI doivent convenir à la morphologie des personnes qui les portent. Vous devez donc veiller à acheter les tailles appropriées, et les équipements doivent également pouvoir être adaptés.

Tenez compte des souhaits personnels des travailleurs et travailleuses, notamment pour la protection des yeux, de l’ouïe, des pieds et des voies respiratoires, ainsi que pour les vêtements.

Dans la mesure du possible, évitez que plusieurs personnes doivent utiliser le même EPI. À défaut, cet EPI devra être ajusté individuellement avant chaque utilisation. De surcroît, il est plus hygiénique que chacun porte son propre EPI.

Bien associer les EPI

Lorsqu’une même zone comprend plusieurs dangers distincts, il doit être possible pour vos collaborateurs et collaboratrices d’associer les équipements de protection requis en conséquence. En voici quelques exemples:

  • Casque de protection en conjonction avec une protection des yeux, du visage, des voies respiratoires et/ou de l’ouïe
  • Gants de protection avec des manchettes
  • Chaussures de sécurité avec des jambières

Il existe également des EPI combinés, qui remplissent plusieurs fonctions de protection à la fois.

Casque de protection, visière et protection auditive tout-en-un

Casque de protection avec visière intégrée et coquilles de protection de l’ouïe

EPI – Derniers détails

Lorsque vous comparez les prix, pensez également au coût des pièces de rechange et des éventuels postes de distribution et de nettoyage nécessaires.

N’achetez jamais d’EPI sans notice d’information!

Réclamez systématiquement la notice d’information qui doit accompagner chaque EPI: votre fournisseur doit obligatoirement vous remettre cette notice – c’est inscrit dans la directive 89/686/CEE, annexe II, point 1.4. Cette notice doit contenir les données suivantes:

  • Nom et adresse du fabricant et (ou) de son mandataire établi dans la Communauté européenne
  • Instructions d’emploi, de stockage, de nettoyage, d’entretien, de révision et de désinfection de l’EPI. Les produits de nettoyage, d’entretien ou de désinfection préconisés par le fabricant ne doivent avoir, dans le cadre de leur mode d’emploi, aucun effet nocif sur l’EPI ni sur l’utilisateur.
  • Indication des classes de protection, des niveaux de performance et des limites d’utilisation correspondantes
  • Accessoires utilisables avec l’EPI et caractéristiques des pièces de rechange appropriées
  • Date ou délai de péremption de l’EPI ou de certains de ses composants: à quel moment ou après quelle durée d’utilisation faut-il remplacer l’EPI ou certains de ses composants?
  • Comment l’EPI doit-il être emballé pour être transporté?
  • Le cas échéant, que signifient les marquages et les pictogrammes figurant sur l’EPI?
  • Quelles autres directives ont été appliquées?
  • Le cas échéant, nom, adresse et numéro d’identification de l’organisme d’évaluation de la conformité

La notice d’information doit être rédigée de façon précise, compréhensible et dans la ou les langues officielles de l’État destinataire.

La sécurité au travail implique aussi le choix des produits de sécurité adéquats

Sur sapros.ch, vous pouvez composer votre équipement de protection individuelle de façon ciblée en fonction des dangers encourus.

Accéder à la boutique Sapros

Téléchargements et commandes

Cette page vous a-t-elle été utile?

Cela pourrait aussi vous intéresser