Bereichstrenner Strahlenschutz

Contrôle de l’étanchéité des sources de rayonnements scellées

  • L’étanchéité des sources radioactives scellées doit être contrôlée régulièrement.
  • La nature et la fréquence des contrôles de l’étanchéité dépendent du type de construction, des conditions d’emploi et du contenu de la source radioactive.
  • En cas de source de rayonnements non étanche, il convient de res-pecter les mesures immédiates.

Le présent feuillet d’information sert d’aide pour effectuer des contrôles de l’étanchéité des sources radioactives scellées, soumises à autorisation, pendant leur utilisation ou leur entreposage. Il s’agit notamment des contrôles périodiques prescrits ainsi que des contrôles consécutifs à une sollicitation excessive ou lors de soupçons de fuite de l’enveloppe. Ce document vous permettra de mettre en place une procédure de contrôle pour vérifier par vous-même l’étanchéité des sources radioactives scellées et, en cas de fuite de substances radioactives, de prendre des mesures de protection afin d’éviter tout danger pour les personnes.

Ordonnance du DFI sur l’utilisation des matières radioactives (OUMR)

En vertu de l’art. 66  de l’ordonnance du DFI sur l’utilisation des matières radioactives (OUMR), l’état et l’étanchéité des sources radioactives scellées doivent être contrôlés au moins chaque année avec des méthodes adéquates. L’autorité de surveillance peut admettre un intervalle de contrôle plus long pour des situations techniques et d’exploitation particulières, dans la mesure où la radioprotection est assurée.

Pour les sources de rayonnements utilisées dans votre entreprise, l’intervalle de contrôle se base sur le tableau ci-après. Si votre application n’y est pas mentionnée et si vous estimez qu’un intervalle de contrôle d’au moins une fois par an est disproportionné, l’intervalle de contrôle peut être fixé de manière personnalisée par la personne habilitée de votre entreprise. Cet intervalle est défini notamment sur la base du potentiel de danger de la substance radioactive proprement dite et de la nature de l’encapsulage ainsi que de sa sollicitation mécanique et thermique. En cas de doutes quant à l’intervalle de contrôle applicable dans votre entreprise, adressez-vous directement à la personne habilitée ou au secteur radioprotection de la Suva:

  • Suva, Physik - Strahlenschutz

Application Radionucléide

Intervalle de contrôle (en années)

Unité d’irradiation pour contrôle non destructif de matériaux (Ir-192, Se-75, Co-60)

1

Installation de stérilisation (Co-60)

0.5

Sonde de mesure du sol (Am-241, Cs-137)

2

Remontée mécanique, marquage du câble tracteur (Co-60, Cs-137)

1

Détecteur à capture d’électrons (DCE) (Ni-63)

2

Sonde radiométrique pour mesurer le niveau (Cs-137, < 7 GBq)

5

Sonde radiométrique pour mesurer le niveau (Cs-137, activité ≥ 7 GBq)

2

Sonde radiométrique pour mesurer le niveau (Cs-60, activité < 3 GBq)

2

Sonde radiométrique pour mesurer le niveau (Co-60, ≥ 3 GBq)

5

Installation de jauge de densité (Sr-90)

2

Installation de jauge de densité (Am-241, < 200 GBq)

2

Installation de jauge de densité (Am-241, activité ≥ 200 GBq)

1

Fluorescence X (Co-57, Cd-109)

5

Source d’étalonnage (Cs-137, < 700 GBq)

2

Contrôle simplifié de l’étanchéité pour les sources radioactives gazeuses

Pour les sources de rayonnements gazeuses scellées (p. ex. Kr-85), un contrôle par frottis n’a aucun sens, car la substance se disperse dans l’atmosphère en cas de fuite et il est donc impossible de prouver sa présence par ce type de contrôle. On procède à un contrôle simplifié de l’étanchéité par le biais d’un contrôle de fonctionnement de l’installation dans laquelle la source est utilisée (p. ex. dans une installation de jauge de densité). En cas de défaillance de l’encapsulage de la source, le dispositif de mesure ne fonctionne plus après la dispersion du gaz radioactif.

Contrôle visuel

Si la source de rayonnements se trouve à l’intérieur d’un dispositif, le contrôle visuel doit inclure les éléments qui servent à la protection de l’émetteur (suivez les indications du fabricant). N’ouvrez pas le conteneur. Pour maintenir l’exposition aux rayonnements à un niveau le plus bas possible, il suffit de limiter le contrôle visuel à l’état du conteneur ainsi qu’à l’exactitude et (ou) à l’intégrité de son marquage.

Pour toutes les autres sources de rayonnements scellées qui ne se trouvent pas à l’intérieur d’un support ou d’un dispositif (p. ex. sources d’étalonnage, sources destinées à la formation et à l’instruction), procédez à un contrôle visuel pour vérifier l’absence de points de corrosion et (ou) de dommages méca-niques tels que fissures, entailles ou traces d’abrasion. Si pos-sible, établissez à cette occasion un procès-verbal de la gravure de la source de rayonnements en vue d’une identification ulté-rieure. Veillez également à limiter la dose de rayonnements au minimum absolu (as low as reasonably achievable).

Frottis

Lors du prélèvement par frottis sur la source de rayonnements proprement dite, veillez à ne pas porter atteinte à son ajustement ni à l’encapsulage. En cas de doute, consultez la notice d’instructions du fabricant ou du fournisseur.


Dans la plupart des cas, la source de rayonnements proprement dite n’est pas accessible ou il existe un risque de désajustement de la source de rayonnements ou d’exposition trop importante aux rayonnements pour le contrôleur. Le frottis peut alors être réalisé sur une surface d’essai de rem-placement. Si, par exemple lors de travaux de maintenance, la source de rayonnements est démontée ou expo-sée de telle manière qu’un frottis sur la source de rayonnements proprement dite est possible, il convient de procéder comme décrit ci-après.

Description du prélèvement d’échantillons

Portez des gants à usage unique pour prévenir tout risque de contamination des mains. Sur une surface d’essai de remplacement, le frottis doit être réalisé en priorité sur les joints existants, en «raclant» soigneusement le plus près possible de l’ouverture vers la source de rayonnements. Si le test par frottis est réalisé sur la source de rayonnements proprement dite, frottez soigneusement tous les endroits accessibles, notamment les cordons de brasure ou de soudure et les fenêtres d’émission éventuellement présentes avec un coton-tige. Lors du prélèvement par frottis sur des fenêtres d’émission de faible épaisseur, veillez à ne pas appuyer trop fort afin d’éviter de les endommager. Dans la mesure du possible, la surface du frottis doit être égale à 100 cm2. Ne touchez jamais le côté frottis du coton-tige, ni avant ni après le prélèvement pour éviter les contaminations externes.

Dichtheitsprüfung_Quelle abwischen

Si l’échantillon est envoyé à un laboratoire pour analyse, le frottis doit être emballé de manière sûre pour empêcher toute dissémi-nation (p. ex. sachets Minigrip). Veillez à consigner précisément la date et le lieu du prélèvement d’échantillons et à étiqueter l’échantillon en conséquence.
Pour les détecteurs à capture d’électrons (DCE), les frottis doivent être généralement prélevés sur trois surfaces d’essai de rempla-cement: entrée de gaz, sortie de gaz et boîtier.

Dichtheitsprüfung_Wischtest verpacken
Description de la mesure de l’échantillon (analyse)

Si les instruments de mesure appropriés sont disponibles, l’analyse du frottis peut être réalisée par l’entreprise elle-même ou par un partenaire externe. Les activités ci-après doivent pou-voir être démontrées.

  • Frottis sur une surface de remplacement: 20 Bq
  • Frottis effectué directement à la source: 200 Bq

La méthode de mesure choisie doit être consignée. Il faut en par-ticulier apporter la preuve que les limites maximales de détection mentionnées précédemment peuvent être atteintes.

Si vous utilisez un instrument de mesure portatif dans votre en-treprise, une durée minimale de mesure de 4 min doit être res-pectée. Placez les instruments de mesure à une distance fixe par rapport à la zone de prélèvement. La distance idéale est de 5 mm au maximum. Evitez tout contact direct entre l’instrument de me-sure et l’échantillon: risque de contamination! En procédant de la sorte, les paramètres seront identiques entre la mesure du bruit de fond et celle de l’échantillon (géométrie de mesure). Détermi-nez tout d’abord le bruit de fond (durée minimale de mesure: 4 min).

Dichtheitsprüfung_Untergrundmessung

Insérez le frottis et effectuez une nouvelle mesure. Si, après écoulement de la durée de la mesure, la valeur moyenne n’a pas augmenté sensiblement par rapport au bruit de fond mesuré, la source de rayonnements scellée est considérée comme étanche. L’instrument de mesure portatif doit offrir la fonctionnalité sui-vante: calculer une valeur moyenne pour la durée minimale de mesure prescrite ou additionner les impulsions. Exemples d’appareils appropriés: Automess AD-k, Automess AD-17 ou S.E.A. CoMo 170. Pour calculer la valeur moyenne (ou effectuer la somme), consultez la notice d’instructions du fabricant.

Dichtheitsprüfung_Wischtestmessung

Si votre entreprise ne dispose pas d’instruments de mesure appropriés, l’analyse des échantillons peut également être effectuée par un laboratoire répondant aux exigences requises pour ces me-sures. La Suva, secteur radioprotection, vous communiquera volontiers les coordonnées de ces labo-ratoires en Suisse.

Important: les contrôles de l’étanchéité doivent faire l’objet d’un procès-verbal et être présentés sur demande à l’autorité de surveillance.

Si une fuite est constatée, le titulaire de l’autorisation doit demander la mise hors service de la source de rayonnements et son stockage en lieu sûr. La Suva doit également en être informée.

Si l’on identifie une fuite importante plus de cent fois supérieure aux valeurs limites indiquées au chapitre «Réalisation du contrôle de l’étanchéité», il faut en outre immédiatement empêcher l’accès à l’environnement de la source de rayonnements ou de l’installation génératrice de radiations ionisantes. L’accès doit être empêché jusqu’à la réalisation d’un contrôle de contamination et, le cas échéant, d’une décontamination.