Une personne portant des gants de protection travaille une pièce de plastique à l’aide d’un couteau.

Protection des mains, des bras et de la peau Tout savoir sur les équipements de protection individuelle des mains et des bras

  • Les gants de protection permettent de se protéger contre une multitude de risques; les différents modèles disponibles sur le marché sont particulièrement nombreux.
  • Les gants de protection doivent satisfaire aux exigences propres au domaine d’activité concerné et offrir une protection maximale sans gêner la réalisation des tâches.
  • Les produits de protection de la peau ne constituent pas des équipements de protection des mains. Ils permettent seulement de prévenir les affections cutanées d’origine professionnelle.

Enseignements tirés de la pratique

Dans le contexte professionnel, les mains constituent la partie du corps la plus fortement exposée aux risques. Le port de gants leur offre la protection nécessaire dans les situations les plus diverses: ils permettent de prévenir aussi bien les coupures ou les brûlures (en cas de travaux avec des objets tranchants ou chauds) que les affections cutanées aux mains ou aux avant-bras (en cas de manipulation de substances nocives).

Le port de gants n’est pas toujours pertinent

Attention: les gants de protection sont interdits en cas d'utilisation de machines sur lesquelles des broches, des mandrins ou des cylindres sont en mouvement (perceuses, tours, rouleuses, etc.), car les gants risquent d'être pris ou entraînés dans ces éléments.

Les produits de protection de la peau ne dispensent pas du port de gants

Pour certains travaux, il peut être utile de recourir à des produits spécifiques tels que des crèmes, des lotions ou des émulsions. Mais attention: ces derniers ne peuvent se substituer à des gants de protection! Ils protègent uniquement contre les salissures de moindre importance ou l’humidité et le rayonnement UV. Ils sont plus efficaces lorsqu’ils sont utilisés de façon ciblée.

Risques: à quoi servent les gants de protection?

Ils protègent contre différents types de risques:

  • risques mécaniques (objets ou matériaux coupants, pointus ou tranchants)
  • risques thermiques (flammes, chaleur et froid)
  • risques chimiques et biologiques (substances toxiques, infectieuses, corrosives ou irritantes)
  • rayonnements
  • salissures
  • énergie électrique
Moufles

Les moufles conviennent aux travaux pénibles et s’enlèvent facilement en cas d’urgence. Elles sont la plupart du temps en cuir, mais peuvent aussi être fabriquées à partir d’autres matériaux comme le coton. Elles offrent une protection idéale contre les risques mécaniques (transport, arrimage, manipulation, réparation et manipulation d’objets rugueux de grande dimension ou présentant des angles vifs).

Moufle
Gants à cinq doigts

Les gants à cinq doigts conviennent aux travaux exigeant une excellente préhension et une parfaite dextérité (mains et doigts). Il est toutefois difficile de les enlever rapidement en cas d’urgence.

Gant à cinq doigts
Gants à trois doigts

Les gants à trois doigts sont adaptés aux tâches nécessitant l’emploi du pouce et de l’index (pincement), par exemple pour des travaux de soudure, de ponçage ou de réparation.

Gant à trois doigts
Tous ces types de gants sont également disponibles avec des manchettes afin de protéger aussi les avant-bras.
Exemples de modèles spéciaux
Gants en cotte de maille avec sous-gants offrant plus de chaleur et d’hygiène
Gants de vitrier
Gants de vitrier
L'aperçu ci-dessous recense les normes applicables à chaque type de gants de protection ainsi que les risques contre lesquels ils protègent.

Gants de protection contre les risques mécaniques (EN 388)

  • Abrasion, surtout au contact de surfaces rugueuses ou abrasives¹
  • Objets tranchants
  • Risque de coupure ou de perforation (lames tranchantes, verre, tôles, éclats, copeaux, arêtes)
  • Saleté

Gants de protection contre les produits chimiques et les microorganismes (EN 374-1)

  • Contact de la peau avec des substances dangereuses (contact direct ou par projection)
  • Outils contaminés
  • Agents pathogènes

Gants de protection contre les risques thermiques(EN 407)

  • Chaleur et flammes
  • Chaleur de contact, chaleur convective
  • Chaleur radiante
  • Projection de métal en fusion

Gants de protection contre le froid (EN 511)

  • Froid de contact
  • Froid convectif²

¹ Surfaces provoquant une abrasion de la peau

² Risque dû à la transmission de chaleur ou de froid

Pictogrammes utilisés pour les gants de protection (selon EN 420)

La norme EN 420 formule des exigences fondamentales concernant les gants de protection et leur marquage. La signification de chacun d’entre eux est résumée ci-après.

Pictogramme représentant une éprouvette
Protection contre les risques chimiques (EN 374-1)
Pictogramme symbolisant la biologie
Protection contre les risques liés aux micro-organismes (EN 374-1)
Pictogramme représentant un cristal de glace
Protection contre les risques liés au froid (EN 511)
Pictogramme symbolisant la radioactivité
Protection contre les radiations ionisantes (EN 421)
Pictogramme représentant un pompier
Equipement de protection pour les pompiers (EN 659)
Pictogramme représentant une scie à chaîne
Protection contre les scies à chaîne tenues à la main (EN 381-7)
Pictogramme représentant un gobelet et un point d’interrogation
Protection contre les  risques chimiques modérés (EN 374-1)
Pictogramme représentant un marteau
Gants de protection contre les risques mécaniques (EN 388)
Pictogramme représentant une flamme
Protection contre la chaleur et les flammes (EN 407)
Pictogramme représentant une particule radioactive
Protection contre la contamination radioactive sous forme de particules (EN 421)
Pictogramme représentant un couteau
Protection contre la coupure par impact (EN 1082)
Pictogramme représentant un livre
Informations et notice d’instructions

Quels sont les critères de choix des gants de protection?

Il est important de faire en sorte d’obtenir le niveau de sécurité le plus élevé possible sans qu’il n’en résulte de gêne dans le cadre de la réalisation des tâches. D’autres critères sont essentiels pour une protection efficace des mains et des bras:

  • ergonomie et adéquation à la morphologie de l’utilisateur
  • qualité des matériaux et de la confection
  • adéquation à la pratique (toucher, préhension, propriétés respirantes et antidérapantes)
  • longévité et résistance
Marquage

Les gants de protection doivent porter la marque CE ainsi que le marquage correspondant à la norme européenne applicable. Ce dernier doit inclure au minimum les indications suivantes:

  • nom, marque commerciale ou autre élément d’identification du fabricant ou du fournisseur
  • type ou numéro de modèle
  • taille
  • pictogrammes avec niveaux de performance

La présence de pictogrammes n'est cependant pas suffisante pour que les utilisateurs disposent d'informations complètes sur les propriétés de protection. Ceux-ci doivent également prendre connaissance des indications complémentaires fournies par le fabricant. Le pictogramme «Information» indique clairement qu’il faut en prendre connaissance.

Marquage des gants de protection contre les risques mécaniques avec indication des exigences et des niveaux de performance
Marquage des gants de protection contre les risques mécaniques avec indication des exigences et des niveaux de performance
La norme EN 388 classe les gants de protection contre les risques mécaniques selon leur niveau de performance. Ces niveaux ont une portée générale, car la résistance à l’abrasion, à la coupure, à la déchirure et à la perforation sont également des critères importants pour d’autres types de gants de protection.
Attention aux aiguilles d’injection!

Les gants de protection répondant aux exigences de résistance à la perforation n’offrent pas forcément de protection contre les objets pointus comme les aiguilles d’injection. Pour plus d’informations à ce sujet, veuillez consulter la brochure «Prévention des infections transmises par voie sanguine» (voir au bas de cette page).

Marquage des gants de protection contre les risques chimiques faibles
Marquage des gants de protection contre les risques chimiques faibles
Marquage des gants de protection contre la chaleur et les flammes avec indication des exigences et des niveaux de performance
Marquage des gants de protection contre la chaleur et les flammes avec indication des exigences et des niveaux de performance
Quels gants choisir?

Des gants inadaptés n’offrent qu’une protection illusoire contre les produits chimiques, ce qui peut s’avérer fatal pour l’utilisateur.

Les fiches de données de sécurité relatives aux différentes substances dangereuses fournissent des informations concernant les matériaux de fabrication et leur longévité maximale. Les fabricants peuvent également vous assister dans le choix de gants de protection appropriés contre les produits chimiques.

Marquage des gants de protection contre la chaleur et les flammes avec indication des exigences et des niveaux de performance
Marquage des gants de protection contre la chaleur et les flammes avec indication des exigences et des niveaux de performance

La norme EN 407 spécifie les propriétés thermiques des gants de protection contre la chaleur et (ou) le feu. Ces gants généralement soumis à des sollicitations mécaniques doivent présenter au minimum le niveau de performance 1 en matière de résistance à l’abrasion et à la déchirure selon la norme EN 388.

La norme EN 407 ne traite pas de certains usages spécifiques. Les exigences relatives aux gants de protection contre la chaleur dans le cadre de la lutte contre les incendies, par exemple, sont spécifiées dans la norme EN 659, et celles concernant les gants de protection pour soudeurs sont indiquées dans la norme EN 12477.

Marquage des gants de protection contre le froid avec indication des exigences et des niveaux de performance
Marquage des gants de protection contre le froid avec indication des exigences et des niveaux de performance
La norme EN 511 s’applique à tous les gants prévus pour protéger contre le froid convectif et le froid de contact jusqu’à –50 °C. Ces gants doivent en outre présenter au minimum le niveau de performance 1 en matière de résistance à l’abrasion et à la déchirure selon la norme EN 388.
Normes applicables aux gants de protection
  • EN 388: Gants de protection contre les risques mécaniques
  • EN 374-1: Gants de protection contre les produits chimiques et les micro-organismes – Partie 1: Terminologie et exigences de performance
  • EN 374-2: Gants de protection contre les produits chimiques et les micro-organismes – Partie 2: Détermination de la résistance à la pénétration
  • EN 374-3: Gants de protection contre les produits chimiques et les micro-organismes – Partie 3: Détermination de la résistance à la perméation des produits chimiques
  • EN 407: Gants de protection contre les risques thermiques (chaleur et/ou feu)
  • EN 421: Gants de protection contre les rayonnements ionisants et la contamination radioactive
  • EN 511: Gants de protection contre le froid
  • EN 659: Gants de protection pour sapeurs-pompiers
  • EN 60903: Gants en matériau isolant pour travaux sous tension

Protection de la peau

Lorsqu’ils sont correctement utilisés, les produits de protection de la peau permettent de prévenir les affections cutanées d’origine professionnelle; il est donc judicieux d’y recourir. On accorde souvent une importance insuffisante au nettoyage de la peau, qui requiert des produits efficaces et respectueux de l’épiderme.

Enseignements tirés de la pratiqu

Dans la pratique, les principaux points à retenir sont les suivants:

  • Pour qu’ils soient utilisés, les produits de protection de la peau doivent être mis à disposition aux endroits où ils seront le plus utile.
  • Les postes de lavage doivent être pourvus de produits de nettoyage, de protection et de soin de la peau.
  • Les produits de protection de la peau doivent figurer dans les vestiaires, et ceux destinés au soin, à la sortie de ces derniers.
  • Les crèmes, lotions et émulsions ne peuvent se substituer aux gants de protection en cas de manipulation de substances dangereuses.
  • Des instructions relatives à une utilisation adéquate de ces produits doivent être régulièrement communiquées.
Maladies professionnelles

Les affections cutanées représentent un cinquième des maladies professionnelles et ont généralement un impact important sur la qualité de vie des personnes concernées, qui doivent parfois changer de métier.

Parmi les maladies professionnelles les plus fréquentes figurent les eczémas dus à l’irritation et à l’abrasion. Ils apparaissent au contact d’acides, de bases ou d’autres substances irritantes. Les eczémas de contact dus à des substances allergisantes sont également fréquents.

Une grande partie des affections cutanées d’origine professionnelle peut être évitée au moyen d’un comportement approprié. La motivation et l’instruction des collaborateurs jouent un rôle déterminant à cet égard.

Qui est concerné?

Les travailleurs des secteurs principal et secondaire de la construction, et ceux de l’industrie métallurgique et chimique, sont particulièrement exposés à ces maladies. De même, les personnes ayant souvent les mains humides (p. ex. dans le secteur du nettoyage ou de la coiffure) présentent un risque élevé. Dans ces branches, la protection de la peau constitue un point essentiel.

Informations complémentaires
Sapros (plateforme d’achat de produits de sécurité):

Association suisse d’entreprises EPI: www.swiss-safety.ch  

Cours de prévention des maladies de la peau d’origine professionnelle et informations concernant les gants de protection pour différents métiers: www.2mains.ch  

 

Les contenus de cette page remplacent la publication «Tout ce que vous devez savoir sur les EPI» (réf. 44091.F).