66008-016.tif

Travaux d’ajustement pendant la production: mesures de protection

Il est préférable d’effectuer les réglages pendant la production et à pleine vitesse de production. Pour ne pas mettre en danger votre personnel, quelques conditions doivent néanmoins être réunies. Nous vous expliquons trois variantes simples mais efficaces.

Table des matières

En bref

Les capots et les armoires protègent le personnel contre les interventions dangereuses sur des machines en fonctionnement. Pour autant, on ne peut exclure que les dispositifs de sécurité aient été manipulés. Pour ajuster des machines et des installations pendant la production, il faut donc appliquer des concepts de commande intelligents qui permettent de travailler capot de protection fermé.

Il n’est pas nécessaire d’arrêter ou de ralentir la machine:

  • si vous installez un tunnel dans le capot de protection;
  • si votre personnel peut procéder aux réglages au moyen d’un pupitre de commande externe équipé de servomoteurs;
  • si les organes de commande se trouvent à l’extérieur du capot de protection.

Capot de protection: essentiel pour les travaux d’ajustement

Pour procéder à des réglages pendant la production, le capot de protection est en quelque sorte un gage de sécurité. Cela suppose toutefois que les dispositifs requis pour le réglage – un tunnel par exemple – soient en place. En effet, en l’absence de tels éléments structurels, il y a un risque que quelqu’un contourne la protection du capot de protection et ailler mettre les mains dans la zone dangereuse alors que la machine est en fonctionnement. Si une machine en fonctionnement doit malgré tout être ajustée capot de protection ouvert, l’opération ne peut être réalisée qu’au moyen d’une commande à action maintenue et avec une vitesse réduite au minimum.

Procéder sans danger à des travaux de réglage

Il est dans l’intérêt de toute entreprise que les travaux de réglage ou d’ajustement puissent être réalisés pendant la production et à pleine vitesse de production. Mais personne n’est prêt à prendre des risques. Car si un accident se produit, le personnel est touché tout autant que l’entreprise: processus de guérison douloureux pour les victimes et perte de main-d'œuvre pour l’employeur. Avec nos trois variantes, votre personnel peut travailler en toute sécurité:

Variante 1 «Tunnel»

Les organes de commande sont accessibles via un tunnel à travers le capot de protection ouvert. Ce tunnel est conçu de telle manière que personne ne puisse mettre les mains dans la zone dangereuse.

Un membre du personnel se tient devant un convoyeur. La zone dangereuse est sécurisée au moyen d’un grand capot de protection. Un petit tunnel y est aménagé par lequel il est possible de procéder aux réglages.

Un petit tunnel est installé pour éviter que les membres de votre personnel ne soient tentés de contourner ou d’enlever le capot de protection. La machine peut être ajustée sans danger par ce biais.

Variante 2: pupitre de commande équipé de servomoteurs

Le réglage s’effectue de manière électronique via un pupitre de commande équipé de servomoteurs. Ce concept présente l’avantage que votre personnel peut aussi enregistrer différents réglages, ce qui simplifie les changements de format.

Un technicien se tient devant un convoyeur doté d’un capot de protection et ajuste la machine grâce à un pupitre de commande.

Depuis un pupitre de commande, votre personnel peut ajuster la machine pendant la production sans avoir à enlever le capot de protection.

Variante 3: commande depuis un endroit sûr

Une approche sûre permet d’effectuer aussi l’ajustement grâce à des organes de réglage situés à l’extérieur du capot de protection.

Production en cours, un opérateur procède à des ajustements sur la machine. Pour ce faire, il peut utiliser les organes de réglage situés à l’extérieur du capot de protection.

La position des organes de commande à l’extérieur du capot de protection permet de travailler en toute sécurité sans avoir à enlever le capot.

Téléchargements et commandes

Cette page vous a-t-elle été utile?