GettyImages-694061812_bearbeitet.jpg

Exemple d’accident: mort dans une fouille de canalisation

Les travaux de fouilles peuvent être très dangereux, notamment quand la sécurité au travail est remise en question pour cause de non-respect des règles en la matière. Ce matériel de démonstration vous aide à sensibiliser votre personnel aux dangers des travaux de fouille et à éviter les accidents.

Table des matières

En bref

Si les règles de sécurité ne sont pas respectées lors de travaux de fouilles, le risque d’accident augmente et au pire des cas, cela peut entraîner la mort des personnes impliquées. Dans notre exemple de cas, un ouvrier de chantier a été enseveli dans une fouille et est mort sur les lieux de l’accident.

Voici ce qui a conduit à ce tragique accident professionnel:

  • Chargé de poser une canalisation dans une fouille verticale de 3 m de profondeur, un ouvrier est enseveli sous six tonnes de terre et décède sur les lieux de l’accident.
  • Cet accident est arrivé parce qu’aucune mesure n’a été prise pour éviter l’effondrement des parois de la fouille.
  • Une règle vitale n’a pas été respectée: «Nous sécurisons les fouilles et les terrassements à partir d’une profondeur de 1,5m».

Un ouvrier enseveli sous six tonnes de terre

Deux ouvriers sont chargés de poser les conduites de canalisation d’une maison individuelle. Pour travailler le plus efficacement possible, l’un d’eux dirige l’excavatrice et l’autre manie la pelle dans une fouille de 3 m de profondeur.

Comme les deux hommes sont absorbés par leur travail, ils ont pratiquement oublié que le matin, avant de se mettre à la tâche, ils avaient constaté une fissure dans la paroi de la fouille. À ce moment-là, ils s’étaient dit que comme la paroi avait déjà tenu pendant toute une nuit, elle devait être stable. Ils avaient mal évalué le risque et n’avaient pas prévu que cela leur serait fatal.

Finalement, l’impensable se produit alors: une partie de la terre se détache brusquement de la paroi.Les deux hommes venaient juste d’y déposer une couche de déblai. Voici que celui-ci s’affaisse également, sous l’effet de l’éboulement, et vient recouvrir la fouille. L’ouvrier, qui est en train de creuser, est surpris par la chute de matériaux et ne peut plus réagir. Il est écrasé contre la paroi opposée par six tonnes de terre et souffre de graves lésions internes. Rien ne peut plus être entrepris pour lui sauver la vie et il décède sur les lieux de l’accident.

Règles vitales pour la branche du bâtiment
Règles vitales pour la branche du bâtiment
Sur les chantiers, la sécurité est la priorité. Les règles vitales de la Suva réduisent le risque d’accident si tout le monde les respecte. Prenez vos responsabilités et assurez-vous que vos collaborateurs et collaboratrices rentrent chez eux sains et saufs le soir.
Règles vitales

Analyse de la chaîne d’erreurs

Un accident n’est pas une fatalité. Découvrez ici quelles mesures ont été ignorées dans cet exemple d’accident et comment les ouvriers auraient pu éviter cet accident.

Sécurité négligée

Cet accident s’est uniquement produit parce qu’aucune mesure n’a été prise pour éviter l’effondrement des parois de la fouille et garantir ainsi la sécurité des ouvriers. Des analyses de terrain ont par la suite été effectuées par des spécialistes qui ont estimé que le terrain était tout au plus meuble. Dans ces conditions, la pente du talus était beaucoup trop raide et ce risque aurait dû être pris en considération bien en amont.

Responsabilité de l’employeur

Cet accident a entraîné une procédure judiciaire. Le propriétaire de l’entreprise de construction concernée a été accusé d'homicide par négligence et a été jugé coupable. En tant qu’employeur, il est en effet responsable de la sécurité au travail dans son entreprise, ce qui fait donc de lui un coupable en cas d’accident. En laissant ses collaborateurs travailler dans une fouille qui n'avait pas du tout été sécurisée, il n’a pas assumé ses responsabilités.

Selon l’ordonnance sur les travaux de construction, les parois inclinées de terrassement sont considérées comme dangereuses si leur pente a une déclivité supérieure à 2:1 (dans les terrains très compacts et résistants ou les terrains meubles et moins résistants), ou à 1:1 (dans les terrains ébouleux).

Selon l’ordonnance sur les travaux de construction, les parois inclinées de terrassement sont considérées comme dangereuses si leur pente a une déclivité supérieure à 2:1 (dans les terrains très compacts et résistants ou les terrains meubles et moins résistants), ou à 1:1 (dans les terrains ébouleux).

Quelques conseils pour éviter ce type d’accident

Employeurs et cadres

  • Tenez compte des prescriptions dès la préparation du travail.
  • Si la fouille n’est pas suffisamment sécurisée, dites STOP et interrompez immédiatement les travaux.
  • Contrôlez régulièrement les mesures prises. Faites immédiatement éliminer les lacunes.
  • Formez et sensibilisez régulièrement vos collaborateurs aux dangers en relation avec les travaux dans les fouilles.
  • Ne tolérez aucun comportement inadéquat de la part de vos collaborateurs.

Collaboratrices et collaborateurs

  • En l’absence de mesures de sécurité ou si celles-ci s’avèrent insuffisantes, dites STOP, interrompez votre travail et informez immédiatement vos collègues et vos supérieurs.

Téléchargements et commandes

Bases légales

  • Ordonnance sur les travaux de construction chapitre 5: fouilles, puits et terrassements selon les art. 68 à 76

    L’employeur doit veiller à ce que les fouilles soient sécurisées, de sorte que l’éboulement de matériaux ne mette aucun travailleur en danger.
  • Obligations de l’employeur:
    • Ordonnance sur la prévention des accidents selon l’art. 6

      L’employeur est tenu d’informer les travailleurs occupés dans son entreprise des risques éventuels auxquels ils sont exposés. Il doit en outre veiller au respect des règles de sécurité.
    • Ordonnance sur la prévention des accidents selon l’art. 7

      Selon l’ordonnance, il faut toujours parfaire la formation d’un collaborateur auquel sont confiées les tâches relatives à la sécurité au travail.
      Ordonnance sur la prévention des accidents selon l’art. 8
    • Les travaux comportant des dangers particuliers ne peuvent être confiés qu’à des travailleurs ayant été formés spécialement à cet effet.
  • Loi fédérale sur l’assurance-accidents art. 82
     
    L’employeur est tenu de prendre toutes les mesures pour assurer la sécurité de son personnel. Les travailleurs sont tenus de le seconder.

Cette page vous a-t-elle été utile?

Cela pourrait aussi vous intéresser