Le siège de la Suva à Lucerne

Histoire de la Suva

  • Fondée en 1918, la Suva s’est vu attribuer la responsabilité de l’assurance-accidents obligatoire ainsi que de la sécurité au travail au sein des entreprises. D’autres prestations dans les domaines de la prévention, des assurances et de la réadaptation sont par la suite venues s’y ajouter.
  • La Rehaklinik Bellikon a ouvert ses portes en 1974, et la Clinique romande de réadaptation de Sion en 1999.
  • Sur mandat de la Confédération, la Suva assume en outre la gestion de l’assurance-accidents des chômeurs (AAC) depuis 1996, et de l’assurance militaire depuis 2005.
Nouveautés
Afficher plus

La Suva: histoire d’un succès helvétique

L’industrialisation croissante des entreprises au XIXe siècle entraîne une évolution des conditions de travail et des risques d’accident dans ce cadre.


L’acceptation en 1877 par le peuple suisse de la loi fédérale sur le travail dans les fabriques, qui limite le temps de travail et protège en particulier les femmes et les enfants, constitue la première étape d’un long processus de création d’une assurance-accidents obligatoire.


Alors que le mandat portant sur l’introduction d’une assurance en cas de maladie et d’accidents est ancré dans la Constitution fédérale dès 1890, il faut attendre le 4 février 1912 pour qu’une loi relative à une assurance-maladie et à une assurance-accidents nationale obligatoire pour une grande partie des travailleurs soit acceptée par le peuple. La même année, la Confédération

ordonne 

la fondation de la Caisse nationale suisse d’assurance en cas d’accidents (CNA), qui deviendra ensuite la Suva.


La première guerre mondiale et la grève générale retardent cependant sa création: la Suva ne commencera son activité qu’en 1918.

Principaux jalons de l’histoire de la Suva

1914 à 1974

1984 à 1999

2003 à 2015

Histoire de la Suva Nouvelle rubrique Outils

Outils

Afin de garantir une mise en page optimale, veuillez utiliser la fonction d’export au format PDF.