sichere-pressen.tif

Presses sécurisées

Les presses et les poinçonneuses sont toujours source d’accidents. Découvrez ici les points à prendre en compte pour une utilisation des presses et poinçonneuses en toute sécurité ainsi que les différents dispositifs de protection existants.

Table des matières

En bref

Les forces en jeu dans les presses sont élevées. En cas d'accident, les blessures sont généralement graves. En utilisant les presses dans le respect des règles de sécurité et en prenant les mesures organisationnelles appropriées, vous pouvez éviter de tels événements.

Voici les principaux points à retenir:

  • Organisez des formations régulières à l’attention des opérateurs et des personnes chargées du réglage des machines.
  • Veillez à entretenir les presses de façon appropriée en respectant les consignes du fabricant.
  • Dans le cadre de contrôles de sécurité, vérifiez régulièrement que les presses de l'entreprise sont utilisées dans le respect des règles de sécurité par vos collaborateurs.

Nous vous indiquons ci-après les différentes formes de dispositifs de protection qui existent pour les presses.

Utiliser uniquement des presses sécurisées

Les presses et les poinçonneuses comportent de nombreux dangers. Elles doivent être par conséquent toujours équipées de dispositifs de protection efficaces empêchant toute intervention dans la zone dangereuse de la machine ou des éléments en mouvement de la part de vos collaborateurs.

Mesures de protection individuelle

Il existe autant de dispositifs de protection différents que de types de presses ou de poinçonneuses. Découvrez ici les dispositifs de protection utilisés en fonction de la presse.

Les outils fermés conviennent aux travaux réalisés sur des barres ou des bandes. Si aucun autre dispositif de protection efficace n’est installé sur la presse, celle-ci doit être utilisée uniquement avec des outils fermés ou pour des travaux de formage à chaud. En conséquence, il vous incombe d’apposer un autocollant d'avertissement correspondant bien visible sur ces machines.

Exigences concernant les outils fermés

Protection

Les outils fermés sont conçus de manière à empêcher toute intervention avec les mains ou les doigts dans les zones dangereuses.

Une grille métallique orange entoure une presse. Un travailleur introduit un profilé métallique dans la presse par la gauche.

Outil protégé par un dispositif empêchant toute intervention manuelle dans la zone dangereuse lors du travail des profilés.

Un outil servant au travail des bandes est sécurisé par une grille jaune.

Outil protégé par un dispositif empêchant toute intervention manuelle dans la zone dangereuse lors du travail des bandes

Règles de sécurité à respecter lors de l’utilisation d’outils fermés

Certains outils, par exemple les outils de poinçonnage, doivent répondre à des directives précises. Cela permet de réduire le risque de blessure pour les opérateurs.

Un poinçon est en contact avec une surface à travailler. Il n’y a aucun espacement entre les deux.

Le poinçon de la partie supérieure de l’outil doit être enfoncé dans la matrice de la partie inférieure de manière à ce qu’il n’y ait plus aucun espacement.

Un poinçon se déplace en direction d’une surface à usiner. L’espacement maximal entre les deux est de 6 mm.

La course de la presse doit être limitée de sorte que l’espacement n’excède pas 6 mm (limitation de la course).

La zone dangereuse a été sécurisée par un protecteur qui présente un passage (jaune) pour la pièce à usiner. Les dimensions e et sr définissent, selon la partie du corps, la taille maximale du passage (e) et sa distance (sr). Plus le passage est grand, plus la distance doit être élevée.

Les ouvertures de l’outil supérieures à 6 mm doivent être sécurisées au moyen d’un protecteur interdisant toute intervention manuelle dans la zone dangereuse. La distance de sécurité sr (voir tableau ci-dessous) à partir de la zone dangereuse dépend de la largeur et de la forme de l’ouverture.

Un autocollant correspondant doit être apposé de façon parfaitement visible sur les presses de votre entreprise exclusivement utilisées avec des outils fermés (sans aucun autre dispositif de protection).

Distances de sécurité selon SN EN ISO 13857

Les dimensions de l’ouverture e correspondent soit au côté d’une ouverture carrée, soit au diamètre d’une ouverture circulaire, soit à la largeur d’une ouverture en fente. Les distances s'appliquent à des personnes âgées de 14 ans et plus.

Extrémité du doigt
Un doigt passe à travers une ouverture dont la dimension e est un peu plus grande que le doigt. La partie du doigt derrière l’ouverture est colorée en rouge. Le doigt touche une surface hachurée en rouge. La distance avec l'ouverture est notée sr.

La dimension sr mesure la distance de sécurité par rapport à la zone dangereuse et e décrit la taille de l’ouverture. Les rapports entre sr et e sont définis (voir tableau ci-dessous).

Ouverture e Distance de sécurité sr
Fente Carré Rond
e ≤ 4 sr ≥ 2 sr ≥ 2 sr ≥ 2
4 < e ≤6 sr ≥ 10 sr ≥ 5 sr ≥ 5
Doigt jusqu'à l’articulation à la base du doigt ou main
Un doigt entier (à partir de l’articulation à la base du doigt) passe à travers une ouverture dont la dimension e est un peu plus grande que le doigt. La partie du doigt derrière l’ouverture est colorée en rouge. Le doigt touche une surface hachurée en rouge. La distance avec l'ouverture est notée sr.

La distance de sécurité entre l’ouverture et la zone dangereuse est notée sr. Les tailles et les rapports entre sr et e (taille de l’ouverture) sont définis dans le tableau ci-dessous et dépendent de la partie du corps concernée.

Une main entière passe à travers une ouverture de dimension e. La partie de la main derrière l’ouverture est colorée en rouge. La main touche une surface hachurée en rouge. La distance avec l'ouverture est notée sr.

La distance de sécurité entre l’ouverture et la zone dangereuse est notée sr. Les tailles et les rapports entre sr et e (taille de l’ouverture) sont définis dans le tableau ci-dessous et dépendent de la partie du corps concernée.

Ouverture e Distance de sécurité sr
Fente Carré Rond
6 < e ≤ 8 sr ≥ 20 sr ≥ 15 sr ≥ 5
8 < e ≤ 10 sr ≥ 80 sr ≥ 25 sr ≥ 20
10 < e ≤ 12 sr ≥ 100 sr ≥ 80 sr ≥ 80
12 < e ≤ 20 sr ≥ 120 sr ≥ 120 sr ≥ 120
20 < e ≤ 30 sr ≥ 850* sr ≥ 120 sr ≥ 120

* Si la longueur de l'ouverture en fente est ≤ 65 mm, le pouce constitue un blocage et la distance de sécurité peut être réduite à 200 mm.

Bras jusqu'à l’articulation de l'épaule
Un bras entier passe à travers une ouverture de dimension e. La partie du bras derrière l’ouverture est colorée en rouge. Le bras touche une surface hachurée en rouge. La distance avec l'ouverture est notée sr.

La distance de sécurité entre l’ouverture et la zone dangereuse est notée sr. Les tailles et les rapports entre sr et e (taille de l’ouverture) sont définis dans le tableau ci-dessous et dépendent de la partie du corps concernée.

Ouverture e Distance de sécurité sr
Fente

 

Carré Rond
30 < e ≤ 40 sr ≥ 850 sr ≥ 200 sr ≥ 120
40 < e ≤120 sr ≥ 850 sr ≥ 850 sr ≥ 850
Écartemens minimaux selon EN 349

Il ne doit pas exister de «risque d’écrasement secondaire» dans la zone de travail de l’outil, par exemple entre la vis de serrage et le coulisseau, ou entre ce dernier et l’unité de découpe. Respectez les écartements minimaux requis entre les éléments fixes et mobiles. A défaut, il convient d’installer un dispositif de protection fixe.

Un travailleur met sa tête dans une ouverture entre deux plans horizontaux. L’écartement minimal entre ces plans est ici de 300 mm. La tête est colorée en rouge.

Ecartement minimal: 300 mm

Tête

Un travailleur met son bras dans une ouverture entre deux plans verticaux. L’écartement minimal entre ces plans est ici de 120 mm. Le bras est coloré en rouge.

Ecartement minimal: 120 mm

Bras

Un travailleur met sa main dans une ouverture entre deux plans verticaux. L’écartement minimal entre ces plans est ici de 100 mm. La main est colorée en rouge.

Ecartement minimal: 100 mm

Main ou poing

Un travailleur met son doigt dans une ouverture entre deux plans verticaux. L’écartement minimal est ici de 25 mm. Le doigt est coloré en rouge.

Ecartement minimal: 25 mm

Un coulisseau et une unité de découpe forment un point d’écrasement entouré en rouge. Un symbole de danger sur l’image signale le risque.

Point d’écrasement entre le coulisseau et l’unité de découpe

Un coulisseau et une vis de serrage forment un point d’écrasement entouré en rouge. Un symbole de danger sur l’image signale le risque.

Point d’écrasement entre le coulisseau et la vis de serrage

Ce type de dispositif de protection (p. ex. porte de protection) est souvent utilisé sur les presses automatiques En revanche, il n’est pas pratique si la presse est alimentée manuellement.

La zone de travail de l'outil doit être intégralement fermée. Une intervention ne doit être possible que si la porte de protection est ouverte et que l’arrêt de la presse est garanti.

Il est conseillé d’utiliser des écrans mobiles (dispositifs de protection avec interverrouillage) lorsqu’une alimentation manuelle sur l’outil ouvert est nécessaire pour chaque cycle de travail. La zone de travail de l'outil doit être intégralement fermée. Une intervention ne doit être possible que si les portes de protection sont ouvertes et que l’arrêt de la presse est garanti.

Une porte de protection jaune est ouverte et il est possible intervenir dans la zone de travail de l’outil. Dans ce cas, la presse est à l’arrêt.

Écran mobile: dans ce cas, la zone de travail de l’outil est accessible, mais la presse est à l’arrêt (source: OSHA)

Fournisseurs de dispositifs de protection

Les entreprises suivantes proposent des protecteurs de commande avec interverrouillage:

Swiss Machines Sàrl Achat & vente de machines-outils
Metallbearbeitung

L’utilisation d’un barrage immatériel implique que la course de la presse puisse être arrêtée dans n’importe quelle position. Ces dispositifs de protection ne sont donc pas autorisés sur les presses à embrayage rigide (p. ex. embrayage à clavette). Infos complémentaires: voir «Exigences de sécurité concernant les barrages immatériels des presses».

L’utilisation d’une commande bimanuelle implique que la course de la presse puisse être arrêtée dans n’importe quelle position. Les commandes bimanuelles ne sont donc pas autorisées sur les presses à embrayage rigide (p. ex. embrayage à clavette). Lorsqu’elles sont utilisées, elles doivent satisfaire à des exigences spécifiques (voir listes de contrôle «Presses automatiques», «Presses pneumatiques et électriques» et «Presses hydrauliques desservies manuellement»).

Instruction du personnel d'exploitation

Outre les indications figurant dans le mode d’emploi de la presse, appliquez et faites respecter des règles de sécurité générales. Assurez-vous que les personnes chargées de régler et d’utiliser les presses connaissent l’ensemble de ces prescriptions. Les mesures de formation réalisées dans ce cadre doivent être consignées.

Maintenance des presses

Faites contrôler et entretenir les presses au minimum une fois par an par une personne qualifiée. Cela inclut l’inspection et l’entretien des dispositifs de sécurité. Chaque intervention de maintenance doit être consignée.Vous trouverez plus d’informations à ce sujet dans l’aide-mémoire «Planifier et surveiller la maintenance».

Contrôles de sécurité périodiques

Vérifiez régulièrement que les presses dans l'entreprise sont utilisées dans le respect des règles de sécurité. Si vous constatez des lacunes, prenez les mesures nécessaires. Utilisez pour cela les listes de contrôle «Presses automatiques», «Presses pneumatiques et électriques» et «Presses hydrauliques desservies manuellement».

Bases légales

Ordonnance sur la prévention des accidents et des maladies professionnelles (OPA):

  • Art. 6
    Information et instruction des travailleurs
  • Art. 8
    Travaux comportant des dangers particuliers
  • Art. 28
    Dispositifs et mesures de protection
  • Art. 32b
    Entretien des équipements de travail

Téléchargements et commandes

Cette page vous a-t-elle été utile?