GettyImages-1347556657.jpg

La musique est mon hobby

En faisant ou en écoutant de la musique pendant votre temps libre, vous êtes moins longtemps exposés au bruit que les musiciens et musiciennes professionnels. Vous devriez toutefois protéger votre ouïe, car sur la piste de danse, lors d’un concert de rock ou dans une fanfare, le niveau sonore avoisine les 100 dB(A). À partir de deux heures par semaine, cela peut altérer l’audition.

Table des matières

En bref

Peu de musiciens et musiciennes amateurs portent des protecteurs d’ouïe: seul un quart d’entre eux en utilise, alors que tous s’exposent à un risque de lésion auditive.

La dynamique de groupe joue un grand rôle: il est rare que l’on décide par soi-même de protéger son ouïe; on a tendance à faire comme les autres. C’est donc à vous de jouer le rôle d’influenceur ou d’influenceuse pour encourager les membres de votre groupe à s’intéresser à la protection de l’ouïe!

Votre ouïe est-elle en danger?

Le risque est lié au niveau d’exposition au bruit,machines qui dépend du niveau sonore et de la durée d’exposition. Le graphique suivant montre combien d’heures par semaine vous pouvez jouer d’un instrument sans risque. En cas de durée d’exposition plus longue, utilisez des protecteurs d’ouïe.

Balkendiagramm_Hobbymusiker_f.ai

Attention: en cas d’expositions multiples, les durées admissibles indiquées doivent être réduites en conséquence. Vous devez également tenir compte des autres sources de bruit au travail et pendant vos loisirs.

Durée d’exposition maximale

Pour connaître la durée d’exposition maximale dans le cadre de la pratique d’un instrument, consultez notre page «La musique est mon métier».

Groupes musicaux, fanfares, etc.

Malheureusement, beaucoup de musiciens et musiciennes ne protègent pas suffisamment leur ouïe et risquent donc des lésions auditives bien souvent irréversibles. Mais il est possible de les prévenir. Protégez votre ouïe avant qu’il ne soit trop tard! L’audition est aussi un vecteur d’intégration.

Infografik_Hobbymusiker_oculusillustration_f.ai

Porter ou non des protecteurs d’ouïe est un choix

SUVA-GEHOERSCHUTZ-018.jpg

Le fait d’écouter de la musique trop fort peut endommager l’ouïe. Même si tout le monde le sait, la plupart des gens ne se sentent pas concernés et se disent: «Pourquoi cela n’arriverait-il qu’à moi?» – surtout si, comme c’est souvent le cas, les autres membres de la formation musicale ont tendance à dénigrer les mesures de protection de l’ouïe. Les aspects sociaux et psychologiques ont une grande influence sur la décision de porter ou non des protecteurs d’ouïe. Abordez ouvertement le sujet!

Ateliers et cours

  • Véhicule dédié à la protection de l’ouïe [offre proposée par Kalaidos]
  • Visite de salles de répétition et conseils
  • Exposés

Vous trouverez des informations complémentaires sur le sujet sur les sites de Kalaidos

 et de l’Association suisse des musiques de jeunes
.

Cette page vous a-t-elle été utile?