Afin de se prémunir contre les dangers liés à la poussière, un ouvrier porte un casque de protection ainsi qu’un masque de protection des voies respiratoires.

Maladies professionnelles et prévention

  • Au quotidien, les travailleurs sont exposés à de nombreux dangers susceptibles de provoquer des maladies professionnelles.
  • Il est impératif d’identifier systématiquement ces dangers.
  • En prenant des mesures de prévention ciblées, vous garantissez à vos collaborateurs un environnement de travail sain.
  • Chargée de s’assurer de la protection de la santé au travail dans toutes les entreprises, la Suva, par le biais de ses experts, vous aide volontiers dans le cadre de la mise en œuvre de mesures de prévention.
Nouveautés
Afficher plus

Eviter des souffrances et des coûts élevés

Chaque année en Suisse, quelque 2400 cas de maladie sont reconnus comme étant d’origine professionnelle. Une centaine d’entre eux concernent des cancers liés à l’amiante. Près de 400 cas donnent lieu à une décision d’inaptitude: les personnes concernées ne peuvent alors plus exercer leur activité professionnelle habituelle et sont contraintes de changer de profession.

Outre les nombreuses souffrances endurées par les victimes et leurs proches, les maladies professionnelles occasionnent un coût d’environ 100 millions de francs.

Dans le cadre de la prévention des maladies professionnelles, il est important de savoir que nombre d’entre elles ne se déclarent que très longtemps après l’exposition au danger.

 

Diagramme circulaire relatif aux maladies professionnelles
Nombre total de cas de maladie professionnelle en 2014: 2152
(Source: SSAA, statistique des accidents 2016)
Vous trouverez plus de statistiques à ce sujet sur www.unfallstatistik.ch  

Dangers et risques

Les risques de maladie professionnelle sont liés à des dangers très divers.

De nombreuses substances nocives sont susceptibles d’occasionner des dommages pour la santé. La Suva axe actuellement ses efforts sur la protection contre l’inhalation de fibres d’amiante ainsi que sur la prévention des maladies de la peau.

Les affections cutanées d’origine professionnelle ne sont pas rares – nous vous expliquons comment les prévenir:

Protection de la peau

En cas d’utilisation ciblée de microorganismes au sein de laboratoires, des travailleurs peuvent être exposés à des virus, à des bactéries ou à des moisissures. Il en va de même lors de travaux de nettoyage, dans des exploitations agricoles ou dans l’industrie alimentaire.

Plus d’informations sur les risques biologiques 

Prévenir de façon ciblée les maladies professionnelles dans le secteur de la santé:

Maladies professionnelles dans le secteur de la santé
Ces risques sont principalement liés aux rayonnements de toutes sortes ainsi qu’au bruit. Nous vous expliquons comment vous prémunir contre ces dangers:

Protégez-vous lors de travaux en plein air:

Soleil, chaleur, ozone

Prévenir les dommages pour la santé aux postes de travail bruyants:

Bruit et vibrations

Utiliser en toute sécurité des sources radioactives:

Radioprotection et radioactivité
Transporter fréquemment des charges lourdes, répéter sans cesse les mêmes mouvements ou ne pas faire suffisamment d’exercice physique au travail peut à la longue endommager l’appareil locomoteur. Un aménagement et une organisation adéquats du travail, des outils adaptés et des méthodes de travail appropriées permettent de prévenir une sollicitation excessive de celui-ci.

Prévenir des contraintes physiques excessives:

Contraintes physiques – ergonomie

Examens de médecine du travail

La prévention en médecine du travail ainsi que les évaluations de l’aptitude des travailleurs visent à protéger ces derniers contre les maladies professionnelles et leurs conséquences.

Les objectifs des examens préventifs de médecine du travai   sont les suivants:

  • Diagnostiquer les maladies professionnelles à leur stade précoce
  • Identifier les expositions dangereuses par le biais du monitoring biologique avant le déclenchement d’une maladie professionnelle
  • Diagnostiquer suffisamment tôt des maladies professionnelles ne se déclenchant qu’après un certain temps, p. ex. certains cancers professionnels
  • Identifier les travailleurs présentant des facteurs de risque individuels (et, de ce fait, un risque accru de maladies professionnelles)

Selon les dangers auxquels sont exposés les travailleurs, les examens portent sur les risques chimiques ou physiques. Tous ces examens se fondent sur les art. 70 ss. de l’ordonnance sur la prévention des accidents et des maladies professionnelles (OPA).

Les médecins spécialistes de la Suva évaluent l’aptitude des travailleurs via une analyse du poste de travail et des résultats des examens préventifs. La Suva peut décider d’exclure une personne d’un travail dangereux (inaptitude) ou de ne l’autoriser à exécuter ce travail que sous certaines conditions (aptitude conditionnelle). Une inaptitude ne peut être prononcée que si la santé du travailleur est sérieusement menacée par la poursuite de l’activité exercée jusqu’alors. Une telle décision ne peut être prise que pour des travailleurs assurés à titre obligatoire selon la LAA, et non pour des travailleurs indépendants. La Suva est compétente pour réaliser des évaluations de l’aptitude dans toutes les entreprises de Suisse, donc pour tous les assurés LAA.

Valeurs limites

Les valeurs limites n’établissent pas une frontière claire entre les situations étant dangereuses et celles ne l’étant pas. Elles constituent principalement une base d’évaluation du caractère dangereux ou non d’un poste de travail.

La valeur (limite) moyenne d’exposition aux postes de travail (VME/VLE) représente la plus forte concentration moyenne autorisée dans l’air des postes de travail en un polluant donné (gaz, vapeur ou poussière) qui, selon l’état actuel des connaissances, ne met pas en danger la santé des travailleurs qui y sont exposés pendant une durée de 42 heures hebdomadaires, à raison de 8 heures par jour, pendant de longues périodes.Cela permet de préserver la santé de la très grande majorité des travailleurs en bonne santé qui y sont exposés.

Valeurs limites d’exposition aux postes de travail  (VME/VLE, VBT, valeurs admissibles pour les agents physiques)

Prescriptions relatives aux maladies professionnelles et à leur prévention

Selon l’art. 9  al. 1 de la loi fédérale sur l’assurance-accidents (LAA), sont réputées maladies professionnelles les maladies dues exclusivement ou de manière prépondérante, dans l’exercice de l’activité professionnelle, à des substances nocives ou à certains travaux.

La liste de ces substances ainsi que celle des affections provoquées par ces travaux figurent à l’annexe 1 de l’ordonnance sur l’assurance-accidents (OLAA ).

Conformément à l’art. 9 al. 2 de la loi fédérale sur l’assurance-accidents, sont aussi réputées maladies professionnelles les autres maladies dont il est prouvé qu’elles ont été causées exclusivement ou de manière nettement prépondérante par l’exercice de l’activité professionnelle.

Selon l’art. 9 al. 3 de la loi fédérale sur l’assurance-accidents, une maladie professionnelle est réputée déclarée dès que la personne atteinte doit se soumettre pour la première fois à un traitement médical ou est incapable de travailler.

Conformément à l’art. 70  de l’ordonnance sur la prévention des accidents et des maladies professionnelles la Suva peut, par une décision, assujettir une entreprise, une partie d’entreprise ou un travailleur aux prescriptions sur la prévention dans le domaine de la médecine du travail.
Un travailleur portant des gants de protection verse un liquide bleu dans un récipient en verre.

Intervention

Prévention des maladies

Plus d’informations sur la protection de la santé dans l’entreprise:

Sélectionner
Un homme portant un masque de protection des voies respiratoires ainsi que des gants vaporise un produit de désinfection sur un four.

Outils

Afin de garantir une mise en page optimale, veuillez utiliser la fonction d’export au format PDF.